Traverser la frontière

Bilan après 4 ans : tous les chiffres de Traverser La Frontière

Ça y est, Traverser La Frontière vient de souffler sa quatrième bougie.

  • Décembre 2014, j’ai créé le blog à Bali
  • Décembre 2015, je revenais du Brésil
  • Décembre 2016, je revenais de Roumanie
  • Décembre 2017, je revenais du Vietnam
  • Décembre 2018, je reviens tout juste d’Iran

Avec comme fil rouge depuis quatre ans, ce blog, cette aventure qui ne me quitte plus. J’ai beau parcourir la planète, je crois que sans Traverser La Frontière, je me sentirais incroyablement vide.

Ce projet, créé à partir de zéro, est devenu mon activité à plein temps, ma source de revenus et le moteur de ma motivation, jour après jour.

Lorsque je relis le bilan précédent, je me rends compte que j’étais à la fois plein de doutes et très ambitieux pour cette nouvelle année.

Finalement, j’ai loupé 5 objectifs sur les 7 fixés…

La raison est assez simple : j’ai réalisé le plus grand et le plus intense de tous mes voyages. Six mois à vélo entre Paris et Téhéran, avec très peu de temps pour travailler et faire grandir Traverser La Frontière.

Beaucoup peuvent considérer ça comme un échec, mais en réfléchissant, le tableau n’est pas si noir…

Dans le bilan de cette quatrième année, vous allez retrouver tous les chiffres, mes objectifs, mes impressions, comment je finance mes voyages, un résumé de mes voyages et ce que 2019 me prépare.

Voir les précédents bilans : année 1année 2année 3

Contenu de cette quatrième année sur TLF

Baisse de régime, surtout au niveau des articles.

Quatrième année :

  • Nouveaux articles : 4
  • Nouveaux podcasts : 17

Les 4 articles publiés en 2018 :

TOP 4 des podcasts publiés en 2018 :

Les chiffres de Traverser La Frontière

Sur la quatrième année (décembre/novembre) de Traverser La Frontière :

  • Visiteurs du site : 205 000
  • Téléchargements global du podcast : 59 000 (1 700 écoutes par épisode)
  • Abonnés à la newsletter (le #RDV) : 3 000+
  • Facebook : 4 700+ fans
  • Youtube : 1500+ abonnés
  • Instagram : 2 200+ abonnés
  • Ventes du livre Pourquoi voyager seul ? : 172
  • Ventes du livre Voyage à Durée Indéterminée : 2 095
  • Ventes du livre Oser Voyager en Solo : 458

Observations :

  • Variation visiteurs : +45 000 visiteurs, soit +28%
  • Variation podcast : +9 000 téléchargements, soit +18%
  • Réseaux sociaux : tous les chiffres augmentent lentement
  • Livre Pourquoi voyager seul ? : Diminution des ventes
  • Livre Voyage à Durée Indéterminée : Excellentes ventes et le cap des 3000 livres vendus est dépassé
  • Livre Oser Voyager en Solo : Environ 40 exemplaires vendus chaque mois

Bilan personnel pour 2018

En regardant objectivement cette quatrième année,

Je suis satisfait sur :

  • Les ventes de livres, surtout pour Voyage à Durée Indéterminée
  • Chiffres des visites sur le blog et téléchargements du podcast en hausse
  • Le #RDV qui marche toujours bien avec un vrai lien intime entre nous
  • Retours géniaux sur le blog/guide/livre/podcast, merci à vous !

Je suis mécontent sur :

  • Très peu de création d’articles
  • Faible croissance sur les réseaux sociaux
  • Je n’ai pas fini d’écrire mon quatrième livre

Les objectifs pour 2019

Pour cette cinquième année :

  • Atteindre 1 000 visiteurs / jour sur le blog
  • Atteindre 3 000 téléchargements / épisode de podcast
  • Atteindre 10 000 fans sur Facebook
  • Atteindre 10 000 followers sur Instagram
  • Publier au minimum 1 article par mois
  • Continuer à envoyer le #RDV deux fois par mois
  • Écrire 2 livres (autobiographie et récit de mon voyage à vélo)
  • Optionnel : proposer des formations en vidéos payantes

C’est clairement ambitieux, mais contrairement à l’année passée, je vais m’en donner les moyens.

Je ne compte pas refaire une grande aventure, par contre je continuerai à vivre à l’étranger, avec une expatriation nomade en Amérique latine prévue. Comme en 2016 en Roumanie ou 2017 au Vietnam, je vais me poser et travailler intensivement.

Le point sur les livres à venir

Mon grand pari de 2018, celui d’écrire un roman autobiographique est tombé à l’eau.

En début d’année, j’avais pourtant bien avancé lorsque j’étais au Sénégal. Puis toute progression s’est arrêtée à partir du mois de mai. Pour l’instant, j’ai donc un gros brouillon de 50 000 mots en stock et un cerveau qui déborde d’idées.

Avec le recul, cette pause dans l’écriture fut bénéfique.

J’ai eu le temps de lire, de me former et de réfléchir intensivement à ce que je veux partager, ce qui donnera, j’espère, un livre plus abouti, plus profond. Plus de détails au printemps 2019.

Pour le deuxième livre, il s’agit évidemment du récit de mon voyage Paris/Téhéran à vélo.

Lui sera un peu plus facile à écrire : les évènements sont encore frais dans mon esprit, j’ai pris plein de notes, des photos, des vidéos… C’est la première fois que j’écris ce type d’ouvrage et je suis hyper excité de vous raconter tout ce qu’il s’est passé durant ces six mois.

Si tout se déroule parfaitement (euuuuuh), ce livre sortira à l’automne 2019.

Mon défi d’écrire 10 livres en 10 ans est donc toujours d’actualité, il faudra juste mettre les bouchées doubles cette année !

Mon état d’esprit

Je viens tout juste de rentrer d’Iran et je ne suis pas encore remis du voyage.

Il fut intense et totalement inédit pour moi, tant sur la forme (le vélo), que sur les pays traversés (Balkans, Turquie, Iran). Je n’ai pas encore tiré les leçons de ce périple, ni encore développé entièrement les réflexions entamées sur la route.

Mais deux éléments sont indétrônables :

1) Pousser Traverser La Frontière beaucoup plus haut : en terme d’impact (changement positif dans la vie de mes lecteurs), d’audience (nombre de personnes touchées) et de revenus.

2) Continuer à progresser personnellement : qu’il s’agisse de mes connaissances, mes compétences, mon bien-être physique/mental et mes relations avec les autres.

Tous les jours, je me dois d’agir afin de progresser dans ces deux domaines.

Un troisième élément fait son doucement son chemin depuis un ou deux ans : une plus grande stabilité géographique et amoureuse.

L’envie de pousser mes ambitions bien plus haut et celle de fonder une famille m’obligent à réfléchir à mon style de vie. Voyager au gré de mes envies et vivre de façon parfois trop libertine à ses avantages, mais arrivé à 32 ans, je crois en avoir fait le tour. L’idée d’avoir une base et une plus grande stabilité émotionnelle est l’un de mes objectifs.

Je sens que j’arrive en fin de cycle et qu’il est temps de me renouveler.

Cela prendre le temps qu’il faudra.

Dans tous les cas, je suis devenu plus serein. Les signes que Traverser La Frontière marche sont plus nombreux et j’arrive enfin à dégager un petit revenu pour vivre. Modestement, mais vivre quand même.

Parlons-en justement…

Et l’argent dans tout ça ?

Vous êtes beaucoup à me demander comment j’arrive à voyager, comment je gagne de l’argent, quel est mon métier, etc.

Si vous en faites partie, je vous invite d’abord à regarde cette vidéo tournée il y a un an (j’avais encore la barbe^^), où j’explique comment j’ai financé mes 8 premières années de voyage :

Je ne suis pas riche. Je ne l’ai jamais été.

Et je peux t’assurer que si vous avez un boulot à temps plein en France : vous touchez beaucoup d’argent que moi !

J’ai juste choisi un autre style de vie :

  • Très peu de possessions : pas d’appartement, pas de voitures, pas de télé…
  • Mener une vie frugale : j’achète le nécessaire pour réaliser mes objectifs
  • Création de mon activité : ne pas avoir de patron, générer des revenus semi-passifs
  • Favoriser les expériences de vie, les voyages, les souvenirs, les rencontres

Comme je le rabâche sans cesse, il est possible de voyager des années, vous n’avez pas besoin de vous contenter de quelques semaines de vacances par an. Je détaille tout ça dans le livre Voyage à Durée Indéterminée.

Dernier exemple en date lors de mon voyage à vélo.

Pour toutes mes dépenses (logement, nourriture, transport, réparation vélo, achat divers…) j’ai déboursé moins de 3500€ pour 6 mois de voyage (en excluant l’achat du vélo/équipement).

Soit moins de 600€/mois.

Moins de 600€/mois pour voyager dans 11 pays différents et vivre des expériences que je n’oublierai jamais. Je trouve que ça vaut le coup !

Pour le moment, mes revenus proviennent de la vente de mes livres, des partenariats et de l’affiliation sur le blog. Ce sont des revenus qui n’impliquent pas un travail direct.

J’évite d’échanger mon temps contre de l’argent.

C’est parfois compliqué… Je me souviens lorsque je vivais au Vietnam, je passais au moins 30H par semaine à écrire mon troisième livre : Oser Voyager en Solo. Ces 30H de travail hebdomadaire n’étaient pas rémunérées, je travaillais dans le vent.

Quand quelqu’un te propose de travailler avec de l’argent au bout et que je lui réponds « non merci, je préfère passer mon temps à écrire un livre qui ne verra peut-être jamais le jour ou qui ne se vendra pas », j’ai pu passer pour un fou.

C’est tout le principe de la gratification différée : résister à la récompense immédiate pour l’obtenir plus tard.

Et cela s’applique à une immense variété de situations : alimentation, sport, investissement, etc.

Pour résumer, cette quatrième année, j’ai assez peu travaillé en raison de mon voyage de 6 mois à vélo. Pourtant, c’est l’année où j’ai gagné le plus d’argent avec Traverser La Frontière. Je touche les fruits d’un travail non rémunéré et incertain réalisé dans le passé.

Soyons clairs, mes revenus sont insuffisants pour vivre dans certains pays et certaines villes bien trop onéreuses. Mais vivre de manière sobre dans une ville moyenne en Espagne, au Mexique ou au Brésil, ça passe.

Le bilan des voyages en 2018

Le 31 décembre 2017, je me suis envolé pour le Sénégal. J’ai trouvé rapidement un appartement à Dakar, où j’ai vécu pendant trois mois.

L’Afrique est un continent qui m’intriguait et je voulais voir la réalité sur place. Le choc fut intense. Un environnement chaotique, des habitudes radicalement différentes, une pauvreté criante : il m’aura fallu un temps d’adaptation… qui n’est en fait jamais venu.

Je ne me suis jamais senti à l’aise au Sénégal et n’ai jamais senti que je pourrais vivre ici sur le long terme.

J’ai fait de très belles rencontres, j’ai exploré Saint-Louis ou le Saloum et j’ai beaucoup appris sur moi ou ce pays, mais ce n’était pas suffisant.

Ces trois mois au Sénégal furent mitigés et il faudrait que je prenne le temps d’écrire un bilan sur cette expérience. Ça viendra.

Après le Sénégal, j’ai vécu une formidable aventure, humaine autant que physique au Cap-Vert, avec mon cousin Rémi. Nous avons traversé l’ile montagneuse de Santo Antão, à pied et en autonomie. C’était un énorme challenge et je raconte tout en détail dans cet article.

Puis ce fut le retour en France pour deux mois afin de préparer mon grand périple de l’année : Paris/Téhéran à vélo.

Alors que je n’étais pas cycliste pour un sou, j’ai acheté un vélo et décidé de quitter Paris tout seul et de rejoindre Téhéran, la capitale de l’Iran. Du 10 juin au 8 décembre 2018, j’étais sur la route. Six mois d’un voyage que je garderais en mémoire toute ma vie.

J’ai fait chaque semaine, une vidéo récapitulative que vous pouvez retrouver sur YouTube :

Au total, j’ai roulé pendant 150 jours et parcouru 7691 KM pour relier Téhéran. Puis j’ai passé 3 semaines en « touriste » à visiter le centre et le sud de l’Iran

Voici l’itinéraire à vélo :

À venir sur le blog : récits du voyage, détails de l’équipement, le budget exact, etc.

Les voyages en 2019

Direction l’Amérique latine pour 6/8 mois.

Depuis mon départ du Brésil il y a 3 ans, je rêve de remettre les pieds dans cette partie du monde. Je ne suis jamais allé en Argentine, au Chili, en Bolivie, au Mexique ou encore tous les pays d’Amérique centrale, il est temps d’y remédier.

Je compte me poser pour écrire mes deux prochains livres et explorer un tas de régions encore inconnues durant mon temps libre.

Ça promet une belle année :)

Début janvier, je vous annoncerai où je partirai dans le #RDV, puis sur les réseaux sociaux.

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

24 commentairesLaisser un commentaire

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.


Warning: Use of undefined constant essb_rs_mailform_code - assumed 'essb_rs_mailform_code' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/39/d215698455/htdocs/traverserlafrontiere/wp-content/plugins/easy-social-share-buttons/lib/core/resource-snippets/essb_rs_code_mailform.php on line 56

Send this to friend