Traverser la frontière

3 moyens faciles de voyager et travailler en Europe pour les jeunes

moyens voyager et travailler en europe

Vous êtes jeune et vous avez envie de découvrir l’Europe ?

Sachez qu’il existe des moyens de partir voyager et travailler de manière encadrée au sein de l’Europe.

Avant de vous aventurer aux confins de la planète, commencer par explorer notre bon vieux continent est toujours une bonne idée.

Vous connaissez surement Erasmus. Ce fameux programme d’échange qui permet d’étudier pendant un an à l’étranger et qui est devenu une sorte de rite de passage pour les apprentis voyageurs. Plus de 35 000 Français partent chaque année grâce à Erasmus.

D’ailleurs, en 2008, j’ai fait mon Erasmus à Bratislava en Slovaquie en 2008, une expérience qui a changé ma vie.

Mais connaissez-vous Erasmus + avec la possibilité de faire un stage en entreprise, le SVE ou encore le concept de Workaway ?

Découvrez maintenant ces 3 moyens qui vous permettent facilement de voyager et travailler en Europe.

1) Stage en Europe avec Erasmus +

stage etudiant erasmus

Lors de vos études, il est souvent obligatoire de faire des stages en entreprise. Au lieu de le faire en France, pourquoi ne feriez-vous pas votre stage en Europe ?

Il devient de plus en plus facile de faire un stage dans l’un des pays européens de votre choix grâce à Erasmus +.

Vous pouvez faire un stage à l’étranger si votre établissement scolaire participe au programme Erasmus +, ce qui est le cas de toutes les universités et la plupart des établissements d’enseignement supérieur. Ce stage peut durer de 2 à 12 mois et doit tenir lieu dans un pays de l’Union européenne, mais aussi en Norvège, Turquie, Islande ou Macédoine.

Il existe de sérieux avantages à faire un stage en Europe :

  • L’expérience professionnelle : comme tous stages, il est important de comprendre le monde du travail et d’acquérir de nouvelles compétences.
  • Langue étrangère : en travaillant à l’étranger, vous allez apprendre ou bien développer vos connaissances dans une nouvelle vague étrangère, ce qui est un vrai plus !
  • Bourse Erasmus + : Vous bénéficiez d’une allocation de mobilité Erasmus +, d’un montant compris entre 150€ et 300€ par mois selon votre destination et la durée de séjour, ce qui n’est pas négligeable.

Si vous êtes encore étudiante, n’hésitez pas à faire un stage à l’étranger, cela sera une belle expérience et clairement un plus sur votre CV.

Pour plus d’informations sur le stage Erasmus + :

2) Service Volontaire Européen (SVE)

budapest sve

Peu connu, le Service Volontaire Européen est un excellent moyen de partir travailler dans un pays européen au sein d’une association.

Le SVE permet de s‘engager et de réaliser des missions d’intérêt général (animation socioculturelle,  protection du patrimoine, information des jeunes, aides aux personnes en difficultés, d’économie sociale et solidaire, etc.) au sein d’une structure à but non lucratif (associations, collectivités, etc.).

Pour faire une telle mission, vous devez avoir entre 17 et 30 ans et il n’y a besoin d’aucun diplôme. La durée du SVE est entre 2 et 12 mois et vous ne pouvez faire un SVE qu’une seule fois.

L’avantage principal du SVE est la prise en charge de vos frais.

En effet, votre organisme d’accueil paye vos frais d’hébergement, de transport, de restauration, d’éventuels cours de langues et vous aurez de « l’argent de poche » qui varie de 50€ à 125€ par mois.

Pour voir à quoi ressemble concrètement un SVE, je vous propose d’écouter l’interview d’Ophélie dans le podcast. Elle a passé 1 à Budapest pour faire son volontariat et en est sortie ravie !

Écoutez son histoire sur le podcast: http://traverserlafrontiere.com/podcast-039-sve-budapest/

Je trouve que le SVE est un excellent moyen de partir facilement à l’étranger, de façon encadrée. Si vous n’avez pas de qualifications ou que vous ne savez pas trop quoi faire de votre vie, cela peut-être une belle opportunité !

Pour plus d’informations sur le SVE :

3) L’échange de service et volontariat (Workaway / WWOOFING)

Il existe un autre moyen de faire du volontariat et de travailler en Europe. Non rémunéré cette fois, mais avec le logement et nourriture inclus. Il s’agit de « l’échange de service » et le travail en ferme.

C’est un thème que nous avons déjà abordé sur Traverser La Frontière, notamment avec l’interview d’Alizé et Maxime qui voyagent depuis des années.

Workaway et le WWOOFING ont le même concept : travailler pendant 4/6 heures par jour, 5 jours par semaine en échange de l’hébergement et une partie de la nourriture.

Il n’y a généralement pas de contrepartie monétaire.

Ce type de volontariat se fait partout dans le monde et est très populaire en Europe.

Par exemple, en faisant une recherche en Italie, on trouve plus de 1 600 résultats. C’est le nombre d’hôtes qui peuvent vous accueillir et cela fait pas mal d’opportunités ! En prenant les premiers résultats, on découvre la construction d’un écoprojet, la rénovation d’une ferme, garder des enfants, travailler dans une ferme organique, travailler dans une auberge de jeunesse …

Pour créer votre profil et chercher des projets sur Workaway: https://www.workaway.info/

ferme wwoofing

En ce qui concerne le WWOOFING, il s’agit ici exclusivement de travail dans des fermes écologiques. Vous pourrez travailler avec les animaux, faire de la cueillette, vous occuper d’un jardin, planter des arbres … Il s’agit bien souvent d’un travail physique.

Pour découvrir les fermes du pays de votre choix : http://www.wwoof.net/

Bon, si vous manquez d’idée de destinations pour travailler, le blog de l’agence Goeuro vous propose 3 circuits à faire en Europe avec plus d’une vingtaine de villes mises en valeur. Vous pouvez très bien imaginer faire plusieurs workaway ou wwoofing pendant quelques mois.

> Voir les circuits en Europe sur Goeuro.fr

Les avantages de ce type de volontariat sont de dépenser peu d’argent, de pouvoir voyager, découvrir une nouvelle culture et créer des liens avec vos hôtes ou vos compagnons de volontariat.

Profitez de l’Union Européenne

Il faut vraiment que vous réalisiez que nous avons une chance incroyable de vivre eu sein de l’Union européenne. Nous bénéficions de programmes de mobilité et nous pouvons travailler et vivre  sans soucis dans n’importe quel pays (comme Marion à Barcelone).

Même si l’herbe n’est pas toujours plus verte de l’autre côté de la frontière, les opportunités existent et sont nombreuses. Il suffit de faire un peu de recherches et d’avoir la volonté d’aller de l’avant.

Je viens de vous donner 3 options possibles, mais si vous souhaitez aller plus loin et voyager plus longtemps, je vous invite à télécharger le Guide Partir à l’étranger sans se ruiner.

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l’étranger et changer leur vie.

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend