Traverser la frontière

TLF 036 : Comment Céline a vécu 2 ans en Patagonie chilienne

Et si vous partiez vivre à l’autre bout du monde ? Pourquoi pas la Patagonie ?

Dans cette interview, on retrouve Céline qui a vécu en Patagonie chilienne pendant 2 ans, tout en travaillant avec différentes entreprises sur place. Découvrez comment vous pouvez aussi partir au Chili et y rester pour un bout de vie.

Écoutez tout de suite l’épisode (28 min) :

Ou téléchargez l’interview en mp3 (clic droit-enregistrer sous)

À propos de l’épisode #036 sur la vie au Chili

Après le WWOOFING, on repart en Amérique du Sud pour ce podcast et plus particulièrement dans un endroit qui fait rêver : la Patagonie. Cet énorme territoire est divisé entre l’Argentine et le Chili. Pour cet épisode, nous partons du côté chilien et la ville de Puerto Montt où Céline a vécu pendant 2 ans.

Céline voyage depuis qu’elle a 15 ans et s’est logiquement dirigée vers des études qui la destinaient à travailler à l’international. Lorsqu’une Alliance française lui a proposé un stage, elle n’a pas hésité à partir. Elle est tombée amoureuse de l’endroit et a décidé d’y rester beaucoup plus longtemps que prévu.

Dans cette interview, on parle des voyages précédents de Céline, ses manières de travailler tout en voyageant, son départ pour le Chili, la vie en Patagonie, les problèmes de racismes qui existent ou encore son mariage avec un Chilien.

Dans ce podcast, vous allez découvrir :

  • Les 4 grands voyages de Céline avant le Chili
  • Les études internationales qu’elle a faites
  • Comment elle a trouvé son stage au Chili
  • Ses impressions de Puerto Montt
  • Avec quels visas Céline est restée 2 ans au Chili
  • Les 3 emplois de Céline durant son séjour
  • Comment elle a créé sa propre activité dans le domaine culinaire
  • À quoi ressemble la Patagonie
  • Pourquoi elle s’est mariée avec son colocataire chilien

Les liens de l’épisode :

Ne ratez plus rien :

Je vous conseille de vous inscrire tout de suite à la newsletter de Traverser La Frontière pour être averti des derniers articles, interviews ou vidéos.

Comment écouter cet épisode ?

Cet épisode dure 28 minutes et vous pouvez l’écouter :

Vivre en Patagonie chilienne : Le résumé écrit de l’interview

Céline vit actuellement dans les Cévennes en France. Elle voyage depuis l’âge de 15 ans.

Elle a commencé par un voyage au Costa Rica, car elle voulait savoir si ce qu’on voyait à la télévision représentait la vraie vie là-bas. Elle est partie 1 an dans une famille d’accueil et suivait ses études dans un lycée au Costa Rica. Depuis, elle est « contaminée » par le voyage et ne s’est plus arrêtée !

Son voyage suivant était en Slovaquie où elle est partie 1 an pour faire un service volontaire européen. Puis elle est partie à Lisbonne pendant 1 an pour faire son Erasmus, au Nicaragua pendant 6 mois pour faire un stage et enfin partir au Chili, son dernier grand voyage.

2-Coyhaique

Céline reste généralement longtemps dans un pays pour s’intéresser beaucoup plus à la culture, la rencontre avec les gens, mais aussi la gastronomie ! Elle a par exemple beaucoup aimé la nourriture au Costa Rica et au Pérou.

Céline a fait un master en relations interculturelles et coopération internationale spécialisée sur l’Amérique latine à Roubaix. C’est un Master qui te destine à voyager.

Le départ pour le Chili

À la fin de ses études, Céline a décidé de partir vivre au Chili, c’est là-bas qu’elle a fait son stage de fin d’études dans une alliance française. Elle était en charge d’organisation d‘évènements culturels. Pour trouver ce stage à l’étranger, elle a envoyé son CV à toutes les alliances françaises situées près de la mer en Amérique du Sud. Celle de Puerto Montt au Chili lui a répondu en premier et elle a accepté leur offre.

Puerto Montt est une ville située à 1000km au sud de Santiago du Chili. C’est une ville portuaire bloquée entre le Pacifique et les Andes située au nord de la Patagonie. Il faut savoir que la Patagonie est un immense territoire situé au sud du Chili et de l’Argentine. Puerto Montt se situe sur le km 0 de la « carretera austral » qui descend toute la Patagonie.

Avant de partir, Céline parlait déjà espagnol, car elle était partie au Nicaragua et au Costa Rica. De plus, les cours de son master étaient essentiellement en espagnol.

Céline n’avait aucun à priori sur le Chili, car lorsqu’elle voyage, elle ne veut rien savoir sur le pays. Elle achète généralement un guide (lonely planet ou routard), mais ne le lit pas, elle le garde pour quand elle sera sur place. Elle aime bien ne rien savoir pour se faire ses propres idées au début.

Sa vie à Puerto Montt en Patagonie

1-Catedral-de-marbre

Ses premières impressions de Puerto Montt sont qu’il faut gris, le ciel est bas et c’est une petite ville. Au début, elle s’est un peu demandé ce qu’elle faisait là. Mais après s’est baladé près de la mer et avoir vu des manchots ou des dauphins avec les Andes en décor de fond, elle a trouvé ça magique.

Dans l’alliance française, Céline organisait des évènements culturels et faisait de la communication. Elle a trouvé le job intéressant, car cela lui a permis de rencontrer des artistes et de rencontrer beaucoup de gens en général. Ce stage a duré 6 mois et n’était pas payé. Pour vivre, elle avait une bourse d’études en France et un peu d’argent mis de côté.

Céline est arrivée au Chili avec un visa de tourisme comme beaucoup de voyageurs et elle faisait un « visa run », c’est-à-dire qu’elle traversait la frontière pour renouveler son visa. Au Chili, c’est super pratique, car le pays est tellement étroit qu’on est tout le temps à côté de l’Argentine.

Le Chili est un pays assez cher, notamment lorsque tu te diriges vers le sud du Pays, car toute l’agriculture se trouve au Nord. Le logement ne coute pas trop cher, mais la nourriture, si.

Malgré un billet d’avion-retour pour la France, à la fin de son stage Céline ne se voyait pas rentrer en France. Elle aurait eu du mal à trouver du travail et surtout elle se sentait bien au Chili. Elle s’était faite des amis et avait envie de découvrir plus le pays.

Le racisme et la présence d’anciens nazis au Chili

Elle a donc cherché du travail et a trouvé rapidement un job d’assistante administrative dans un café, mais elle n’a pas eu trop de chance … En fait, après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de nazis ont débarqué en Argentine et au Chili. Et il se trouve que la gérante du café était une fille de nazi qui avait encore des restes d’antisémitisme dans ses pensées.

Céline a donc démissionné et a retrouvé un job le lendemain dans une agence de tourisme en tant que chef de vente. Mais encore une fois, elle n’a pas eu de chance, car son patron était aussi raciste. Du coup, elle a quitté ce travail. Céline nous rassure en disant que tous les Chiliens ne sont évidemment pas racistes, mais juste qu’elle n’a pas eu de chance sur ces deux boulots.

Ces deux expériences de travail ont duré moins de deux mois chacune et cette fois, Céline a fait des demandes de visa de travail. C’est un visa assez simple à obtenir, mais il est valable seulement le temps du contrat de travail et seulement avec l’entreprise qui t’embauche. Son problème est donc qu’il te limite, car tu ne peux pas garder le visa si tu changes d’entreprise.

À savoir qu’il est maintenant possible de partir au Chili avec un PVT, ce qui permet de rester dans le pays et travailler pendant 1 an, sans problèmes. Voir le podcast sur le PVT.

Après ces deux expériences, Céline est repartie quelques semaines en France, notamment pour aller voir les médecins. En effet, le Chili a un cout de la vie élevé, c’est un pays très libéral, donc les soins de santé sont extrêmement chers.

Elle est ensuite repartie au Chili ! Elle avait envie de continuer à voir du pays et apprécie la simplicité de la vie là-bas. Elle sentait qu’il fallait retourner au Chili.

Céline a décidé de travailler pour elle à son retour et de créer sa petite entreprise. Elle cuisinait et vendait des gâteaux. Son business marchait plutôt bien, car elle vendait ses gâteaux auprès des étudiants et la réputation française a joué en sa faveur.

Se marier pour rester au Chili

3-Hornopiren

Pour rester au Chili, Céline a fait un truc un peu fou. Renouveler son visa touristique un peu trop souvent peut parfois poser des problèmes au Chili, elle n’avait pas assez d’argent pour avoir un autre type de visa du coup la seule solution pour elle était de se marier ! Elle a choisi de se marier avec son coloc mais ils n’étaient pas en couple. Ils s’entendaient bien, vivaient ensemble, travaillaient ensemble et c’était un peu le seul candidat possible au mariage.

C’est vraiment facile de se marier au Chili, il suffit d’aller à la mairie, tu t’enregistres au civil, tu choisis une date de mariage, tu payes 10 euros pour avoir ton livret de mariage. Céline a reçu une carte d’identité avec résidence temporaire et elle peut aller au Chili et rester autant de temps qu’elle veut là-bas jusqu’à ce qu’elle divorce. Et étant donné qu’elle n’a pas reconnu son mariage en France, elle peut se marier en France ou dans d’autres pays facilement.

La Patagonie est difficilement descriptible. En Argentine, ce sont de grandes étendues, alors qu’au Chili ce ne sont que des fiords, tout le temps entre la terre et l’océan. La nature, le décor et les animaux sauvages forment un ensemble magnifique.

Plusieurs mois après son mariage, Céline est partie du Chili après 2 ans là-bas. Elle a fait un tour au Madagascar, avant de revenir quelques mois en France où nous avons fait l’interview. Mais, elle compte retourner vivre au Chili en début d’année 2016, même si elle ne sait pas trop ce qu’elle veut faire. Elle aimerait bien voir le nord du Chili et le désert d’Atacama.

Pour les personnes qui souhaitent s’installer au Chili, Céline conseille d’y aller sans à priori, de prendre son mal en patience si vous souhaitez faire des visas et enfin de ne pas se fixer d’itinéraire. Le Chili est très grand et il vaut mieux se fixer une région à découvrir si on reste moins d’un mois. Ce pays fait 4000km du Nord au Sud, du Portugal à la Russie en Europe.

Vous pouvez suivre les aventures de Céline sur son blog : http://voyagesduneplume.canalblog.com/

Elle n’y parle pas trop de conseils, mais écrit plus sur ses histoires et ses réflexions sur le voyage.

Merci d’avoir écouté l’épisode #036 du podcast !

michael-pouce-articleMerci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas, je lirais avec attention ce que vous me dites !

Vous pouvez vous abonner au podcast directement sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes.

Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance !

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

4 commentairesLaisser un commentaire

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend