Traverser la frontière

TLF 063 : Sophie vit à Édimbourg en Écosse depuis 4 ans

L’Écosse vous a toujours tenté ? Vous avez envie d’y vivre un petit moment ?

Dans cette interview, retrouvez Sophie qui s’est expatriée à Édimbourg, la capitale écossaise, il y a maintenant 4 ans.

Vous allez découvrir son parcours depuis ses études à Angers, jusqu’à Édimbourg, en passant par l’Allemagne ou l’Espagne, à quoi ressemble sa vie en Écosse ou encore ses conseils pour choisir son pays d’expatriation.

Écoutez tout de suite l’épisode (44 min) :

À propos de l’épisode #063 sur les 10 années à l’étranger de Sophie, d’Angers à Édimbourg

Certains pays possèdent une aura particulière, pour moi l’Écosse en fait partie. Gardant ce pays sur ma liste « à visiter quand je serais plus vieux », j’avais tout de même envie d’en savoir plus. Sophie, qui vit à Édimbourg depuis 4 ans était la candidate idéale pour le podcast.

En plus de très bien connaitre l’Écosse, Sophie a vécu dans plusieurs pays étrangers et possède une grande expérience de l’expatriation. Elle vous donne pas mal d’astuces et conseils pour réussir votre vie à l’étranger.

Dans cette interview, on discute de ses différentes expatriations, pourquoi elle a décidé de vivre en Écosse, ce qu’elle fait à Édimbourg, ses conseils pour choisir le bon pays ou encore pourquoi elle n’a pas envie de vivre en France.

Les liens de l’épisode :

Comment écouter cet épisode ?

Cet épisode dure 44 minutes et vous pouvez l’écouter :

Les coulisses de mes voyages dans ta boite mail

Je t'y raconte mes aventures, les coulisses du blog, mes réflexions, conseils inédits ou les nouveautés de TLF.

Le #RDV, c'est chaque dimanche à 18H, dans ta boite mail.

Partir vivre à Édimbourg : Le résumé écrit de l’interview

Sophie vit à Édimbourg depuis presque 4 ans, elle travaille dans le marketing touristique, est blogueuse voyage et copywriter. Son blog s’appelle oohmyworld.com, on y retrouve énormément d’information sur l’Écosse, mais aussi d’autres destinations.

Elle aime Édimbourg, car elle y retrouve tous les avantages d’une grande ville dans une petite ville, car il n’y a que 500 000 habitants. Il y a une énorme offre culturelle, d’excellents restaurants un peu partout, la ville peut se visiter à pied et il y a aussi le côté nature toujours présent.

Un parcours européen

Sophie a d’abord fait des études de tourisme et a passé son temps entre Angers, Paris, 6 mois en Finlande et 1 an en Allemagne. Ensuite, elle a travaillé pendant 1 an chez Hilton à Paris. Après cette expérience, elle est partie en Angleterre faire un Master en management international hôtelier. Elle est passée rapidement par Glasgow, puis s’est installée à Barcelone pendant 4 ans où elle a travaillé dans une entreprise de conseil en développement touristique.

En 2013, la situation économique en Espagne n’était pas terrible et Sophie envisageait de s’installer dans un autre pays. Son copain a alors trouvé un job en Écosse et ils sont partis vivre là-bas.

À l’époque, Sophie voulait vraiment partir de Barcelone, car elle n’arrivait pas à s’acclimater à la façon de vivre sur place. Elle s’est donc orientée vers un autre pays européen et anglophone.

En Espagne, son installation fut assez simple au niveau du logement, mais plus compliquée au niveau administratif, notamment pour avoir un numéro NIE. Pour l’Écosse, le déménagement fut plus compliqué, car elle devait déménager un appartement complet ainsi que son chat ! Ensuite les formalités administratives sont assez simples en Écosse, par contre c’est beaucoup plus compliqué de trouver un logement à Édimbourg, car les appartements partent très rapidement.

Un nouveau départ vers l’Écosse

En ce qui concerne son parcours professionnel, il y eut pas mal de changements une fois arrivée en Écosse. Elle n’a pas trouvé de travail dans le conseil en développement touristique comme à Barcelone. Elle a continué son activité de consultante, mais en freelance cette fois. Elle a fait ça pendant 2 ans, mais a ensuite mis en pause cette activité pour se consacrer à son blog, à l’écriture et des missions en copywriting.

D’ailleurs le 6 février est sorti son livre Édimbourg, l’essentiel aux Éditions Nomades. Il s’agit de la collection « city guide » écrite par des gens qui habitent sur place et qui donnent leurs meilleures adresses. Que ce soit les bars, les restaurants, les lieux culturels, les endroits pour faire du shopping, les loisirs, etc.

Ses journées et semaines ne se ressemblent jamais vraiment. Lorsqu’elle est à Édimbourg : elle travaille le matin sur ses articles et les missions de ses clients. L’après-midi, c’est plutôt écriture et administratif. Puis le soir, c’est plutôt restaurant et soirées.

Par contre, elle est souvent en voyage, et là son emploi du temps est différent. Elle se lève toujours tôt pour travailler un peu avant de partir en découverte, faire des photos, vidéos… Elle travaille ensuite après le diner.

Vivre à l’étranger : un choix délicat

Pour le moment, elle ne se voit pas repartir vivre dans un autre pays et bouger encore une fois ses valises. Sophie aime bien voyager, mais elle aussi bien rentrer à son point de départ. De plus, elle se sent vraiment bien en Écosse. Même si le brexit peut poser des problèmes dans le futur, elle attend de voir ce qu’il se passera.

À la base, Sophie est partie vivre à l’étranger, car elle voulait apprendre des langues étrangères, découvrir de nouvelles cultures et trouvait excitant de démarrer une nouvelle vie dans un nouveau pays. Après 10 ans à l’étranger, elle ne se retrouve plus vraiment dans la France et a du mal à s’identifier à la société française.

En ce qui concerne les apports de l’expatriation, Sophie trouve que c’est un atout d’être français à l’étranger au niveau du travail. L’objectif en vivant à l’étranger c’était de trouver un endroit où elle se sent bien et qui correspond à sa personnalité.

Choisir un pays qui nous correspond n’est pas simple et Sophie a beaucoup tâtonné. Pour savoir, il faut beaucoup tester, car aller en vacances ou vivre dans un endroit est très différent. L’autre point important est de se connaitre, de savoir ses habitudes. Par exemple si vous êtes perfectionniste, aimez que tout soit ordonné on choisira plutôt un pays du nord de l’Europe, plutôt qu’un pays du sud. Par exemple, l’expérience de Sophie à Barcelone a été enrichissante, mais elle ne lui correspondait pas.

Édimbourg, le petit paradis de Sophie

Sophie apprécie l’Écosse, car les gens sont cools et très ouverts, contrairement aux Catalans lorsqu’elle vivait à Barcelone. Elle voit ce pays comme une famille, car tout le monde connait tout le monde et il est facile de se créer des liens. Le pays en lui-même est magnifique, comme Édimbourg qui concentre histoire, culture, architecture, mais aussi la nature très proche.

Au niveau des conseils pour venir vivre en Écosse, Sophie insiste sur le fait qu’il est très compliqué de trouver un logement à Édimbourg et il est impossible de prendre des RDV depuis la France. Il faut prévoir 3 semaines pour connaitre la ville et chercher un appartement. Pour le travail, il est intéressant de s’y prendre à l’avance, avant d’arriver.

À Édimbourg, il y a un micro climat qui rend l’ambiance agréable. Il ne fait jamais très froid et il y neige très peu, mais il n’y a pas énormément de soleil. L’hiver, il fait entre 5 et 12 degrés et maximum 25 degrés l’été.

Sophie n’a jamais regretté son choix de partir vivre à l’étranger et conseille à tous les jeunes de foncer et essayer. Le monde serait bien meilleur si tout le monde avait de l’empathie pour les différentes cultures autour de nous.

Pour finir, voici un petit aperçu de l’Écosse avec Sophie :

Merci d’avoir écouté l’épisode #063 du podcast !

michael-pouce-articleMerci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas, je les lirais avec attention.

Abonnez-vous directement au podcast sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes.

Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance !

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

2 commentairesLaisser un commentaire

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend