Traverser la frontière

Parole aux voyageurs : leurs témoignages sur l’assurance voyage

temoignages assurance voyage

Vous partez en voyage, mais vous n’êtes pas encore sûr de prendre une assurance voyage ?

Pour juger de l’utilité d’une assurance, je vous propose des témoignages de voyageurs ayant eu un problème durant leur voyage et qui ont fait appel à une assurance voyage.

Comment pour le podcast, j’aime bien laisser la parole aux voyageurs afin qu’ils nous racontent leurs expériences. À vous de juger ensuite, s’il est judicieux de prendre une assurance voyage selon votre voyage et votre profil.

Vous allez retrouver les histoires de :

  1. Aline et Guillaume (Asie)
  2. Mathilde (Inde)
  3. Romain (Australie)
  4. Nicolas (Nicaragua)
  5. Élodie et Mathieu (Chine et Bolivie)
  6. Mes 3 incidents personnels

kit assurance voyage

.

Témoignages sur l’assurance voyage

A chaque fois, j’ai posé à nos voyageurs les 4 mêmes questions :

  1. Quelle était ton assurance voyage et pourquoi tu avais choisi celle-ci ? (compagnie, formule …)
  2. Peux-tu me raconter ton incident ? (où, comment, type de voyage …)
  3. Comment s’est passée la prise en charge par ton assurance voyage ? (communication, remboursement …)
  4. Un mot à ajouter sur l’utilité d’une assurance voyage ? (facultatif)

Merci pour leur participation.

1 – Caries et vol à l’arrachée en Asie

Les voyageurs Aline et Guillaume

Noms : Aline M. et Guillaume C. (du blog lemondeadeux.com)
Âge : 29 et 32 ans
Assurance : Chapka – Cap Aventure

1 – Quel était ton voyage et pourquoi tu as pris une assurance voyage ?

Nous étions (ma copine est moi) en voyage à durée indéterminée en Asie.

La question de prendre une assurance voyage ne s’est jamais posée. Nous sommes toujours couverts en France, la mutuelle s’est juste transformée en assurance voyage.

2 – Peux-tu me raconter ton incident ? (où, comment …)

Je vais t’en citer deux :

Nous avons tous les deux eu des problèmes de dents (caries), nous nous sommes donc fait soigner en Malaisie :1 fois pour Guillaume et 2 fois pour Aline.

Le deuxième concerne le vol de nos 2 ordinateurs, plus une tablette, ça s’est passé à Ho Chi Minh. Cette ville est assez réputée pour les vols à l’arraché et nous n’y avons malheureusement pas fait exception.

3 – Comment s’est passée la prise en charge par ton assurance voyage ? (communication, remboursement, prix …)

Nous avons été agréablement surpris par le suivi de Chapka qui a toujours été réactif, que ce soit par mail ou par les réseaux sociaux (en l’occurrence Twitter).

Ils ont été à l’écoute et ont toujours répondu à toutes nos questions.

Toutes les communications se sont faites par le biais d’Internet, ce qui est simple depuis l’étranger. Nous avons scanné les documents quand nécessaire et sinon nous avons remplis tout en format numérique avec la signature électronique.

Nous avons été intégralement remboursés pour nos consultations dentaires dans un délai d’une quinzaine de jours.

Et quant à l’assurance vol, nous sommes satisfaits du montant qu’ils nous ont proposé (1050 euros remboursés en 1 semaine) sans aucune réclamation. Nous avions bien sûr fournir tous les documents nécessaires (preuve d’achat etc …)

2 – Une mauvaise bactérie en Inde

voyage en inde et assurance voyageNom : Mathilde B.
Âge : 21 ans
Assurance : ACS – Globe Partner

1 – Quel était ton voyage et pourquoi tu as pris une assurance voyage ?

Je suis partie 5 mois en Inde, avec une de mes potes. Nous avons fait 3 mois et demi de volontariat et 1 mois et demi de backpack à travers l’Inde.

Dans le cadre du volontariat, nous étions obligées de prendre une assurance voyage. Nous nous sommes tournées vers ACS AMI sur les conseils de mon frère (qui l’avait déjà utilisé lors de ses précédents voyages). Les prix étaient corrects et le retour de mon frère bon, nous n’avons pas cherché plus loin, ni fait d’autres comparatifs de prix.

2 – Peux-tu me raconter ton incident ? (où, comment …)

À la fin de notre période de volontariat, l’association indienne avec qui nous avons travaillé est restée en contact avec nous jusqu’à notre sortie du territoire. Une semaine après avoir commencé notre périple, ma pote est tombée très malade. Après une nuit atroce pour elle (vomissements, nausées, …), nous devions prendre un train pour rejoindre une autre ville. Le trajet a été particulièrement éprouvant. Elle avait beaucoup de fièvre, elle était presque délirante, et la chaleur (40°) n’aidait pas.

Quand nous nous sommes posées dans une guesthouse, j’ai checké mes mails et j’ai lu un mail de l’association indienne qui expliquait que dans la région où nous avions nos 3 mois et demi de volontariat, il y avait une forte recrudescence de H1N1 (grippe aviaire), qu’il fallait être vigilant. Il avait aussi fait une liste des symptômes, sur les 10, ma pote en avait 8 ou 9. On a commencé à paniquer un peu, c’était notre premier voyage en backpack. L’état de ma pote ne s’améliorant pas, j’ai contacté notre coordinateur de l’association, qui m’a dit qu’il était préférable d’aller à l’hôpital pour faire des tests.

3 – Comment s’est passée la prise en charge par ton assurance voyage ? (communication, remboursement, prix …)

J’ai donc contacté ACS. Dès qu’ils ont répondu, j’ai demandé immédiatement à être rappelé, parce que je n’avais plus beaucoup de crédit sur ma carte sim indienne. La personne au bout du fil m’a juste demandé mon nom et a raccroché. 2 minutes après, elle me rappelait. Elle m’a demandé de lui expliquer la situation, l’état de ma pote, les symptômes, l’endroit où nous nous trouvions .. Elle a créé un dossier de prise en charge médicale et m’a dit qu’un médecin allait nous appeler pour évaluer la situation. 10 minutes après, le médecin nous a contactés. Après lui avoir expliqué la situation, il nous a dit qu’il était préférable qu’on se rende à l’hôpital. Il nous a proposé de nous donner des adresses, mais nous étions juste à côté d’un hôpital donc ce n’était pas nécessaire.

Nous y sommes allées, ma pote a passé des examens et a eu une prescription de médicaments. Elle a du débourser 400 roupies (6€ environ). Le médecin nous avait dit de garder tous les justificatifs/ordonnances et le rapport du médecin. Ceux-ci serviraient de preuve pour le remboursement. 2h plus tard, le même médecin nous a rappelé pour connaître l’état de ma pote. Il nous a rappelé le lendemain, puis 3 jours plus tard. Heureusement plus de peur que de mal, ce devait être juste une mauvaise bactérie. Quand nous sommes rentrées en France, ma pote a envoyé ses justificatifs et s’est fait rembourser les frais sans aucun problème.

4 – Un mot à ajouter sur l’utilité d’une assurance voyage ?

Les frais de santé en Inde ne sont vraiment pas importants. Dans notre cas, 6€ pour une prise en charge d’urgence et de nuit, une prise de sang, une injection et des médicaments, donc nous aurions pu avancer tout ça sans assurance. Mais pour d’autres pays où les frais peuvent atteindre des prix exorbitants, une assurance me semble absolument nécessaire.

3 – Romain – dent ébréchée en Australie

sydney-2Nom : Romain Buisson
Âge : 26 ans
Assurance : Kinoussasur (Travel Zen) – Package WHV visa sur 2 ans

1 – Quel était ton voyage et pourquoi tu as pris une assurance voyage ?

Je suis parti en Australie avec un visa WHV (working Holiday Visa) et il me fallait une assurance voyage (car a coup de 1000$ la journée d’hôpital par jour sans assurance sur place, ça fait mal..)

2 – Peux-tu me raconter ton incident ? (où, comment …)

Accident tout bête, je partais au boulot en vélo (j’habitais a Perth a ce moment), j’enlève l’antivol de mon vélo qui était complètement twiste… Je me suis pris un retour d’antivol dans le visage assez violent et une dent de devant a été ébréchée, du coup rendez-vous chez le dentiste etc.

3 – Comment s’est passée la prise en charge par ton assurance voyage ? (communication, remboursement, prix …)

La prise en charge c’est bien passé, très réactif, j’ai était remboursé dans les 72h après l’accident, ils m’ont appelé sur mon numéro de téléphone australien, m’ont envoyé un formulaire de satisfaction etc. Vraiment très content.

Le prix du dentiste était de 100$AU soit environ 60€.

4 – Un mot à ajouter sur l’utilité d’une assurance voyage ? (facultatif)

Ne jouez pas avec le feu, la santé c’est sacré ! C’est surtout quand on voyage qu’on se rend compte de l’importance de notre système de santé en France!

Si vous vous faits renverser par une voiture a l’autre bout du monde,vous êtes dans le coma, intransportable, vos parents peuvent vendre appartements et maisons pour payer vos soins médicaux a l’étranger (chose qui arrive plus souvent qu’on ne le pense…)

A noter que vous pouvez retrouver l’interview que j’ai faite de Romain sur le thème « Alterner travail et voyage pendant 6 ans ».

banniere kit assurance voyage

4 – Problème de nerf sciatique au Nicaragua

voyageur nicolas nicaraguaNom : Nicolas S.
Âge : 28 ans
Assurance : Chapka – Cap Aventure

1 – Quel était ton voyage et pourquoi tu as pris une assurance voyage ?

En avril 2014 je suis parti pour un tour du monde de 13 mois. N’ayant jamais voyagé seul et hors d’Europe avant cette échéance, j’avais voulu mettre toutes les chances de mon côté pour que tout se passe le mieux possible. Il était impensable de partir si longtemps sans assurance, un accident est si vite arrivé. Pendant mes préparatifs j’ai fait le tour des assurances de voyage et j’ai finalement opté pour le contrat Cap Aventure de chez Chapka Assurances. Il semblait tout à fait adapté à ma situation et couvrait les activités que je souhaitais faire pour un prix abordable.

2 – Peux-tu me raconter ton incident ? (où, comment …)

Des incidents il y en a eu plusieurs mais un seul a vraiment nécessité l’utilisation de mon assurance.
En janvier 2015, à la fin de mon périple argentin après neuf mois sur les routes j’ai été touché par le mal classique du voyageur en sac à dos ; une mauvaise position en soulevant mon sac et je me suis bloqué le nerf sciatique. Je ne m’en suis pas préoccupé tout de suite car j’avais beaucoup de choses à prévoir pour mon départ en direction du Nicaragua.

Trois jours, et quatre avions plus tard j’arrivais chez un ami à Bluefields, sur la côte caribéenne du Nicaragua. Le dos tenait encore, malgré la petite gêne parfois douloureuse. Ce que je n’avais pas prévu, c’était que les déplacements pendants les deux semaines à venir allaient se faire en pangas, des bateaux rapides qui traversent les lagunas et remontent les rivières à grands coups de secousses pour leurs passagers. Pour parachever le travail, je m’ouvrais salement la main en brisant une ampoule sur une petite île perdue dans la mer des Caraïbes.

Ça a été le signal d’alerte qui m’a fait prendre conscience que je devais faire une pause pour me soigner afin de terminer les quatre derniers mois de voyage dans de bonnes conditions. Je me suis donc installé une semaine à Managua, la capitale du Nicaragua, et me suis mis en recherche d’un osthéopathe ou d’un kiné. Par chance il y avait une clinique spécialisée à deux pas de mon auberge et j’ai pu m’y faire soigner après plusieurs séances.

3 – Comment s’est passée la prise en charge par ton assurance voyage ? (communication, remboursement, prix …)

Avant d’aller me faire soigner j’ai envoyé un mail à l’assurance en indiquant mon problème. J’ai gardé les factures de la clinique et dès mon retour en France j’ai repris contact avec Chapka qui m’a demandé de leur envoyer un courrier avec les justificatifs pour me faire rembourser. La procédure a été traitée sans aucun souci dans le mois. Le montant n’était heureusement pas très élevé, environ 70€, mais après un long voyage, chaque centime compte…

4 – Un mot à ajouter sur l’utilité d’une assurance voyage ?

J’ai eu la chance de n’avoir que peu besoin des services de mon assurances, mais j’ai vécu des mésaventures qui auraient pu finir plus mal. On m’a volé mon sac à deux reprises et à chaque fois j’ai eu la chance de le récupérer avec tout son contenu. Je n’ai quasiment jamais été malade malgré les changements de lieux, de climats, la nourriture parfois douteuse, les conditions de vie plutôt rudimentaire…

J’ai pris un vol de la Malaysia Airlines entre deux crashes ainsi qu’un vol d’Air Asia, j’ai traversé le désert namibien dans une voiture peu adaptée, j’ai évité de peu les éruptions volcaniques en Patagonie, tout comme les inondations dans le désert d’Atacama, j’ai connu un petit séisme au Pérou et évité un plus gros au Nicaragua. J’ai parcouru des milliers de kilomètres en road trips en Mongolie, Namibie, Pérou, Argentine et aux Etats Unis, pris de nombreux bus, avions, bateaux…

Finalement quand je repense à tout ce qui aurait pu mal se passer pendant mon voyage je suis content de n’avoir eu à utiliser mon assurance que pour un simple nerf bloqué.

5 – Infection à l’oreille en Chine et infection gastrique en Bolivie

elodie-mathieuNom : Elodie C. et Mathieu L. (du blog a-ticket-to-ride.com)
Âge : 27 et 35 ans
Assurance : Chapka – Cap aventure, Formule couple.

1 – Quel était votre voyage et pourquoi vous avez pris une assurance voyage ?

Normalement quand on part en voyage on ne se pose pas de question sur l’assurance, puisqu’on a tous les deux une carte bancaire gold qui nous assure directement pour 3 mois hors du territoire français… Mais cette fois ce n’était pas pareil, on partait pour 10 mois. 10 mois de voyage dans de nombreux pays, aux risques divers et variés. 10 mois d’aventures où tout peut arriver, le meilleur comme le pire. Certains prennent le risque de croire en leur bonne étoile, nous on a préféré jouer la sûreté. Pas envie de devoir rentrer plus tôt que prévu à cause d’un budget emputé pour raison médicale.

On a fait le tour des blogs de voyage, et Chapka fait partie des assureurs qui ont bonne presse. En plus, leur tarif est parmi les plus compétitif du marché. On n’a pas réfléchit longtemps.

2 – Peux-tu me raconter ton incident ? (où, comment …)

On a eu deux petits incidents. Rien de grave pour la santé, mais assez embêtant quand on voyage. On a chacun eu notre petite histoire, à tour de rôle.

Mathieu : On est en Chine et, Mathieu expérimente le coiffeur local. Une heure de massage, coiffure et nettoyage… des oreilles. Si, si ils font ça. Le tout pour 2 euros. Une drôle d’anecdote à raconter. Sauf qu’un mois plus tard, l’oreille nettoyée par la gentille coiffeuse chinoise fait toujours mal à Mathieu. On envisage de prendre l’avion, de plonger, il ne faudrait pas qu’un tympan soit abîmé. On est à Ho chi Minh ville, au Vietnam. Direction l’hôpital français, après un coup de fil pour prendre rendez-vous chez un spécialiste. La visite est rapide et après un examen approfondi des oreilles, le médecin conclut qu’il n’y a rien de grave, le tympan va bien, la douleur provient d’une petite inflammation… Nous voila rassuré sauf que la facture est salé : près de 80 euros.

Elodie : Histoire classique du voyageur. On est en Bolivie. On mange depuis 7 mois de tout, n’importe où. Les règles d’hygiène ne sont plus un frein pour nous. On se sent immunisé. Et puis on a envie de tomates fraiches parce que la nourriture bolivienne n’est pas très équilibrée. Direction le marché, et de retour à l’auberge on se prépare une bonne assiette de produits frais. Six heures plus tard, malaise, douleur abdominale… cloué au lit. L’examen du docteur est clair : infection gastrique sévère. Interdiction de quitter la ville avant 3 jours. Et un ultime check-up. Seule chose rassurante : chaque semaine, l’auberge compte 5 à 6 cas similaires. Le docteur est un habitué des lieu. Consultations + médicaments : 70 euros.

3 – Comment s’est passée la prise en charge par votre assurance voyage ? (communication, remboursement, prix …)

Un couple d’amis croisé sur le chemin, nous avaient prévenu que pour un bon remboursement des frais médicaux, il fallait envoyer à Chapka les ordonnances et factures des frais avancés. Ce qu’on a fait. N’ayant pour seule réponse qu’un accusé de réception de notre mail, on a relancé Chapka une semaine plus tard. Toujours rien. Un petit tweet plus tard (râlant de l’absence de leur réaction), une réponse nous est parvenue : on traitait bien notre dossier. En moins d’un mois tous les frais étaient remboursés.

Lors de la deuxième requête, la réaction a été plus rapide, et le remboursement également assuré dans le mois qui a suivi le mail. Aussi simple que ça.

4 – Un mot à ajouter sur l’utilité d’une assurance voyage ?

Rien de plus que ce que j’ai dit un peu plus haut. On peut prendre le risque d’économiser en ne souscrivant pas à une assurance. Mais on ne peut jamais prévoir les évènements. Et bousiller son budget sur des frais médicaux est le pire des scénarios. Surtout quand on sait qu’à l’étranger les soins sont généralement hors de prix.

Mes incidents en voyage

En voyage comme dans la vie, je fais gaffe à moi. Je mange bien, je fais du sport, j’évite les situations trop dangereuses et je suis plutôt de nature prudente. Mais, personne n’est invincible et il m’est arrivé quelques bricoles durant mes années de voyage.

Grippe H1N1 à Toronto

Je suis rarement malade, mais au Canada lors de mon PVT en 2009, j’ai attrapé la grippe H1N1. C’était le gros virus du moment. Je n’étais pas vraiment au top, cloué au lit pendant une bonne semaine.

Au Canada, ma consultation chez le médecin (le moins cher que j’ai trouvé) m’a couté 50$, que j’ai payé avec mes généreux pourboires. Je n’ai pas fait appel à mon assurance (j’était jeune et un peu bête). Mais une telle gripe peut s’aggraver et dans ce cas la facture aurait été plus salée, sans aucun doute.

Accident de scooter à Bali

blessure bali 1
blessure bali 2

Je me souviens aussi de mon accident de scooter à Bali. Après 15 jours à découvrir l’île en scooter, je me sentais super à l’aise et à part la corruption des policiers locaux, je pensais que rien ne pouvait m’arriver sur mon beau scooter.

Et bien non ! En sortant d’Ubud, à 30km/h une fille tombe toute seule devant moi, je peux pas l’esquiver et ma seule option était de freiner le plus fort possible et de prier que tout se passe pour le mieux. Évidemment, je me suis ramassé, tout le côté droit de mon corps esquinté, hématome énorme à un genoux … une bonne matinée à l’hôpital public et une bonne semaine d’indisponibilité à ne rien faire.

Pour Bali, j’avais décidé de partir les 3 premiers mois avec l’assurance de ma carte Visa Premier. En sortant de l’hôpital, j’appelle le numéro d’assistance, j’arrive à avoir un docteur qui me dit « OK pour le remboursement des frais ». Par contre, j’ai déchanté quand j’ai appris, qu’il fallait d’abord passer par la sécurité sociale ET ensuite l’assurance me rembourserait le reste.

Vive la galère d’imprimer des papiers, de les remplir, les envoyer en France, attendre que le dossier avance … pour me retourner ensuite vers l’assurance. Je n’avais pas le cœur à traiter avec l’administration française. J’ai donc payé les 60€ (hôpital + médicaments) de ma poche.

Accident de voiture à San Francisco

voiture californieEn janvier 2015, j’ai loué une voiture pour 2 semaines afin de faire un road trip sur les routes californiennes. J’arrive à San Francisco et je me dirige grâce au GPS de mon téléphone. Il y a beaucoup de trafic, je ne connais pas du tout la ville et à un stop, je regarde mon téléphone, je freine trop tard et rentre dans le cul de la voiture devant moi.

Mon cœur bat à 100 à l’heure, gros coup de stress !

Nous sommes au milieu de la route, je descends voir les dégâts, je discute rapidement avec le mec de l’autre voiture. Mon capot est bien défoncé, mais je peux continuer à rouler et lui avait un vieux van bien résistant, il n’avait quasiment rien à part quelques rayures.

On décide de ne rien faire et de dégager de là, de toute façon c’était de ma faute. Je trouve finalement la maison de mon pote (que j’ai d’ailleurs interviewé ici) et réfléchi à la situation et je me dit que je suis vraiment trop bête et que cette histoire peut me couter une belle petite somme.

Au final, l’assurance du loueur (Budget) a pris en charge les réparations du capot. Heureusement ! C’était une mustang toute neuve … Mais j’aurais pu avoir un accident bien plus grave ou même blesser quelqu’un et là c’est la responsabilité civile qui rentre en jeu et cela peut couter très cher.

Mot de la fin

Michael PinattonSachez que je n’ai pas recueilli tous ces témoignages pour vous faire peur et vous empêcher de voyager ! Les dangers existent que l’on soit en France ou à l’étranger.

Par contre, sachez qu’en voyage vous ne serez pas couvert efficacement pour votre santé et qu’il existe des situations particulières pour lesquelles vous devez avoir une assurance, comme le rapatriement par exemple.

N’oubliez pas de télécharger votre « Kit Assurance voyage » (Guide + FAQ ultime + comparateur détaillé) pour conserver toutes les informations.

Par ailleurs, si vous voulez témoigner, contactez-moi.

– Michael

Lire la suite du Guide de l’assurance voyage :

Comparatif assurance voyage
Questions et réponses assurance voyage

Info transparence : Certains liens de ce guide sont des liens d’affiliation. C’est-à-dire que si vous prenez une assurance via un de ces liens, vous payerez le prix normal, mais je toucherais une commission. Ces gains me permettent de continuer à travailler sur le blog et créer ce type de guide gratuitement pour vous.

Send this to friend