Traverser la frontière

TLF 101 : De Bangkok à Paris en 4×4, un road-trip incroyable de 8 mois

Article mis à jour le

Envie d’un road-trip ? De voyager à travers le monde au volant d’un 4×4 ?

Dans cette interview, retrouvez Justin qui a réalisé un voyage en 4×4 avec sa copine depuis Bangkok (Thaïlande) jusqu’à Paris. Ce road-trip a duré 8 mois avec plus de 40 000 kilomètres au compteur !

Vous allez découvrir les raisons d’un tel voyage, l’itinéraire emprunté, les joies et galères en chemin, à quoi ressemblait leur quotidien et le budget total de cet incroyable voyage.

Écoutez tout de suite l’épisode (59 min) :

Épisode #101 sur le voyage en 4×4 de Bangkok à Paris

Voyager en van est la grosse tendance depuis quelques années. Nous en avons parlé dans le podcast récemment avec Dana & Stéphane qui ont parcouru l’Amérique du Nord et centrale en van. Mais le voyage en 4×4 tient aussi ses aficionados. Plus petit, plus maniable et surtout tout terrain, il permet d’aller dans les coins les plus reculés de notre planète.

Justin et sa copine Bee ont passé 8 mois entre la Thaïlande et la France à bord de leur 4×4. Avec 11 pays traversés (dont l’Inde, le Pakistan, l’Iran…) et 40 000 kilomètres parcourus, ils ont vécu des aventures complètement folles. Justin nous raconte tout.

Dans cette interview, on discute de :

  • La genèse du voyage
  • Pourquoi Justin vivait en Thaïlande
  • Comment il a convaincu sa copine de partir avec lui
  • Son itinéraire et les pays traversés
  • Sa traversée fantôme de la Birmanie
  • L’histoire dramatique qui a failli mettre fin au voyage en Inde
  • Son engouement pour le Pakistan
  • Comment les routiers qui ont sauvé Bee à la frontière Pakistan/Iran
  • Ses conseils pour effectuer un road-trip en 4×4
  • Son budget total pour ce voyage (dont le prix de la voiture)

Les liens de l’épisode :

Comment écouter cet épisode ?

Cet épisode dure 59 minutes et vous pouvez l’écouter :

Road-trip en couple de Paris à Bangkok : Le résumé écrit de l’interview

Justin a 24 ans. Il est depuis quelques années YouTube dans la thématique voyage/aventure. Il est développeur web à l’origine, mais a décidé de vivre de sa passion et réaliser des séries voyage.

Il revient tout juste d’un voyage dingue : il est parti de Bangkok jusqu’en Normandie.

Auparavant, il était expatrié à Bangkok durant 8 mois. Il avait une entreprise de créations d’applications mobiles.

Le voyage : Bangkok/Paris en 4×4

But du voyage : rentrer en Normandie avec sa copine thaïlandaise (Bee). Ils ont décidé de passer par la route, et non prendre le bateau ou l’avion.

Itinéraire : Birmanie, Inde, Népal, Pakistan, Iran, Turquie, Europe. Tout ça en 8 mois. Plus de 40 000 kilomètres parcourus, alors que la distance directe est de 13 000 kilomètres.

« En prenant l’avion, on loupe plein de choses »

En Thaïlande il avait déjà son 4×4 pour faire des reportages dans les campagnes. Il ne voulait pas abandonner son véhicule. Il a donc choisi de rentrer avec en France !

Justin a rencontré Bee (sa copine) pour des raisons professionnelles. Il avait besoin d’une traductrice pour ses reportages. De fil en aiguille, ils se sont mis en couple et lorsqu’il lui a proposé d’aller en France en voiture, elle a dit oui sans hésiter.

C’est dur de passer 8 mois, dans une voiture avec la même personne. Mais au final, ça s’est bien passé et ils sont toujours en couple !

Il a aménagé son 4×4 en fonction de ses besoins : ajout d’un matelas, de l’électricité, des tiroirs, etc.

Justin possède un permis thaïlandais, ce qui lui permet de conduire dans les pays de l’AESAN. C’est un avantage, car il a pu aller en Birmanie. Il pourrait aussi aller en Chine.

Sur les routes d’Asie

Dès le début du voyage, il a eu un souci au poste-frontière de la Birmanie, car il y avait des stickers YouTube sur la voiture. Et sur sa chaine, il y a des vidéos qui peuvent être polémiques comme « comment entrer au Cambodge illégalement ». Ils ont réussi à négocier une entrée dans le pays, mais il fallait être escorté. Ils n’avaient pas la liberté de visiter ce qu’ils voulaient, ont dû dormir dans des hôtels non imposés et n’ont fait que rouler.

« Entrer en Birmanie avec son propre véhicule est très strict, je n’ai pas l’impression d’avoir visité le pays »

Ensuite il est allé en Inde. C’est un pays tellement grand, que d’une province à l’autre, ce n’est plus les mêmes gens, plus la même culture. Il a beaucoup aimé le nord avec les montagnes, mais a trouvé le Rajasthan très agressif.

Pour les gens qui voyagent en véhicules, c’est fatigant de camper en Inde, car il y a beaucoup de gens partout, même en plein milieu d’une forêt. Il est impossible de camper tout seul au milieu de la nature. Face à cette « oppression », il est allé au Népal, où il a eu un coup de foudre rapidement. Ils ont retrouvé une nature avec moins d’habitations, mais plus de pollution. Il a été marqué par les déchets laissés par les touristes en altitude. Il a d’ailleurs pris le temps de réaliser un reportage sur le sujet.

Le choc positif du Pakistan

Il a vu la différence lorsqu’il était dans les montagnes au Pakistan, où il y a beaucoup moins de tourisme. Tout est propre, il y a des poubelles partout. D’ailleurs le Pakistan fut une très bonne surprise.

« Le Pakistan est le pays préféré de Bee »

Après avoir vécu 2 expériences traumatisantes en Inde, Justin était sceptique quant au Pakistan, avec des préjugés en tête. Il pensait qu’il y aurait des gens de partout, ne pas se sentir accueilli, risque d’attentats ou de vols.

Dès qu’ils sont rentrés à Lahore, c’était un choc. Puis ils se sont avancés dans le pays, plus ils ont rencontré des gens accueillants. De l’Inde au Pakistan, la différence était énorme. Ils se sont alors dit qu’ils devaient rester plus longtemps au Pakistan et étendre leurs visas.

Ils sont allés à la frontière chinoise dans les montagnes, entourée de sommets à 6000 mètres d’altitude. Ils ont en profité pour se reposer. Le pays était sécurisé. Les gens ont envie d’offrir.

C’était un voyage spécial, car il y a tout de même des zones dangereuses et ils avaient parfois des hommes armés avec eux dans la voiture. Ils n’ont eu aucun souci durant le voyage au Pakistan, sauf vers la fin, dans la région du Baloutchistan, près de la frontière afghane et iranienne.

Le pays offre une escorte de l’armée aux voyageurs pour atteindre la frontière iranienne. Il y a des checkpoint tous les 20 kilomètres et change de convoi.

Vers l’Iran et l’Europe

À ce moment, Bee est tombé malade et la problématique était de quitter le Pakistan rapidement pour aller en Iran. Plus les jours passaient, plus la situation de Bee empirait, elle avait énormément de fièvre et devenait blanche. Justin a décidé rouler non-stop pour traverser la frontière. Mais il y a eu des soucis avec l’ambassade, il ne s’arrêtait plus aux checkpoints… Il a conduit durant 4 jours dans le désert sans s’arrêter. Il a même dû utiliser des piqures d’adrénaline pour maintenir Bee éveillée.

Au final, elle a été soignée en Iran. Elle avait une infection au niveau des reins. Il faut faire attention à la santé et partir avec une assurance voyage, c’est important.

Justin a trouvé le pays divisé en deux. Au niveau géographique, il a beaucoup aimé le sud, moins le nord. Puis au niveau de la population, entre les jeunes et les anciennes générations/conservateurs qui veulent maintenir un pays.

Iran interdit des choses, les gens veulent le faire ! Justin a rencontré beaucoup de gens qui n’avaient qu’une envie : quitter le pays.

La monnaie était très faible en Iran. Durant son mois, il a dépensé seulement 285€. Un plein d’essence lui revenait à 6€, en France c’est 125€.

« Les jeunes en Iran m’ont beaucoup attristé »

Justin a réalisé qu’il avait une vie extraordinaire et la chance d’être français, d’être libre et d’avoir un passeport qui permet d’aller partout dans le monde.

La Turquie était vraiment, mais une fois en Europe, Justin avait envie de revenir en Normandie. Car il puisait dans des réserves d’argent, puis il était fatigué du voyage et des publications de vidéos hebdomadaires. Le 4×4 était lui aussi dans état lamentable. Il avait hâte de revoir ses proches.

Budget du voyage

Achat du 4×4 : 5000€ en Thaïlande

Nissan Terrano 2 de 1997.

Il avait estimé le cout du voyage à 15 000€ pour 2 personnes et 8 mois, tout compris.

Avec tous les soucis, ils ont épuisé les 15 000€ à Istanbul. Finalement, ils ont dépensé 17000€. De Bangkok à Paris. Tout compris : visa, douanes, imprévus…

En sachant qu’ils auraient pu le faire pour moins cher et se sont fait plaisir, avec notamment un trek de 15 jours au Népal !

Des amis ont réalisé un voyage similaire pour 8000€.

Le traumatisme indien…

En plus de la galère au Pakistan, un autre évènement a marqué le voyage de Justin et Bee, c’était en Inde…

Ils sont allés dans le désert du Thar, dans le Rajashtan. Mais il faisait très chaud, avec 55 degrés. Ils ont cassé leur moteur dans le milieu du désert. Ils ont trouvé refuge dans un village, mais la situation s’est transformée en enfer. De ville en ville, ils ont fait du voiture-stop et se sont retrouvé dans une insécurité totale, c’était comme si était écrit sur leur front : « attaquez-nous, nous sommes très faibles ».

Chaque jour, ils se faisaient menacer, piller, attaquer, crever les pneus, couper les freins, vandaliser, etc. Car c’était une « opportunité » pour des villageois de profiter de la situation de faiblesse de Justin et Bee. Ils voulaient clairement récupérer le véhicule.

Par contre, Justin ne voulait absolument pas abandonner le 4×4, car il a déposé une caution en entrant dans le pays, avec un carnet de passage en douane. Cette caution, sur la valeur du véhicule. En Inde, c’est 150 fois la valeur de la cote argus, au Pakistan, c’est 200 fois. Justin ne voulait pas perdre la caution de 10 000€ du 4×4.

Ils se faisaient constamment harceler et voler, et ont décidé de prévenir l’ambassade de France. L’ambassade a répondu qu’ils ne pouvaient rien faire, que c’étaient de leur faute, qu’il ne fallait pas aller dans cette zone (listée rouge).

Ils ont été sauvés par Instagram, car un youtubeur local a demandé à ses abonnés de les aider. Un homme vivant à Jaipour, à 6H de là, a roulé toute la nuit pour les aider et a trouvé un camion dans lequel ils ont mis la voiture. Ils ont voyagé pendant 144H jusqu’à New Delhi.

Ce routier indien n’a même pas demandé de faire payer Justin.

À savoir que les 3 pays où Justin s’est senti le moins en sécurité sont : l’Inde avec cette malheureuse expérience, l’Italie où ils se font braquer au couteau et la France (tentative de casser le pare-brise, un homme se faire tirer dans la rue, crachat à Marseille).

Des routiers extraordinaires

Encore avec les routiers…

Il y avait énormément de camions à la frontière entre le Pakistan et l’Iran, avec au moins une file de 3km qui n’avançait pas. Et Bee était très malade. Justin a parlé à un routier, qui a appelé tous les autres en leur demandant de laisser passé le 4×4. Tous les camions, chargés à bloc se sont mis sur le côté. À la frontière iranienne, il y avait déjà une ambulance, car un routier iranien l’avait appelé.

Lorsqu’il a voulu payer, le chauffeur lui dit « les routiers ont déjà payé ».

Cette générosité l’a marqué Justin à vie.

D’ailleurs, Justin est en train de devenir routier et il passe son permis poids lourds !

Le jour de l’interview, Justin a acheté un camion… un camion de pompier. Il n’est pas équipé pour leur prochaine aventure (traversée de l’Afrique en camion). Renault, 11 tonnes, 170 chevaux.

Justin a une passion: aller à la rencontre des gens par voie terrestre.

Conseils pour faire voyage véhiculé

Il faut avoir une bonne base de réserve d’argent

Se dire que le voyage est magnifique, mais que cela va être dur. C’est quelque chose de fatigant.

Pourquoi faire un tel voyage alors ?

« On perd de l’argent, certes, mais cela nous rend plus riches avec les expériences, avec l’aventure. Il ne faut pas voir le voyage comme une dépense de base. Mais un moyen de nous rendre plus riches en émotions. »

Le voyage a beaucoup formé Justin et conseille de se lancer.

Pour finir, voici une vidéo de Justin sur la vie en 4×4 :

Merci d’avoir écouté l’épisode #101 du podcast !

michael-pouce-articleMerci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas.

Abonnez-vous directement au podcast sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes.

Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance !

– Michael

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend