Traverser la frontière

TLF 079 : Voyager en van, de l’Alaska au Costa Rica en couple

Envie de voyager en van ? Découvrir les Amériques différemment ?

Dans cette interview, retrouvez Dana et Stéphane qui reviennent d’un voyage de 13 mois en van, depuis l’Alaska jusqu’au Costa Rica.

Vous allez découvrir les dessous de l’achat d’un van, l’incroyable itinéraire de leur voyage, leurs coups de cœur et la transformation de leur façon de voir la vie en revenant en France.

Écoutez tout de suite l’épisode (52 min) :

Épisode #079 sur le voyage en van de Dana & Stéphane

Nous avions déjà parlé de voyage en van dans l’épisode #023 avec Fred et sa famille faisant un tour du monde en camion et récemment dans l’épisode #075 avec Jessica qui a transformé un van en bibliothèque roulante en Indonésie. C’est un type de voyage qui m’intrigue et me fait rêver, alors nous repartons dans les grands espaces nord-américains et la chaleur latine pour cette nouvelle interview.

Dana & Stéphane avaient une vie rangée sur Paris avec de bons travail, lorsque surgit envie de voyage itinérant durant des vacances au Guatemala. Un an après, ils sont au volant de leur van, Tikal, en train de traverser le Canada.

Dans cette interview, on discute de l’achat du van, la préparation du voyage en France, des premières impressions au volant de leur van au Canada, l’itinéraire zigzagant des 13 mois de voyage, leur vie quotidienne à bord du van, les questions de sécurité au Mexique ou en Amérique centrale, leurs coups de cœur, leur budget total ou leurs réflexions sur la façon de mener leur vie après ce périple.

Les liens de l’épisode :

Comment écouter cet épisode ?

Cet épisode dure 52 minutes et vous pouvez l’écouter :

De l’Alaska au Costa Rica en van : Le résumé écrit de l’interview

Dana et Stéphane sont partis de France en Amérique du Nord et en Amérique centrale. Le voyage devait être à la base une traversée du continent américain en van durant 13 mois, de l’Alaska à Ushuaïa.

Mais au bout de quelques mois, ils se sont rendu compte qu’il n’aurait pas assez de temps pour faire tout le trajet au rythme qui leur convenait et ont décidé de se laisser aller et ne plus compter le temps/les jours. Ils se sont alors arrêtés au Costa Rica avant de remonter vers le Mexique.

Les préparatifs du voyage en France

Dana a 32 ans et Stéphane 37, ils étaient tous les deux employés avant de partir. Dana était avocate et avait décidé que c’était le bon moment pour faire une pause dans sa carrière. Stéphane était administrateur système et est parti avec un congé sans solde de 15 mois. Comme ça, ils auraient au moins un CDI au retour de voyage.

Depuis longtemps, ils aiment beaucoup voyager tous les deux et avaient l’idée de faire un tour du monde. Il y a 3 ans, ils ont rencontré des motos immatriculées en Allemagne lors d’un voyage au Guatemala. Ils se sont dit que cela pourrait être intéressant de venir avec son propre véhicule et voyager où ils voudraient.

Le nom du camion « Tikal » vient d’ailleurs d’une cité maya située au Guatemala.

Il s’est passé 1 an et demi entre l’idée née au Guatemala et le départ de France. L’achat du camion, s’est par contre réalisé en seulement eu 4 mois. Ils se sont rapidement rendu compte de leurs envies de faire ce voyage en van.

C’est via des sites de petites annonces qu’ils ont trouvés leur van en Suisse. Il s’agit d’un Iveco daily 4×4, de 1998. Il était suffisamment vieux pour éviter l’électronique qui peut vite être compliquée à réparer sur la route.

À l’achat, le van était un peu aménagé, mais il ne convenait pas vraiment à leurs attentes. Ils ont fini par tout démonter, tout retraiter, puis tout réinstaller à leurs gouts. Ils n’y connaissaient rien, donc ce n’était pas facile au débit. Il aura fallu 1 an, entre les weekends et les vacances pour aménager l’ensemble du van.

Pour l’itinéraire, ils ont choisi les endroits qui les intéressaient le plus et ont essayé de lier tout ça sur une carte. Ils sont partis avec un brouillon qui a évidemment changé au cours du voyage. C’est l’intérêt de voyager en van, d’être libre de ses mouvements et pouvoir dormir n’importe où et modifier l’itinéraire en cours de route.

Il y avait quelques doutes avant le départ. Notamment de dormir dans le van, qui semble moins sécurisant que de dormir dans une maison/appartement. Pour les appréhensions liées aux pays traversés à partir du Mexique, ils se sont rendu compte qu’il n’y avait pas beaucoup plus de problèmes qu’ailleurs et que cela se passait très bien.

Le van a couté 7 000€ à l’achat et ils ont dépensé 7 000€ pour l’aménagement. Ils ont très bien équipé leur van, avec par exemple un frigo, des panneaux solaires, etc.

Pour transporter le van entre la France et le Canada, ils sont passés par une société spécialisée « SeaBridge ». Ils organisent tout de A à Z, du transport, la douane, les formalités… il suffit juste de déposer le camion, puis le récupérer à Halifax. Cela coutait 2 100€ pour le van. Le tarif dépend du volume.

Les débuts canadiens en van

Les premières semaines au Canada étaient géniales, avec un énorme sentiment de liberté. Il avaient un continent entier à découvrir, ils pouvaient s’arrêter où ils voulaient, en pleine nature, dans des coins sauvages, etc. lls ont aussi eu leur plus grosse panne du voyage dès la première semaine, un problème mécanique au niveau de la boite de transfert, qui s’est révélé moins grave que prévu. Ils ont ensuite pris grand soin du van afin d’être surs que le voyage se passe bien.

Après cette panne, ils ont mis 20 jours pour traverser tout le Canada et rejoindre l’Alaska, s’arrêtant quelques jours dans les Rocheuses. Le trajet fut un peu long, avec des paysages assez monotones dans le centre du Canada, des routes droites et peu de relief, sans compter que le van avance à 80km à l’heure.

Ils sont donc arrivés en Alaska, leur véritable « point de départ » du voyage, puis sont allés à Fairbanks au milieu de l’Alaska. Ils ont décidé de s’aventurer encore 400km plus haut pour aller jusqu’au cercle polaire. Les paysages étaient magnifiques et la nuit, ils ont eu la chance de voir des aurores boréales extraordinaires.

Direction le sud

 

Ils auraient aimé rester en Alaska, mais ils avaient prévu un voyage d’une année et voulait respecter un minimum leur planning, au moins dans les grandes lignes. Ils sont alors descendus vers les États-Unis et y ont fait une grande boucle sur la moitié du territoire. Grands classiques de l’ouest : Yellowstone, parcs de l’Utah, Yosemite, vallée de mort, Arches, Bryce Canyon…

Outre le Québec, assez européanisé, le reste du Canada est en fait très semblable aux États-Unis. Ils sont gentils des deux côtés et les prix restent similaires.

Le Mexique de son côté n’avait plus rien à voir. Il faisait chaud dans le désert de la Basse-Californie et y ont voyagé avec deux autres familles durant quelques semaines. Le Mexique fut une incroyable découverte et un gros coup de coeur. Ils ont vu une énorme partie du pays, pour un total de 5 mois.

Leurs coins préférés au Mexique : région Oaxaca, du Chiapas, les villes coloniales, Guanajuato, San Miguel Allende, la Basse-Californie.

Ils sont ensuite entrés en Amérique centrale en passant par le Belize, puis le Guatemala où ils sont retournés à Tikal, la cité maya, afin d’y présenter leur van.

Ce pays reste leur préféré en Amérique centrale notamment pour : sa culture, ses paysages, ses couleurs, ses odeurs, ses paysages très variés avec la jungle, les cités mayas, les lacs, volcans… Ils ont aussi adoré Antigua, notamment durant la semaine sainte, avec des défilés durant 1 mois.

La vie quotidienne en van

Ils n’ont eu aucun souci de sécurité au Mexique et en Amérique centrale. Ils ont par contre voyagé un peu différemment. Ils faisaient beaucoup moins de bivouacs sauvages qu’au Canada et aux USA et étaient plus prudents. Ils ont aussi évité les capitales où il y avait le plus de problèmes d’insécurité.

Les journées de voyage étaient très variables. Ils prévoyaient leurs journées dès le matin : s’ils voulaient rouler, faire des visites, ne pas bouger. Ils roulaient généralement dans les coins assez creux, sans trop de choses à voir, puis pouvaient se poser 4/5 jours sans même démarrer le camion. Quand ils roulaient, ils avaient juste la contrainte de trouver un endroit où dormir avant que la nuit tombe.

En ce qui concerne le budget, il était variable selon les pays et s’ils roulaient beaucoup ou non. Le Canada était beaucoup plus cher que le Nicaragua par exemple. Au final, le budget total avec transport, assurances, dépenses sur place… est de 30 000 € à deux. (sans l’achat du camion). Ils auraient surement pu faire moins, mais au moins ils ne se sont pas sentis frustrés. Ils ont été raisonnables, sans se priver.

En termes de spécialité culinaire, le Mexique est le top, avec des différences en fonction des régions. Le Guatemala est bien aussi. Puis, en descendant, les spécialités disparaissent. Aux USA, ils ont aussi très bien mangé.

Souvenirs marquants de ce voyage : Première fois qu’ils ont vu les aurores boréales dans le cercle arctique, véritablement magique, qui danse sous tes yeux et change de couleurs. Ils étaient tout seuls avec leur feu, loin de tout, haut dans la terre et au milieu de nulle part. Puis, il y a eu ce coyote dans le Yukon au Canada, qui a traversé la route devant eux et a approché le camion à 3 mètres. Il les a regardés droit dans les yeux, très curieux.

Retour et futur suite à ce périple en van

Ce voyage a changé énormément de choses pour Dana et Stéphane dans la façon de voir la vie. Même si en partant, il y avait déjà une graine dans le cerveau propice au changement, au mode de vie, et de réorientation professionnelle. Le retour a été difficile, car il faut être face à des choix personnels et professionnels.

Ils ont envie de repartir et de voyager, faire de la photo, reprendre la route, découvrir de grands paysages et quitter la banlieue parisienne.

Une fois que tu as gouté au sentiment de liberté, c’est compliqué d’y renoncer. Voir tous les matins le même paysage, ça fait bizarre aussi. Ils ont vécu pendant 13 sans réelles contraintes. Et là s’imposer des choses, qui ne sont pas vraiment bénéfiques, cela ne les rend pas heureux.

Ils sont en train de réfléchir comment articuler leurs métiers ou activités pour lier le voyager et le travail, ainsi que d’avoir des revenus pour vivre sur la route.

Ils aimeraient repartir dans 1 an, soit début 2019. Le temps de mettre des sous de côté et évoluer professionnellement.

Ce couple de baroudeurs possède 2 blogs :

Le Monde de Tikal : le carnet de route, l’histoire de leur parcours à travers les Amériques, vu à travers tikal, la vie en van, le quotidien, le parcours, les photos et raconter leur vie.

Into A Wild World : axé autour de la nature, la randonnée avec beaucoup de photos sur des destinations spécifiques.

Enfin, Dana insiste que pour tous ceux qui peuvent se dire « la chance, d’avoir fait ça… », tout le monde peut le faire ! Il faut faire des économies, cela prend du temps et après il faut le déclic, se lancer. Pour la suite, ce n’est que du bonheur.

Itinéraire final de Dana & Stéphane avec leur van :

Merci d’avoir écouté l’épisode #079 du podcast !

michael-pouce-articleMerci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas, je les lirais avec attention.

Abonnez-vous directement au podcast sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes.

Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance !

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend