Traverser la frontière

TLF 074 : Créer une agence de voyage moto en Inde

Envie de vous installer en Inde ? D’y monter une entreprise ?

Dans cette interview, retrouvez Alexandre qui vit depuis plus de 10 en Inde où il a créé son entreprise de voyage à moto, Vintage Rides.

Vous allez découvrir les raisons de son expatriation à New Delhi, comment il a développé son entreprise au cours des années et à quoi ressemble la vie en Inde.

Écoutez tout de suite l’épisode (45 min) :

Épisode #074 sur la création d’une agence de voyage moto en Inde

De temps en temps, on parle d’entrepreneuriat et de création d’entreprise à l’étranger sur le podcast et cette fois nous partons en Inde. Tous types d’entreprises peuvent être créées à l’étranger et l’agence de voyage reste une valeur sûre, comme nous l’avons vu au Cambodge avec Fabrice. Alex a choisi ce modèle, mais avec un axe différent : le voyage en moto.

Alors qu’il était étudiant à New Delhi, Alexandre a décidé de créer une entreprise de voyage à moto. Tout d’abord centrée sur l’Inde, l’entreprise s’est développée dans toute l’Asie avec par exemple des circuits en Mongolie, Népal, Thailande ou Sri Lanka.

Dans cette interview, on discute de son arrivée en Inde, pourquoi il a créé son entreprise, comment il a réussi à la faire grandir, comment s’organise les voyages Vintage Rides, des conseils pour la création d’entreprise, à quoi ressemble la vie en Inde et son dernier voyage sur le lac Khösvgöl en Mongolie

Les liens de l’épisode :

Comment écouter cet épisode ?

Cet épisode dure 45 minutes et vous pouvez l’écouter :

Les coulisses de mes voyages dans ta boite mail

Je t'y raconte mes aventures, les coulisses du blog, mes réflexions, conseils inédits ou les nouveautés de TLF.

Le #RDV, c'est chaque dimanche à 18H, dans ta boite mail.

Créer une entreprise en Inde : Le résumé écrit de l’interview

Alexandre a 32 ans et a Vintage Rides lorsqu’il avait 20 ans après une année d’études à New Delhi. Il dirige seul l’entreprise après avoir eu un associé pendant 10 ans.

Il vit principalement entre New Delhi et Paris, mais il se rend souvent à Chiang Mai (Thaïlande) et Oulan Bator (Mongolie) où se trouvent les bureaux de Vintage Rides.

Vintage Rides, c’est quoi ?

Il s’agit d’une agence de voyage moto de caractère en Asie. L’entreprise existe depuis 11 ans, avec 1000 motards qui voyagent par an sur 8 pays : Inde, Mongolie, Thaïlande, Laos, Bhoutan, Sri Lanka, Indonésie et Népal.

Elle propose des voyages encadrés, en groupe de maximum 12 personnes. Avec deux personnes en charge de la sécurité et du transport. Les itinéraires sont conçus pour aller au contact de la population locale et s’éloignent des grands axes touristiques pour générer des interactions authentiques. Les voyageurs dorment soit dans des hôtels assez roots jusqu’à des palais.

Il faut un permis moto pour participer à ces voyages. C’est une question de responsabilité et de sécurité, car cela reste une pratique un peu plus risquée. Car certains backpackers qui louent une moto en Asie sont parfois déconnectés de la réalité et des accidents peuvent arriver. En cas de pépins Vintage Rides s’assure que les gens soient pris en charge.

L’entreprise possède 35 personnes à plein temps et une quinzaine d’accompagnateurs freelance.

La genèse de Vintage Rides

Alexandre est le fondateur, il s’occupe principalement de l’opérationnel et du développement. Il a la chance d’être tout de même au moins 1 mois par an sur la route pour en profiter.

Son dernier voyage, c’était 15 jours en sidecar, sur un lac gelé en Mongolie, la Frozen Ride (voir plus bas)

En 2005/2006, il a fait une année d’études à l’étranger, à l’université JNU à New Delhi. Il s’est mis à la moto là-bas, a passé son permis et a fait le tour du pays à moto. Suite à ça, il s’est dit que cela serait dommage que tout s’arrête.

Son premier associé, indien, lui a proposé de faire des voyages à moto. Les statuts sont alors déposés en septembre 2006 puis il a fait des études de marché et commencé à vendre les premiers voyages.

Ensuite, il a démarché Alexandre le Beuan qui avait déjà une agence de voyage sur place. Après de rapides discussions, ils se sont associés à l’été 2007 et cela a duré 10 ans.

Tout est parti d’Inde, 5 ans plus tard ils ont ouvert en Mongolie. Par la suite, l’ouverture d’une agence en France et enfin en Thaïlande.

Créer une entreprise en Inde

Il n’est pas très compliqué de créer une entreprise en Inde, un expert comptable compétent suffit pour faire le travail.

En Inde, tu n’as pas forcément besoin d’avoir un visa tout de suite en tant qu’investisseur étranger. Le mieux est de créer sa boite, puis ensuite de faire des visas business. Alexandre est aujourd’hui avec un visa de travail (employment visa), car il travaille là-bas à l’année, qu’il renouvèle tous les ans. Il faut payer quelqu’un minimum 25 000$ pour avoir un visa de travail en Inde.

Le cout de la vie en Inde va être différent selon les endroits et selon les gouts personnels. Par exemple, un appartement moderne avec eau chaude, la nourriture française… cela peut couter le même prix qu’en France. Par contre plus tu t’adaptes à la vie locale, plus la vie te coute un prix indien. Tu peux très bien avoir un repas à 0,50€ et pour un steak-frites, c’est 15€.

À ses débuts, Alex était à l’université. Sa chambre qu’il partageait, lui coutait 30€/moi. La vie sur le campus, avec 200€ par mois c’est bon. Ensuite, il avait 200€ en plus pour voyager. Au final, avec 400€ tu peux vivre en Inde, mais de façon modeste.

Le développement de Vintage Rides

Au début, ils se sont basés sur l’infrastructure existante de son associé. Alex s’est chargé du développement et de la communication, mais ce n’était pas évident. La problématique était de créer un marché qui n’existe pas, ou très marginal.

Il y a donc eu un travail d’éducation du marché, avec la presse ou à inviter des gens. Montrer que oui, c’est possible de voyager en moto avec Royal Enfield en Asie. Que ce n’est pas trop dangereux et qu’on encadre les choses. Il travaille aussi sur les évènements moto. La croissance a été continue au fil des ans, avec des plateaux certaines années.

L’objectif actuel est de s’internationaliser, notamment sur le marché britannique. De faire x2, x3 dans les 5 prochaines années, ça serait déjà excellent. Pour l’instant, Vintage Rides n’est ni une grosse entreprise ni une toute petite entreprise et se voit grandir tranquillement.

Au sein de l’entreprise, il y a des indiens, français, mongols, thaïs. Ce n’est pas forcément simple à gérer les différentes cultures, mais c’est le quotidien et cela ajoute de la richesse. Il y a du challenge, mais tous les employés sont aussi attirés par la même passion du voyage.

La vie en Inde

New Delhi c’est une ville hyper rock’n Roll, dynamique et qui va à fond. À savoir qu’il y a 20 millions d’habitants à New Delhi. Si tu prends le rythme, tu es ouvert à toutes les surprises du quotidien, tu peux t’éclater. C’est une ville qui bouge énormément. Si tu pars avec tes yeux d’Occidentaux, tu peux te retrouver en souffrance : prise électrique qui marche une fois sur deux, l’eau chaude qui va déconner quand tu en as envie, la pollution qui est plus présente. C’est une ville complexe et ceux qui aiment disent qu’il la déteste 5 fois par jour, mais l’aime 20 fois par jour.

Il se souvient d’un jour où il rentrait chez lui en moto, il commence à voir des sacs-poubelle qui volent de partout, se prend rapidement la mousson sur la tête, ne voit plus rien et se retrouve dans un parking avec d’autres Indiens, à discuter, boire le thé et tu passes un bon moment.

New Delhi est très sécurisé, même s’il y a un problème pour les femmes. Pour un homme, pas de soucis et les gens sont gentils et serviables.

Voyager en moto

Avec Vintage Rides, ils proposent des voyages toute l’année en Inde. En automne : sud de l’Himalaya et commence la saison Rajasthan. En hiver : le Rajasthan et l’Inde du Sud. Au printemps : Himalaya du Sud. En été : hauts plateaux avec route plus haute du monde.

Beaucoup de voyageurs adorent leur voyage et reviennent par la suite.

À titre d’exemple, le circuit Terre des Maharadjas au Rajasthan pour 15 jours coute entre 2300€ et 2600€. LaMongolie, c’est entre 3 000€ et 3 500€ pour 10/15 jours.

Il existe aussi des formules à moins de 2000€.

L’hiver dernier, il a réalisé le projet Frozen Ride. Un voyage en Royal Enfield attelé à des sidecars sur le lac Khösvgöl en Mongolie avec 7 aventuriers, dont l’écrivain Sylvain Tesson. La température tournait à -30° dans la journée.

Les objectifs étaient de tester la résistance des machines et des Hommes en conditions extrêmes puis d’aller à la rencontre des populations locales ; les nomades du lacs et Tsaatan, tribu qui vit sous les tipis, de l’élevage du renne à la frontière entre la Mongolie et la Sibérie. Ils en ont réalisé un film : La voie des glaces.

Court métrage Frozen Ride :

Alexandre a retrouvé une sensation de risque et d’imprévus qu’il a ressentie lors de son premier voyage en Inde du Sud. Il a adoré renouer avec ce type d’aventure. En terme de sensation, arriver sur un lac gelé, translucide, c’est presque psychédélique.

Sylvai Tesson va sortir un livre en partie sur ce voyage : En avant, calme et fou.

Les conseils d’Alexandre

Pour créer une agence de voyage à l’étranger, Alex conseille de travailler l’excellence opérationnelle, car l’idée fait 10% du boulot, ensuite c’est l’exécution et la qualité du service qui prime. Ensuite, il conseille de faire du voyage spécialisé, de trouver une expertise et s’y coller. Le voyage généraliste peur se révéler complique, avec une grosse concurrence.

Aller à l’étranger ou pas, ce n’est pas une fin en soi, il faut ce qu’il vous plait. Il y a des supers aventures à vivre partout et il ne faut pas hésiter à partir à l’étranger et à prendre des risques. Ne pas hésiter aussi à entrer par la petite porte, car à l’étranger tout va plus vite qu’en France, les opportunités s’ouvrent rapidement. Si on a envie, il faut foncer et ne pas rester braqué sur l’aspect financier.

Et bien sûr de regarder le film Génération Expat  :

Merci d’avoir écouté l’épisode #074 du podcast !

michael-pouce-articleMerci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas, je les lirais avec attention.

Abonnez-vous directement au podcast sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes.

Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance !

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l’étranger et changer leur vie.

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend