Traverser la frontière

TLF 044 : Avoir des enfants et voyager est 100% compatible

Traverser La Frontière : Voyager avec des enfants c'est possible

Est-il possible de voyager avec des enfants ? Pensez-vous que l’arrivée d’enfants puisse empêcher de partir ?

Dans cette interview, on retrouve Stéphanie, maman de deux filles et grande passionnée de voyage. Avec l’arrivée de ses enfants, Stéphanie et son mari ne se sont jamais arrêtés de voyager de parcourir le monde.

Vous allez découvrir le parcours de Stéphanie, sa passion pour le voyage, les changements dans sa vie avec l’arrivée de ses filles et surtout comment elle fait pour continuer à voyager tous les ans avec ses enfants.

Écoutez tout de suite l’épisode (45 min) :

Ou téléchargez l’interview en mp3 (clic droit-enregistrer sous)

À propos de l’épisode #044 sur le voyage avec des enfants

On parle beaucoup de voyage ici, mais n’ayant pas encore d’enfants, c’est un sujet compliqué à aborder sauf quand j’ai des invités exceptionnels ! C’était le cas avec Fred qui voyage en camion depuis 5 ans avec sa famille et c’est le cas aujourd’hui avec Stéphanie.

Dans l’esprit général, voyager à l’autre bout du monde avec des enfants parait une tâche compliquée. Mais en creusant un peu, on se rend compte que ça ne l’est pas tant que ça et que les bénéfices de partir quelques mois avec ses enfants sont remarquables.

Avant d’avoir des enfants, Stéphanie voyageait tous les ans avec son mari. Avec l’arrivée de ses deux filles, au lieu de s’arrêter de vivre sa passion, elle a continué à voyager, mais en famille cette fois

Dans cette interview, on parle du profil de Stéphanie, le changement de ses habitudes de voyage lorsque ses enfants sont arrivés, ses techniques pour voyager sans trop de soucis avec les enfants, comment elle gère l’organisation en voyage, la santé et l’alimentation des enfants ou encore l’apport du voyage sur ses filles.

Ne ratez plus rien :

Je vous conseille de vous inscrire tout de suite à la newsletter de Traverser La Frontière pour être averti des derniers articles, interviews ou vidéos.

Comment écouter cet épisode ?

Cet épisode dure 45 minutes et vous pouvez l’écouter :

Continuer à voyager après avoir eu des enfants : Le résumé écrit de l’interview

Stéphanie est professeur d’anglais, elle a 38 ans et habite dans un village près de Dijon. Elle se définit comme moitié prof, moitié voyageuse. Elle est mariée depuis 21 ans et a 2 filles. Elle a toujours voyagé avec son mari et ils ne se sont pas arrêtés lorsque leurs enfants sont arrivés quand ils avaient 30 ans. Ses filles sont âgées de 7 et 9 ans.

La passion du voyage

steph2

Elle est issue d’une famille modeste et ne voyageait pas vraiment étant plus jeune, outre les classiques vacances d’été en France. Elle a suivi un parcours classique pour ses études et a fait un séjour Erasmus à Manchester. Étant tous les deux professeurs avec son mari, ils sont partis tous les ans en voyage durant  leurs vacances, ont pu faire des mi-temps annualisés ou profiter du congé parental de 6 à 8 mois.

Le voyage est une véritable passion et lorsqu’ils sont en France, ils reçoivent des étrangers en couchsurfing et sont toute l’année dans l’esprit du voyage.

Pendant sa grossesse, ils ont beaucoup entendu que l’arrivée des enfants change les choses avec un avant/après. Mais, une fois sa première fille née, elle explique que ça allait bien et qu’il fallait juste se concentrer sur des destinations un peu plus « safe ». Il faut penser à faire des pays avec moins de risques concernant les transports ou des maladies comme le paludisme.

Les premiers voyages avec les enfants

Lorsque leur première fille avait quelques mois, ils ont préféré faire des destinations proches en Europe, telles que l’Angleterre ou l’Espagne. Lors de la deuxième grossesse, ils ont été encore une fois un peu freiné, mais ils n’ont jamais « perdu » de mois de voyage, ils sont partis tous les ans.

photo-usa

Ils ont attendus que leurs filles aient 2 ans avant de faire des pays un peu moins « safe » afin que leurs filles aient fait les vaccins internationaux. Il n’est pas recommandé d’aller se balader en Afrique avant les 2 ans de l’enfant.

En attendant, ils ont fait beaucoup de voyages dans le DOM ou sur des îles, comme l’île Maurice, les Seychelles, mais qui ont couté assez cher ! Par contre, ils ont profité du fait que les billets d’avion sont gratuits pour les enfants de moins de 2 ans. Ils ont attendu que leurs filles aient 4 et 6 ans avant de recommencer des voyages un peu plus aventureux.

Les enfants ne sont pas un frein pour voyager

Voyager n’a pas radicalement changé les choses, il a juste fallu s’adapter progressivement pour les destinations. Le contenu des sacs à dos a aussi changé, car ses filles ne peuvent pas tout porter. Il faut penser aux couches, aux jouets, des crayons, un doudou … Il n’est pas rare de prendre 40 couches pour passer 3 semaines de voyage où il sera compliqué d’en trouver sur place.

En voyage, l’allaitement facilite la vie. Pour la première, Stéphanie a allaité jusqu’à 15 mois et jusqu’au 2 ans pour la deuxième. Quand tu pars en voyage, tu as seulement besoin d’eau, pas besoin de nourriture.

L’écharpe de portage est aussi très important, pas besoin de prendre des poussettes. Il faut faire attention aux sièges auto et vérifier si il est facile d’en trouver ou non. Il n’y aussi pas besoin de prendre de lit parapluie. Pour manger, il suffit de faire chauffer des fruits locaux, pas besoin de petits pots. Ses filles ont gouté à tout et ont eu une éducation au gout énorme.

Mais comment fait-on pour voyager avec des enfants ?

photo-aeroport

Lorsque Stéphanie a décidé de continuer à voyager en ayant des enfants, personne n’a été vraiment surpris, certains étaient même en admiration et leur posaient beaucoup de questions. « comment vous faites ? » « comment vous avez cette énergie ? » … mais personne ne leur a dit qu’ils étaient fous car en tant que voyageurs ils ont l’habitude de faire attention.

Ils ont notamment voyagé dans le sud de la France en faisant du couchsurfing, quand leur deuxième fille avait seulement 3 semaines. Les gens avaient du mal à comprendre que c’était possible de voyager avec un nouveau-né.

Les enfants font leur sieste, peu importe où ils sont, que ce soit dans le train, dans une voiture… Même s’il existe une sorte de routine, cela n’empêche pas de bouger et de faire des choses. Ses filles ont dormi un petit peu partout. Un enfant a juste besoin qu’on le surveille, d’être protégé des insectes, des chiens … mais en soi un enfant peut dormir n’importe où.

Avec ses enfants, Stéphanie est allé en Islande, Espagne, Italie, Croatie, Slovénie, Allemagne, Suède, Maroc, États-Unis, Costa Rica, Cuba, République Dominicaine, en Thaïlande, Indonésie, Népal, Canada … Sans compter les îles : Martinique, Guadeloupe, île Maurice, Seychelles, Réunion …

photo-marocLes cocotiers plaisent aux enfants. Alors oui, il faut faire attention à bien couvrir les enfants, mais ce n’est pas forcément utile de les surprotéger. Ses filles n’ont quasiment jamais eu de coups de soleil. Stéphanie a eu plus de mal au Québec, car un enfant s’enrhume facilement. Jusqu’à 3 ans, il faut plutôt éviter les destinations froides.

En ce qui concerne les médicaments, la logistique est devenue plus importante avec les enfants. Dans certains pays, on trouve de tout, mais à Cuba par exemple ils sont partis avec 3kg de médicaments. Cela devient une trousse de secours du voyageur, mais multiplié par 2 ! Avec des médicaments adaptés pour les enfants. Il faut faire attention, car tout peut prendre des proportions plus importantes chez un enfant. Au final, ses filles n’ont jamais eu aucun problème.

Le budget voyage n’a pas explosé avec l’arrivée des enfants

Pour le budget, ils ont fait beaucoup de couchsurfing pour dépenser moins d’argent sur le logement. Pour rappel, le couchsurfing permet de rencontrer des locaux et de dormir chez l’habitant. On y trouve tous types de personnes, des célibataires, des couples, mais aussi des familles. Stéphanie et son mari ont commencé le couchsurfing avant d’avoir des enfants et se sont dit « personne ne voudra de nous une fois que nous aurons des enfants ».

Il existe maintenant plein de familles sur couchsurfing. D’ailleurs, Stéphanie et sa famille reçoivent régulièrement des voyageurs dans leur maison. Par contre, il faut de l’énergie pour cela parce que même si tu peux passer une soirée sympa, le lendemain, les enfants sont réveillés assez tôt.

Stéphanie fait aussi du camping, ce qui est génial une fois que les enfants sont un peu autonomes, ils peuvent jouer beaucoup plus facilement.

Concernant les jouets, la famille ne va jamais faire de courses avant de partir. Les filles ont le droit d’emporter quelques jouets, mais par la suite du voyage, elles récupèrent toujours de nouvelles choses. Soit par les compagnies d’avions qui offrent des cadeaux comme des coloriages, soit des offrandes par les gens qu’ils rencontrent, puis après s’ensuit un système de troc où elles donnent certains cadeaux pour s’alléger. De plus, ils n’achètent pas spécialement beaucoup de vêtements pour voyager, qui peuvent se réutiliser au fil des années.

En ce qui concerne les billets d’avion, 6 semaines avant le départ, la famille regarde les vols disponibles par rapport à leur liste d’envies et choisissent les billets les moins chers. Il faut parfois faire des escales pour avoir des billets moins chers.

Au niveau de l’organisation, il faut essayer de prendre quelques jours de repos au début des vacances avant de partir voyager pour éviter le stress et la fatigue.

photo-nepal

Pour éviter de dépenser trop d’argent sur place, il est préférable de se tourner vers l’Asie. C’est mieux d’aller dans des pays où l’on peut manger dans la rue de façon « safe ». Pour les parents qui veulent de l’aventure et de l’exotisme, Stéphanie conseille vraiment l’Asie.

Outre les billets d’avion, les dépenses ne sont pas plus élevées en voyage, comparé à si ils étaient restés en France. Après cela va dépendre de la destination, Londres sera par exemple beaucoup plus cher.

Stéphanie conseille de se tourner vers des pays qui aiment les enfants. Ils ont par exemple eu d’excellentes expériences à l’île Maurice, au Népal ou en Thaïlande.

Les enfants voyageurs sont-ils différents ?

À force de voyager, ses filles ont vraiment banalisé le voyage, pour elles, c’est leurs vies. Elles ne se rendent pas forcément compte de la chance qu’elles ont, car elles sont nées là-dedans. Qu’elles aillent à la patinoire ou sous les cocotiers, elles sont heureuses de la même façon.

Ses filles ne sont pas vraiment différentes des autres enfants qui ne voyagent pas autant. Elles font le même type d’activités quand elles sont en France et sont contentes. Par contre, elles sont très fières d’être des couchsurfeuses, car peu de personnes font ça dans leur entourage.

Une des différences par rapport aux autres enfants concerne l’imagination. Elles ont été confrontées a tellement de paysages, de saveurs, d’odeurs, de situations, d’apprendre la patience, à jouer avec des enfants qui ne parlent pas la même langue… Elles ont de l’imagination à revendre !

Le couple, élément essentiel dans une famille voyageuse

photo-temple

Stéphanie souligne que voyager avec des enfants peut-être plus difficile si l’on est parent-solo. Si on est tous seul, cela peut devenir compliqué à gérer notamment si on tombe malade et qu’on ne peut pas s’occuper de son enfant.

En ce qui concerne les couples, il faut être super soudé, car tout est vraiment différent par rapport au voyage classique. Il faut être présent 24H/24 avec les enfants, « travailler » en équipe et se relayer.

Pour finir, Stéphanie nous dit qu’il faut oser partir voyager avec des enfants, il n’y a pas de raisons de ne plus voyager. Ils ne font rien en moins par rapport aux voyages sans enfants, par contre il y a beaucoup plus de souvenirs partagés et cela soude énormément les liens de la famille. Ils deviennent une véritable famille voyageuse.

Enfin, elle précise qu’il faut profiter à fond de voyager avec des enfants avant l’adolescence. Il ne faut pas attendre !

Merci d’avoir écouté l’épisode #044 du podcast !

michael-pouce-articleMerci d’avoir pris le temps d’écouter cet épisode du podcast de Traverser La Frontière. Si vous avez des suggestions ou des remarques sur l’épisode, laissez un commentaire un peu plus bas, je lirais avec attention ce que vous me dites !

Vous pouvez vous abonner au podcast directement sur iTunes pour recevoir les nouveaux épisodes.

Si vous avez aimé l’épisode, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux grâce aux boutons à la fin de l’article. Merci d’avance !

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l’étranger et changer leur vie.

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend