Traverser la frontière

Pourquoi je n’irais pas vivre en Indonésie

En voyageant à long terme comme je le fais depuis des années, j’ai toujours dans un coin de ma tête l’idée de trouver un endroit dans lequel je pourrais m’installer et y vivre.

L’Asie du Sud-Est est une terre particulièrement aimée des expatriés, notamment pour son climat, son coût de la vie, ses opportunités ou ses décors de rêves. J’ai décidé de partir en Indonésie pendant deux mois pour enfin découvrir ce pays.

Ce voyage s’est terminé il y a quelques mois et je pense avoir le recul nécessaire pour faire un bilan de mon expérience et de vous expliquer pourquoi je n’ai pas envie vivre en Indonésie.

Je vous préviens, l’article est un peu long.

Mon voyage de deux mois en Indonésie

Après de superbes séjours en Asie, notamment aux Philippes et en Thaïlande, l’Indonésie était sur mon radar depuis un moment. En novembre 2014, j’ai sauté le pas et acheté un billet d’avion direction Bali et avec un visa de deux mois en poche.

J’ai passé un mois sur l’île de Bali durant lequel j’ai pas mal exploré les recoins armé de mon scooter, en passant de Kuta, à Canggu, Ubud, Uluwatu, Sanur, Denpasar … J’ai malheureusement eu un accident sur la route qui m’a immobilisé une bonne semaine et qui a changé mes plans initiaux. Je n’ai pas pu aller à Ahmed, dans le nord ou bien sur Lombok, ça sera pour une autre fois !

03-scooter

Mon scooter à Bali

J’ai ensuite pris un bateau pour change d’île et me retrouver sur Java, l’île principale d’Indonésie où se situe notamment la capitale Jakarta. J’avais alors un mois pour traverser l’île de l’extrême ouest à Banyuwangi jusqu’à l’extrême est pour Jakarta où un vol vers les États-Unis m’attendait.

Je pense avoir découvert la réalité Indonésienne, sa culture et avoir vu le cœur du pays en traversant l’île de Java. Loin de la superficialité et de l’industrie touristique de Bali.

Il faut savoir que l’Indonésie est un pays énorme avec une superficie de 1,9 million km² qui s’étend de la Malaisie à l’Australie. Multiples religions, multiples cultures, multiples ethnies, multiples climats … ce pays énorme nécessite beaucoup de temps pour le comprendre dans sa totalité.

Si vous envisagez de partir en Indonésie, attention aux choix de votre assurance voyage :

Comparatif assurance voyage

Ce que j’ai aimé en Indonésie

Je n’ai pas envie de vivre en Indonésie et je vous explique pourquoi un peu plus bas.

Par contre, j’ai adoré certains côtés de ce pays et j’invite tout le monde à s’y rendre au moins une fois pour réaliser ses richesses et sa diversité.

Une population souriante, sympa et zen

Tout le monde vous dira peu ou prou la même chose, les Indonésiens sont très sympa, souriants, généreux et seront généralement enclins à vous aider en toutes circonstances.

C’est en se rendant dans des « pays pauvres » tels que l’Indonésie que l’on se rend compte que nos préoccupations occidentales, notamment matérielles n’ont pas beaucoup de sens. La grande majorité des Indonésiens n’ont pas grand-chose, ne gagnent pas beaucoup d’argent et leur bonheur tourne autour du fait d’avoir un toit au-dessus de leur tête, à manger dans leurs assiettes et être sûr que la famille est en bonne santé.

Je me demande souvent comment ils peuvent être si heureux ou souriants en ayant si peu. En y réfléchissant, ça me remet toujours à ma place et me permet de profiter de ce que j’ai et profiter pleinement de ma vie.

Deux anecdotes

J’ai deux exemples qui me viennent à l’esprit lorsque je pense à ces traits de caractère des Indonésiens.

Je me souviens d’abord de mon accident de scooter près d’Ubud à Bali. Le scooter à terre, ainsi mon corps et celui d’une amie avec moi. Sous le choc, les gens aux alentours se sont portés tout de suite à notre attention. Je me souviens notamment d’un Monsieur qui nous a donné de l’eau, nettoyé rapidement nos blessures, qui est resté avec nous alors que nous n’étions vraiment pas bien. Il nous a ensuite conduits à l’hôpital, s’est occupé d’expliquer notre situation jusqu’à que l’on soit entre les mains des docteurs. Il est ensuite parti sans rien dire. J’étais bluffé.

Je me souviens aussi de Farida (son Twitter), une Franco-Indonésienne qui vit à Yogyakarta avec sa famille. Je débarque tard le soir dans la gare principale de la ville avec aucun endroit où dormir et aucune connaissance de la ville. Et là, Farida m’envoie un message me disant qu’elle m’attend à la gare et que je peux dormir chez elle, alors qu’on avait seulement échangé quelques messages sur Twitter. Elle m’a hébergée avec sa famille, m’a montré la ville, m’a aidé à trouver un hôtel … Une extrême gentillesse !

Je pense que je pourrais faire un article complet rien que sur mes rencontres en Indonésie …

Voyager seul ?

J’ai voyagé seul durant ces 2 mois en Indonésie. Je pense que c’est grâce à cette façon de voyager que j’ai pu faire autant de belles rencontres.

J’ai d’ailleurs écris un livre intitulé Oser Voyager en Solo dont l’objectif est de vous aider à franchir le pas si ce type de voyage vous tente. On a tous des appréhensions avant de partir seul.e, mais croyez-moi, vous pouvez tout surmonter !

army

Une rencontre sympa à Java

Une culture et une histoire riche

L’Indonésie possède une culture extrêmement riche. Un nombre incroyable de monuments, une histoire riche, beaucoup de particularités régionales/locales, de nombreuses ethnies, etc. Cela est notamment dû à ses multiples influences à travers les siècles, venant de Malaisie, de Chine, d’Inde ou des colonisateurs européens.

En Indonésie, sur chaque île vous pouvez retrouver une gastronomie particulière, des danses historiques, beaucoup de musiques (avec parfois des instruments étranges), un artisanat très développé, une architecture différente, des traditions multiples …

À savoir qu’il existe 6 religions officielles en Indonésie : l’islam, le protestantisme, le catholicisme, l’hindouisme, le bouddhisme et le confucianisme.

Du coup, vous retrouverez un peu partout différentes mosquées, temples, lieux de cultures … Comme la religion est très répandue en Indonésie, vous retrouverez différentes coutumes, fêtes religieuses partout où vous irez.

D’ailleurs, en me promenant en scooter à Bali, je suis très souvent tombé sur des processions hindouiste en pleine campagne. C’était compliqué de comprendre ce qu’il se passait, mais intéressant à observer.

Allez jeter un coup d’œil sur Wikipedia si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du pays.

Des paysages et une nature à couper le souffle

bromo

Lever du soleil à Bromo

Quand on pense à l’Indonésie, Bali et ses plages nous viennent à l’esprit, mais ce pays est BEAUCOUP plus que ça. Je vous dirais même que les plages de Bali ne sont pas si terribles que ça …

L’Indonésie c’est plus de 17 000 îles, 150 volcans actifs, une forêt tropicale, une faune et flore extraordinaire (seconde zone de biodiversité du monde), des plages, des montagnes … C’est un pays extrêmement divers !

Si vous aimez la nature, vous ne pouvez pas vous ennuyer en Indonésie !

Je me souviens notamment des volcans Kawa Ijen ou du Bromo dans l’est de l’île de Java, les falaises d’Uluwatu au sud de Bali, les rizières en terrasse de Jatiluwih, ou encore les plongées à Tulamben.

L’Indonésie est aussi un pays pour vivre de belles aventures sportives, trekking, surf, plongée, rafting, parapente … tout est possible. D’ailleurs, vous pouvez voir la vidéo de mon baptême de parapente ici.

Que des expériences inoubliables. Et j’ai peut-être vu seulement 1% de l’Indonésie …

Les coulisses de mes voyages dans ta boite mail

Je t'y raconte mes aventures, les coulisses du blog, mes réflexions, conseils inédits ou les nouveautés de TLF.

Le #RDV, c'est chaque dimanche à 18H, dans ta boite mail.

Un coût de la vie très bas

L’Indonésie est un “pays en voie de développement » et le coût de la vie y est très faible comparé à celui en France.

Cela peut paraitre étrange d’écrire que j’aime le fait d’avoir un coût de la vie bas. Mais n’ayant pas énormément d’argent, voyager dans un pays comme l’Indonésie est toujours agréable et fait du bien au portefeuille.

Cela permet de se faire plaisir sans trop dépenser. Faire plus d’activités. Manger plus souvent au restaurant. Etc.

Vivre en Indonésie permet aussi d’avoir accès plus facilement à des biens tels que des villas avec piscine, appartement avec magnifique vue ou passer quelques nuits dans un hôtel de luxe pour une portion que cela coûterait en Europe.

Je me souviens par exemple par exemple avoir loué une belle chambre avec salle de bain et air conditionné à Canggu (2 min de la plage) pour 10€/nuit, d’avoir mangé de très bon repas pour 2€ ou d’avoir loué un scooter pour 1 mois pour 70€. Comme je n’ai pas fait trop d’extras, en Indonésie, mon budget de 1000€ n’a pas été atteint.

petit-dej

Petit déjeuner pour 1€

Des opportunités de business énormes

Étant entrepreneur dans l’âme et m’intéressant à tout ce qui touche au business en général, il est toujours intéressant de voir ce qu’il se passe ailleurs et d’observer le marché. Il est clair qu’aujourd’hui l’Indonésie représente un marché en pleine croissance avec d’énormes opportunités.

On en a parlé dans le podcast #007 avec Benoit Laurent en étudiant le marché pour le lancement de start-up. Le constat est clair pour lui, il est possible d’attaquer le marché indonésien tellement les opportunités sont importantes.

Aujourd’hui la population indonésienne est de 250 millions d’habitants et les jeunes de moins de 30 ans représentent 50% ! Vous imaginez bien la force de consommation, de création ou de développement induit par cette jeunesse.

Ces chiffres sont vraiment énormes. Pour comparer, en France les moins de 30 ans représentaient 50% de la population en 1975, la tendance s’est bien inversée depuis, nous sommes plutôt à 35% aujourd’hui.

En terme de croissance économique, l’Indonésie tourne autour de  +5/6% de croissance de PIB ces dernières années. En France nous oscillons entre 0/+2% ces dernières années.

De plus, au cœur de l’Asie du Sud-Est, région la plus dynamique du Monde en ce moment; la position géographique de l’Indonésie est idéale pour faire du business.

Bref, si les opportunités peuvent paraitre bouchées en France, nul doute qu’il en existe énormément en Indonésie.

Intéressé par le voyage ?

J’ai écris un Guide destiné à toutes les personnes qui souhaitent voyager, mais sans vider son compte en banque. Plus de 500 personnes l’ont déjà lu !

Le Guide s’appelle « Partir à l’étranger sans se ruiner » et il est disponible en téléchargement gratuit sur cette page.

Les côtés négatifs de l’Indonésie

Comme vous pouvez le voir, j’ai beaucoup aimé l’Indonésie, mais il existe des côtés négatifs trop importants pour que je puisse m’imaginer vivre dans ce pays plus de quelques mois. C’est face cachée du pays dont on ne parle pas forcément et qu’il faut selon moi prendre en compte.

Le poids immense de la corruption en Indonésie

Autant rentrer dans le vif du sujet tout de suite, il existe de la corruption dans n’importe quel pays, à un degré différent, mais l’Indonésie est considérée comme un pays très corrompu sur bien des tableaux.

Je ne pense pas avoir eu autant de témoignages de corruption que dans ce pays, que ce soit par des expats ou même des locaux. La corruption est généralisée et considérée normale.

Toute personne en position de pouvoir, peu importe le niveau, va en profiter pour se mettre de l’argent supplémentaire dans la poche.

Ça commence avec les policiers, notamment à Bali. En tout que touristes vous êtes presque sûr de vous faire arrêter si vous vous baladez en scooter ou voiture. Ils vont trouver un prétexte pour vous arrêter et là deux choix s’offrent à vous : payer le policier directement ou passer par une procédure compliquée et longue pour une amende (genre passer devant un juge, etc.).

Si vous comprenez l’anglais, vous pouvez regarder cette vidéo où l’on voit la corruption en live. Ou lire l’article de Rémi sur les amendes à Bali.

En tant que touriste c’est probablement le seul type de corruption que vous allez rencontrer. Ensuite dès que vous allez vouloir vous installer plus longuement c’est là que vous rencontrerez le dur de la corruption. Installation de business, construction de maison, obtention de visas … à chaque étape du processus, il faudra graisser la patte de quelqu’un pour pouvoir obtenir ce que vous souhaitez.

Et encore là, nous sommes à un petit niveau. Nul doute qu’au niveau des grandes entreprises, du gouvernement, d’obtention de grands contrats, des différentes strates politiques, la corruption est beaucoup plus importante.

L’intégrité et la morale n’ont pas du tout la même signification en Indonésie qu’en France.

Cela donne l’impression que tout est permis avec l’argent, que l’on peut littéralement tout acheter.

Clairement, je trouve ça gênant, je suis quelqu’un qui aime le respect des règles et d’autant plus quand les règles sont équitables et les mêmes pour tout le monde. C’est une culture différente et j’aurais du mal à m’en accommoder.

bali-police

Les fameux policiers @balimanual.com

Des inégalités beaucoup trop fortes

La majorité des gens en Indonésie sont très pauvres et il existe une minorité très riche. Les inégalités sont criantes, peu importe où vous allez. La pauvreté est omniprésente et beaucoup de gens vivent dans une grande misère.

Vivre dans une société si inégalitaire et surtout de voir cette pauvreté constance est quelque chose à laquelle j’ai vraiment du mal à faire.

Comparé à la France, il n’existe pas vraiment une grosse classe moyenne avec revenus décents.

Par exemple :

  • Le salaire minimum de 220$ par mois
  • 50% de la population vivent avec moins de 2$ par jour

La répartition des richesses est très inégale. Pourtant, l’Indonésie est la 10e puissance économique mondiale et possède de richesses naturelles abondantes.

Pour aller plus loin, j’ai trouvé un article très intéressant et complet sur les inégalités en Indonésie.

Trop de différences culturelles

L’Indonésie possède une culture très riche, c’est un des points positifs, car on y apprend énormément. Par contre, c’est quelque chose qui me rebute pour vivre dans ce pays, ce pays est trop différent !

J’ai évoqué plus haut les 6 religions officielles, il faut savoir que la relation a un poids extrêmement important en Indonésie.C’est notamment le plus grand pays musulman du monde avec 90% de sa population qui est musulmane.

En étant indonésien, vous êtes obligé d’être « rattaché » à une religion, c’est dans la constitution et votre religion doit figurer sur votre carte d’identité. D’ailleurs, l’athéisme est interdit par la loi et peut vous envoyer tout droit en prison, comme en en témoigne cet article.

Étant agnostique et portant un intérêt très limité envers la religion, j’ai du mal à comprendre le fonctionnement de cette société.

En plus de la religion, la culture indonésienne est très éloignée de la culture française et européenne en général.

J’ai l’impression que je ne pourrais jamais m’intégrer ou m’adapter à cette société.

Développement à outrance et pollution

bali-beach-pollution1

Une plage à Bali ©balipollution.blogspot.com

En vivant en France ou dans des pays « développés » on apporte un soin particulier à la propreté de nos rues, de nos villes, de nos campagnes et de notre environnement en général. On a pas vraiment envie de vivre dans une décharge.

En Indonésie, ce principe est relégué à l’arrière-plan. Assez loin des préoccupations quotidiennes.

La gestion des déchets est quasi inexistante, pareil pour la gestion des eaux usées, le recyclage n’en parlons pas.

La pollution des eaux et des plages est particulièrement visible. Jetez un coup d’œil à ces vagues de déchets sur le HuffingtonPost.

Si vous restez dans les lieux très touristiques ou dans les quartiers riches, cette saleté et pollution ne se voit pas. On élimine et déporte le problème autre part. Mais écartez-vous un peu des sentiers battus pour goûter aux joies de l’environnement à l’indonésienne.

Je pense que l’Indonésie a privilégié le développement à outrance. Le pays favorise le développement économique, les infrastructures touristiques, l’extension incontrôlée des villes, l’abus de ressources naturelles …

Sans parler du problème de déforestation qui engendre des conséquences désastreuses pour l’environnement. Cf un article plus poussé sur le sujet.

J’ai pu voir quelques initiatives durant mon séjour pour essayer de résoudre ces problèmes ou nettoyer les plages, mais je n’ai pas l’impression que cette situation va changer rapidement.

Franchement, ça me fait mal au cœur de voir des plages dépouillées, des détritus partout, des forêts détruites et un intérêt pour la nature et l’environnement proche du néant. Loin d’être le plus écolo, j’ai un côté très nature et j’ai besoin d’être dans un lieu où les gens veulent la préserver.

Les étrangers ne sont pas toujours les bienvenus

Avec plus de 8 millions de touristes par an, l’Indonésie est sans conteste un haut lieu du tourisme. On en retrouve une grande partie à Bali, dû à sa renommée internationale.

Même si les structures sont en place pour accueillir les touristes de base, dés que l’on souhaite s’investir un peu plus dans le pays, tout devient plus compliqué.

En tant que touristes vous ne pouvez pas rester plus de 2 mois sur le territoire à moins de sortir du pays et revenir (visa run). Je trouve cela dommage, car certains voyageurs aimeraient rester plus longtemps dans le pays.

Par exemple, la Malaisie voisine propose un visa à l’entrée de 3 mois, renouvelables. Ou ici en Colombie, je décide de renouveler mon visa et seuls 30€ et une visite de 20 minutes à remplir quelques papiers ont suffi pour rester 3 mois supplémentaires dans le pays.

J’apprécie vraiment de pouvoir rester dans un pays sans à galérer avec les problèmes administratifs ou faire un visa-run.

Ensuite, si vous souhaitez travailler légalement en Indonésie, c’est vite la galère. Il faut obtenir un Kitas et c’est quelque chose de compliqué et assez long à faire. Beaucoup de papiers à fournir, de formalités et certainement un petit pot-de-vin pour aider le processus sont nécessaires.

C’est d’ailleurs si compliqué que beaucoup d’étrangers travaillent illégalement en Indonésie, notamment à Bali.

Enfin, concernant l’investissement étranger en Indonésie il est lui aussi compliqué. Il est impossible pour un étranger de posséder plus de 50% des parts d’une entreprise ou d’un bien immobilier. Du coup, il faut passer par des stratagèmes plus ou moins obscurs afin d’avoir son propre business sur place.

On évoque ces questions dans le podcast spécial Bali.

Rejoignez la newsletter tout de suite !

Recevez les nouveaux articles, interviews ou vidéos directement par email. En bonus, je vous envoie mon guide "Partir à l'étranger sans se ruiner"

Vivre en Indonésie n’est pas fait pour moi

plage-yogya

Un week-end paradisiaque près de Yogyakarta

Malgré sa beauté, ses richesses et ses habitants, je ne pense pas pouvoir vivre en Indonésie.

En vivant à l’étranger, j’ai envie de sentir que je fais partie du décor, de m’intégrer, de vivre avec les locaux. Si c’est pour vivre entre expatriés, dans des quartiers prédéfinis, vivant de façon très différente des habitants avec de trop fortes inégalités je préfère passer mon tour.

Comme je voyage à durée indéterminée,  je suis sûr à 100% d’y retourner afin d’explorer beaucoup plus ce pays. Sumatra, le Sulawasi, Komodo, Flores (mon pote Gaël a kiffé Kanawa island), Lombok… sont autant de destinations qui me donnent envie !

À noter qu’en 2014 un nouveau président est arrivé au pouvoir en Indonésie, Joko Widodo. Il a décidé de s’attaquer entre autres aux inégalités et à la corruption. J’espère qu’il arrivera à changer certaines choses. Bon courage à lui !

En tout cas, partez voyager en Indonésie, vous ne le regrettez pas. Mon petit conseil : aller plus loin que Bali !

PS : Oui, je n’ai passé que deux mois et je suis loin de tout avoir vu et vécu. Si vous avez une vision différente, je serais ravi d’échanger avec vous dans les commentaires.

 – Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l’étranger et changer leur vie.

74 commentairesLaisser un commentaire

  • Bonjour Michael, Merci pour votre article passionnant. C’est drôle, j’étais partie à Bali dans l’idée de m’y installer et de visiter les pays alentours (car je peux travailler n’importe où), et je n’ai pas eu le souhait de rester là-bas non plus, pour des raisons que vous mentionnez, et aussi car j’ai rencontré beaucoup de gens intéressés (par l’argent), que je ne pouvais avoir une relation d’égal à égal avec les gens (notamment avec les hommes). Très belle continuation. Lise

    • Ravi de voir que nous avons un point de vu similaire. Oui les relations peuvent être faussées en Indonésie à cause de l’argent…

  • Article titanesque !!
    Il est vrai que la plupart des touristes se contentent de visiter Bali et ses plages de sable fin. J’ai eu l’occasion d’aller à Lombok et à Denpasar, et cela m’a montré une toute autre facette du pays. En plus des nombreuses religions, il faut aussi citer les nombreux dialectes, en plus de la langue officielle (l’indonésien) qui ne facilitent pas la communication.

    Pour la gestion des déchets, c’est un peu la même galère dans tous les pays sous développés. La priorité n’est pas là et on se retrouve avec des plages infestées de plastique. A qui la faute ?

    • Nul doute que notre gestion des déchets n’a pas tout le temps été ce qu’elle est aujourd’hui. La prise de conscience prend du temps et à mon avis seul l’État peut arriver à changer les choses. Grâce à sa possibilité de changer la loi et d’agir sur le budget dédié à ce problème.

  • On dit qu’il y a des pays qui sont top pour y vivre et d’autres qui sont top pour y voyager.
    Je trouve que cela est assez vraie :-).

    Mais pour les points négatifs, 1, 2 et 4, tu les retrouves dans la plupart des pays dit du « sud ». Pour le point 3, la différence culturelle est moins importante en Am du Sud. Cela dit, le poids de la religion est importante aussi non ?

    • Mon expérience en Am du Sud n’est pas assez importante. Mais j’ai trouvé le poids de la religion vraiment très important. En tout cas plus visible, entre les personnes qui vont prier régulièrement et les appels à la prière plusieurs fois par jour. Souvent assez bruyant !

    • Entièrement en phase avec tes commentaires Fabrice! .
      Quand à la corruption, dans certains pays la misère pousse les gens à ce type de comportement, mais en France par exemple, c’est au plus haut niveau qu’elle se pratique et ça ne choque pas plus que ça!! On préfère l’ignorer ou l’oublier…peut être parce que ce pays est dit développé ???

  • J’avais besoin de lire ca hah. Its easy to imagine Indonesia as a country without faults, where anyone would love to live. Thanks for the overview Mike, good luck in Colombia! : ) x

  • Comme dit plus haut l’Indonésie est un pays superbe avec de nombreuses choses à voir. Néanmoins pour y vivre il faut être prêt à avaler pas mal de couleuvres… On est très loin de la culture occidentale et l’adaptation doit être bien laborieuse.

    Dans le train j’avais vu un dessin animé qui tournait en boucle, racontant l’histoire d’un vendeur qui trichait sur le poids du riz vendu mais qui a fini par être démasqué par ses clients. Du coup ceux-ci achetaient maintenant chez le concurrent. Morale de l’histoire : la malhonnêteté ne paie pas ! Qu’un tel message soit diffusé à tout va en dit long sur l’état d’esprit du pays et c’est bien dommage. Pour ma part je n’y retournerai pas, même en touriste.

    • Merci pour ton commentaire. Pour le coup un peu extrême, mais je comprends ton point de vue. Intéressant en tout cas ton histoire du film dans le train !

  • Super ton article et merci de m’avoir mentionné ! C’est vrai que c’est compliqué de vivre ici et de bien s’intégrer…J’adore ce pays mais il y a parfois des choses que j’ai du mal à accepter. Et parfois je ne partage pas la même chose à avec ma famille. C’est le problème de grandir avec plusieurs cultures différentes.
    Bonne continuation pour tes projets :)

    • Bonjour ! Y êtes-vous toujours ? Si oui, vous imaginez vous vivre ailleurs ? Je demande parce que des fois même avec ces difficultés on a du mal à quitter un pays dans lequel on vit un peu comme un amour inconditionnel.
      Je viens normalement au début de la deuxième semaine à Bali et javais dans un coin de ma tête l’intention de me renseigner sur mon installation, votre réponse m’aiderait à avoir un avis

  • Très bon article, Michael! c’est très touchant :)
    En étant en France, j’ai comparé ce pays avec l’Indonésie. Je préfère rentrer en Indonésie que vivre en France. Cars je suis musulman, je m’oblige de prier régulièrement 5 fois par jour à la mosquée!! :)
    La France m’a donné un point vu important, que je devrais remercier d’être né et avoir vécu en Indonésie, aussi d’y rentrer et d’accepter les points négatifs en ayant les points positifs.
    Bonne continuation et bon voyage!!

    • Comme tu le souligne, le point important est de voir ce qu’il se passe ailleurs afin de comparer et voir ce qui nous convient.
      Merci d’avoir laissé un commentaire.

  • Merci pour ce commentaire , tellement réaliste , ce si dit , nous y avons vécu 3 ans , et y retournons depuis 10 ans , 2 mois tout les 1 ans et demi …….. Nous n’ y avons rencontré que des gens sympa …… même si la misère me fait mal et que la corruption me mets en colère ……. et bien d’ autre choses déplaisantes ….. Mais bon la gentillesse des gens avec qui , j’ ai eu un si bon contact depuis toute ces années , remporte sur tout ces points négatifs . je n’ irais pas y vivre ….. mais pour d’ autre raison …… j’y retournerais autant que j’ en aurais la possibilité ……. allez en Indonésie . Vous n’ en reviendrais pas indifférent .

    • Pour quelles raisons n’irais-tu pas y vivre ? Comme tu le dis si bien, la gentillesse des gens donne à l’Indonésie une toute autre dimension. Il faut vraiment avoir été à la rencontre des gens pour en prendre la mesure.

      • Voila Michael une réponse tardive , Il se trouve que mon mari et moi avons plus de 70 ans à présent et que pour la question santé même si jusqu’à présent nous sommes en excellente santé , il va se trouvé qu’au moment donné nous serons comme tout le monde ( avoir besoin de soin ) !! ce problème, tu n’ en a pas parlé , c’ est sur tu es jeune et tu n’ en a pas besoin …. donc pour ces soucis , ainsi que du fait que se soit si loin de la France et que nous avons une famille ……. Merci pour ton article , j’ aime bcp , à plus

  • bonjour Michael, je pars bientôt (juin) pour un séjour de 2 mois dans l’archipel indonésien. Mon intérêt porte sur les communautés rurales des îles de Flores et de Sumba qui, dans le cadre d’un hommage commémoratif pour leurs ancêtres, édifient des monuments mégalithiques.
    je recherche des infos pratiques, des contacts, des personnes-ressource, des solutions de couchsurfing (voire de woofing) , d’hébergement et de location de véhicules (auto, scooter mais aussi moto (eh oui ! quand on est motard…) pour les îles de Java, Flores, Sumba, Bali et Sumatra.
    Je te remercie pour tout ce que tu pourras faire pour que mon séjour se déroule au mieux. (sachant tout de même : qu’on s’attend à tout et….c’est (toujours ? alors ? cependant ? heureusement ?) …c’est autre chose …qui arrive !
    cordialement
    kerik

  • Bonjour Michael. J ‘ ai lue ton article avec un certain intérêt car pour ma je souhaite m installer en indonésie d ‘ içi 3 ans. Maintenant je te rejoint un peu au sujet de la corruption qui est un des tout gros problème là bas mais pour y avoir bien l ‘ Europe et le reste du monde est t ‘ il un exemple car les affaires de corruption n ‘ y manque pas et maintenant la pauvreté vrais qu elle y es très marquer mais franchement pour ma part et m étant rendue en Inde j ‘ ai très vite fait la différence et je n ‘ ai pas vraiment vue des gens plus malheureux que cela et crois même si je suis en vacances je garde j ‘ y garde mon sense critique et depuis rien que dans mon pays bonjour les dégâts et cela depuis 2008 et déjà avant et cela rien que pour la Belgique mais bon. Aller a + et sache que ton article ma bien plus. Et attention ton lien pour les bon plans ne fonctionne pas. . . et pour terminer j ‘ ai créé un nouveau groupe sur Facebook au nom de Partageons l indonésie merçi d’avance. . . ☺ @ +

  • Ayant vécu 4 ans en Indonesie, j’ajouterais une autre raison de ne pas le faire(ne pas s’intégrer a la société).
    Le caractere pique asiette est érigé en un systeme feodal.
    Pour chaque personne avec un peu d’argent, il y a une poignée de personne qui ferons du chantage affectif pour lui taxer de l’argent. On pourait croire qu’il suffit de savoir choisir ses amis, mais c’est bien plus pervert. chacun de vos amis est soumis au meme chantage de la par de son entourage qui sait qu’il a un ami qui a de l’argent. C’est le coté féodale de la chose.
    Une consequence « amusante » est que les Indonesiens cachent au maximum leurs revenu. Non pas pour echapper au fisc, mais echapper a leur famille.
    Alors oui: la solidarité, la famille, tous ca… c’est magnifique.
    Mais ca veut aussi dire que pour chaque personne qui a un « vrai » boulot, entre 5 et 20 « vasseaux » ne voient pas l’interet de construire des routes, transporter des marchandise, installer des refrigerateur dans les pharmacie, lutter contre la coruption etc…
    Heureusement que « nos préoccupations (…) matérielles n’ont pas beaucoup de sens »

    Cf les recente declaration du footballeur (Togolais) Adebayor. C’est le meme etat d’espris :https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1650071258554893&id=1377345199160835&substory_index=0

    • Simon, merci pour ton point de vue. C’est quelque chose que je n’ai pas vraiment remarqué lors de mon séjour, mais intéressant de voir comment cela peut se passer.

  • Faut que j’envois cet article à un pote à moi qui a décidé de partir s’y installer à la fin de l’année. C’est un français qui parle indonésien donc je pense qu’il aura des facilités à trouver du taf. Pour la pollution et les déchets partout, j’avais fait le même constat quand j’étais allé à Java…

    • Merci de ton commentaire Mat. Les déchets sont un vrai problème c’est clair et malheureusement c’est de la pollution visible.

  • Je suis entièrement d’accord avec vous, pour y avoir séjourné un mois. En juin 2008, nous sommes allé au mariage de notre plus jeune fils à Jakarta, ma belle-fille est Indonésienne. Et ce qui m’a le plus « gênée », c’est cette pauvreté, encore plus à Jakarta. La corruption nous l’avons vécue à Bali, heureusement nous avions un guide et un chauffeur qui savait gérer. Mais le sourire et la gentillesse de toutes les personnes que nous avons rencontrées, me donne envie d’y retourner, j’ai adoré l’Indonésie, Jakarta, Yogjakarta et Bali. Je suis souvent allée à Singapour depuis (où mon fils vit avec sa famille), très différent. Mais je reste quand même très attachée à l’Asie du sud est. Et sincèrement, j’espère retourner un jour en Indonésie, et d’y emmener le reste de ma famille, enfants et petits enfants, mais comme vous je ne crois pas que je pourrais y vivre. Merci pour votre article, pour votre Blog que je découvre. Christine

    • Merci de ton commentaire Christine. Votre histoire est intéressante et vous avez encore une autre vision des choses, c’est enrichissant. J’espère que vous pourrez emmener toute votre famille en voyage en Indonésie.

  • Je vis en Indonesie (Jakarta) depuis sept 2014, et effectivement, vivre en Indonesie n’est pas une sinecure !!! C’est pourquoi j’ai lu avec attention cet article qui est tres bien, tres clair et tres juste sur tous les points. Je rajouterai juste l’enfer des deplacements…qui n’est pas negligeable et qui fait de Jakarta une megalopole etouffante, bruyante, polluee,…

    • On m’a beaucoup parlé de Jakarta. Je n’y suis pas allé pour la raison que tu évoques dans ton commentaire. Je n’avais pas envie de passer mon temps dans les bouchons et la pollution.

  • Un long texte entraine une longue réponse désole donc: suite a ton voyage tu nous présentes six raisons majeures qui font que tu ne souhaiterais pas vivre en Indonésie .Au delà de l’évident constat qu’a chaque bonne situation il y’a un revers de la médaille ; ces six points entrainent les éclaircissements ou arguments suivants :

    1]Poids de la corruption : Si en France et en Europe depuis la révolution ,les fonctionnaires sont issus du peuple pour servir le peuple ; il en va autrement en Indonésie ou domine le modèle chinois du mandarinat soit des intermédiaires lettrés qui font remonter vers l’Empereur les demandes du peuple en faisant payer le prix de leurs interventions .Ensuite quelle corruption ? Celle qui sévit au sommet de l’Etat ou des Provinces ; elle est devenue quasi inexistante suite aux investigations du KPK ; celle des administrations d’Etat au niveau local ? Idem les tarifs sont clairs et les fonctionnaires se sont calmés ; qu’est ce qu’il reste ? Les chefs de village ; les maires mais en cas d’abus il y’a des recours .En dernier lieu quoi la Police ? Franchement si je commet une infraction dont la sanction est une amende de plusieurs millions et que je peux m’en tirer pour cent mille roupies je ne vais pas appeler ca de la corruption mais je vais me considérer au Paradis ,et puis autre aspect : a un rapport froid glace du genre :’’défaut de port de la ceinture de sécurité ,article R37 du Code ,voici votre PV ‘’,émis par une espèce de robot réglementaire avec lequel il est inutile d’expliquer qu’on a eu un malaise ou qu’on a un problème technique je préfère très nettement le dialogue avec un policier indo avec lequel on peut discuter ,négocier parfois rigoler voir même être dispense de l’amende Le poids de la corruption se révèle donc être surtout un très fort allégement du poids des règlements .

    2] Inégalités beaucoup trop fortes : la encore c’est une illusion en fait hormis une classe de familles tres très riches ,on constate une égalité de situation de la population sans trop de disparités ,on assiste effectivement en milieu urbain a l’émergence d’une classe moyenne [commerçants ,fonctionnaires ,employés …]mais l’écart avec le reste de la population reste faible .Quand a la pauvreté omniprésente c’est encore une mauvaise perception des choses : il y’a beaucoup moins de misère en Indonésie qu’en France ou 13 % de la population est sous le seuil de la pauvreté ou l’on compte de nombreux sans domicile fixe et des millions de mal loges ,excuse moi mais en Indonésie tout le monde a un toit , la plupart sont propriétaires de leurs maisons et de leurs terrains chacun mange a sa faim personne ne dort dehors , les mendiants n’existe pas[sauf les pros dans les zones a touristes ]pas un vieillard ne vit seul ; il n’y’a ni assistes et il n’y’a pas de chômeurs .Alors elle est ou la misère ? L e salaire exprime en euro ou en Usd ne veut rien dire, le salaire minimum est encore plus faible que ce que tu indiques soit : 115 usd/mois mais ce qui compte c’est le montant de la dépense, et ce qu’il reste a la fin du mois, il est clair qu’en Europe ce qu’il reste ce sont des dettes ici même avec un bas salaire tu peux encore faire des économies. [J’ai récemment compte avec une famille javanaise de2 adultes et 2 enfants propriétaires de leur maison et de leur moto ,leur budget soit : nourriture ,électricité ,gaz ,essence ,scolarité , vêtements ,éventuellement médicaments ,unîtes téléphoniques ,etc. et l’on est arrive a un chiffre de 1 million de roupies [salaire minimum 1,5 million ]et je peux affirmer que ces gens sont tout a fait heureux et ne se privent de rien. On est vraiment très loin de la misère constante que tu évoques et qui n’existe nulle part ailleurs que dans ta vision des choses. Pas un chômeur ; pas un SDF, pas un isole, pas un vieillard dans la solitude voila une misère qui soulagerait bien le bonheur de beaucoup de français.

    3] Trop de différences culturelles : bien évidemment et c’est bien sur une grande richesse, ce qui est très important c’est que ces sociétés vivent avec une notion qui a malheureusement disparue du monde occidental : ‘’ le sacré ‘’ .Suivre une procession, entendre le Zikr ou l’appel a la prière ,voir les gens se rassembler dans les temples ,les églises ou les mosquées c’est commencer a lever un bout du voile de la dimension spirituelle de ce pays ,gage de sa richesse ,de sa diversité ,de sa créativité .

    4] Développement a outrance et pollution : a nouveau un mythe basé sur de mauvaises informations .Tout d’abord il n’y’a pas de développement anarchique, les entreprises sont très contrôlés dans leurs projets [demandons a NewMount ce qu’ils en pensent] Il y’a certes des déforestations mais il s’agit plutôt d’actes clandestins réprimés par le gouvernement La tendance va plutôt au reboisement ,au contrôle des exportations ,etc.…quand a la pollution il ne faut pas confondre la saleté de surface avec celle ci ,je note qu’ici il n’y’a aucune centrale nucléaire et que les pratiques des indonésiens sont beaucoup moins polluantes que celles des européens combien de tonnes de Co2 rejetés par un indonésien en comparaison avec un français .Enfin contrairement a ce que tu penses les thèmes de la gestion des déchets ,du recyclage sont très présents au sein des instances gouvernementales ;essayes donc de monter une entreprise même modeste sans avoir mesuré son impact sur l’environnement ou mis en place un programme de traitement ! Il existe donc certes une pollution mais beaucoup plus faible qu’en Europe même si celle-ci est plus visible cette pollution fait actuellement l’objet de nombreuses actions des services publics.

    5]Les étrangers ne sont pas toujours les bienvenus :
    Tout dépend de ton comportement ,i l est clair que si tu viens juste pour des opportunités de bisness énormes avec la volonté de créer des start up avec des velléités d’introduire sur le marche une culture d’entreprise en plein dans le système capitaliste pour ton ego sans te soucier des répercussions sur l’économie locale et les dommages ainsi apportes a des tas de mini entreprises ,si au lieu d’être la pour apprendre et recevoir ,tu veux te positionner comme celui qui va faire don de son savoir aux indigènes ,si tu ne veux fréquenter que des expats dans des lieux pour expats et considérer les indonésiens comme des personnes sans intérêt …alors oui c’est sur que tu ne seras pas le bienvenu . Mais si tu sais être curieux, si tu sais te remettre en question, si tu arrives a te débarrasser d’un tas de préjugés, si tu sais être ouvert ,voir les choses avec les yeux du cœur alors tu verras que non seulement tu seras le bienvenu mais qu’en plus ce pays pourra te donner beaucoup .L’Indonésie est un pays qui se mérite ;pas un pays qui s’achète, j’espère pour toi que tu pourras réviser ton jugement en tout cas je n’en doute pas un seul instant.

    • Merci pour ton commentaire. C’est ce genre de réponse contradictoire que j’attendais aussi en publiant cet article. Je ne sais pas tout. Il est clair que tes informations apportent une plus-value indéniable.

      • Merci Michael de nous emmener loin de chez nous. Pour ma part, mon expérience se limite à l’Europe : 15 ans en Italie, 5 en Espagne, 2 au Portugal et 1 an en Grèce actuellement. Donc ma participation ici est forcément hors sujet, je m’en excuse.

        Mais je rejoins l’avis de Made Arsani sur tous les points qu’il développe. Notamment sur la notion de la pauvreté matérielle. Les pays où j’ai vécu sont considérés en faillite alors que je n’y rencontre personne de malheureux. La vie n’y est pas aussi chère que ce que j’entends dire de la France, résultat personne ne manque de rien, personne n’a besoin d’un salaire mirobolant (au Portugal, avec un salaire de 400€/mois, on peut encore s’offrir le restaurant régulièrement)
        Fais attention au modèle de société soit-disant idéal qu’impose la France. C’est un pays où dès qu’on dérape sur une peau de banane on se retrouve parmi les exclus. Le jour où j’ai décidé de fermer mon entreprise ils m’ont rayé de la sécu, alors qu’en Italie j’ai été soigné une semaine à l’hôpital sans qu’on me demande autre chose que mon prénom. En Espagne, je n’ai jamais payé le médecin sans pour autant avoir de couverture sociale.

        Il est difficile par exemple, de définir une limite entre la corruption et l’établissement de rapports humains. L’autre jour un flic grec voulait me mettre une amende pour travail illicite. J’avais mon masque de soudure à la main, je lui ai fait voir l’éclipse solaire, nous sommes maintenant les meilleurs amis du monde. Je ne pense pas que cela aurait fonctionné en France.

    • Je partage en partie la réponse. J’habite en Indonésie (et non Bali qui n’est pas véritablement l’Indonésie) depuis 2,5 ans maintenant. Les origines de la corruptions sont en partie expliquées dans ce commentaire mais il aurait fallu évoquer la période coloniale qui a encré voire aggravée la corruption. Après que vous trouviez ça normal… Acheter son permis de conduire vous semble-t-il normal ? Que l’on puisse « louer » une escorte policière afin de se déplacer rapidement dans les embouteillages vous semble normal ? est-ce le travail de la police ?
      La décentralisation administrative n’a pas arrangé les choses, et ça a d’ailleurs un effet sur l’environnement avec l’apparition de nombreuses mines et exploitations illégales mais tolérées par les gouvernements locaux qui sont généreusement « dédommagés ». La KPK est une bonne chose mais qui contrôle si la KPK est à son tour corrompue ? il me semble que certains de ses membres sont engagés politiquement, ça la rend tout de suite moins crédible.
      Pour continuer sur la pollution et le développement à outrance, de dire que c’est un mythe est une erreur, au moins pour Jakarta. Les transports en commun ne suffisent pas, les rues sont bouchées chaque jours. La gestion des eaux usées ou des eaux de pluie n’est pas terrible non plus, pas plus tard que cette année le cœur de Jakarta était inondé une fois de plus. Développement à outrance dans la construction, il n’est pas rare que des bâtiments soient construits sans même avoir l’autorisation du gouvernement de Jakarta… Ceci dit les contrôles sont parfois effectués, heureusement ! Et au passage, pas besoin de centrale nucléaire pour la pollution.
      Et comparer la gestion des déchets ou de la pollution en Europe et en Indonésie n’a pas vraiment de sens… différentes cultures, différents moyens.
      Les étrangers ne sont pas toujours les bienvenus ?? je n’ai encore jamais remarqué ça…
      Pour le visa, il est maintenant gratuit. Un indonésien voulant aller en Europe a bien plus de difficulté que pour obtenir un VOA.
      Une culture trop variée ? comment cela peut-il être trop ?? ok tu n’es pas réceptif à la religion mais c’est ta propre culture, mets toi à la place d’un indonésien vivant en france, pas simple d’aller à la mosquée, au temple, pura ou tout autre lieu de culte. Je suis aussi agnostique et cela ne m’a jusqu’à maintenant posé aucun problème, les indonésiens sont plutôt respectueux des croyances de chacun ce qui est de moins en moins le cas en Europe.

      Pour résumer l’Indonésie je pense que le mieux c’est de dire : tout y est possible le pire comme le meilleur.

    • Bravo,je n’aurais pas mieux dit…moi payer une amende de 4 euros ,deux fois par an parceque je roule sans casque …..ça me convient très bien….acheter mon permis 20 euros,aussi!et oui l’Indonésie ça se mérite,et j’avoue que l’impression générale,et,la tendance générale est de plus en plus pour…que les french restent chez eux!bienvenue aux coréens,aux japonais,etc….en dix ans à Bali je me suis fait avoir deux fois!….par des français ……

    • Bonjour made
      Enfin un commentaire qui pour moi à du sens !
      En tout cas il me parerai plus prêt de ma vision du pays
      J ai 55 ans j ai beaucoup voyagé dans ma vie et depuis très jeune
      Souvent seul ou avec mes 4 enfants tous sac à dos
      Amérique centrale Afrique beaucoups en Asie
      Birmanie Thaïlande Pakistan et sur tout l Inde
      Pour mon travail peu être même plus de 80 fois
      c est un pays merveilleux j en suis très amoureux
      Mais j ai découvert l Indonésie uniquement java pour l’instant !
      C est la ou nos idées ce rejoignent je suis surpris de voire autant
      De beauté de gentillesse de simplicité
      Je prépare ma retraite à Java car ce pays je le vois comme toi
      Sans doute j ai aussi les yeux du cœur
      Merci à toi et mikael grâce à lui on ce parle
      Et pour tout les lecteurs pour faire un beau voyage
      Ouvrez les yeux vous sentirez battre le cœur des hommes !

    • Bonjour Made,
      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur la façon dont nous avons fait évoluer notre société dite modèle et moderne. Nous n’avons aucune leçons à donner, vu le désastre économique et social dans lequel nos élus bien-pensants nous ont enlisé.
      A choisir entre payer des prélèvements obligatoires pour des services que je n’utilise pas et payer de temps en temps pour des choses dont j’ai besoin, le choix est fait.
      Certains appelleront ça de la corruption, d’autres, des impôts…

  • Bonjour Michael,
    Je n’ai pas lu l’ensemble de commentaires qui sont très intéressents. Je voudrais te poser une question concernant le titre de l’article et ton intention du départ. Avant de partir à Bali, as tu vraiment l’intention de venir vivre en Indonésie ou venir en tourist? Le regarde sur le pays est sans doute très différent selon notre intention, non? une deuxième question : tu disais que c’est un galère pour travailler « legalement » en Indonésie. Est-ce que tu as verifie avec d’autres pays? Chaque pays a le droit d’imposer leur conditions à mon avis. Comme en France aussi. Si un indonésien veut travailler la bas, c’est aussi la galère pour obtenir tous les papiers administratives, voire quasiment impossible. (je le sais, puisque j’étais étudiante la bas). je crois que tu vois l’Indonésie sous tes propres lunettes comme disait Anais Nin : « We don’t see the world as it is, we see it as we are » Il serait avantageux d’élargir ta connaissance interculturel.
    Bonne journée
    PS. J’espère que tu n’etais pas allé à Jakarta !

  • Michael,
    Je rejoins Made sur son commentaire très pertinent concernant les 5 points que tu mets en avant dans cet article. Pour ma part, j’ai vécu 10 ans en Indonésie, tout d’abord, comme expat, puis, avec mon mari indonésien dans des conditions de confort très différentes. Je suis revenue en France avec mon mari pour régler des affaires personnelles, mais je compte repartir d’ici 2 ans. Voici mon point de vue sur cette discussion :
    1) Corruption :
    Il est vrai que nous qui sommes éduqués à l’occidentale, il est souvent difficile de s’accomoder de la corruption là bas, mais come dit Made, je préfère pouvoir discuter avec un policier en essayant de baisser voir etre dispensée d’amende que de devoir traiter avec les services français qui ne voudraient même pas écouter mes arguments et se cachent derrière le sacro saint règlement.
    La corruption existe encore à tous les niveaux en indonésie même si le KPK a bien fait le ménage. Mais, là encore, Made à raison, il y a des recours. Pour investir dans une société ou une maison, en tant qu’étranger, le mieux et de prévoir le double de ce qui t’es annoncé au départ, pour après pouvoir blinder tes contrats avec l’aide d’un avocat ou d’un notaire compétents dans les juridictions locales. Il ya en Indonésie des tas de sociétés à capitaux étrangers qui sont rentables et beaucoup d’étrangers ont leurs propres business qui fonctionnent. Il suffit qu’ils s’associent à un indonésien et qu’ils s’assurent que leur contrat soit correctement libellé en prenant un juriste spécialiste des affaires.
    Idem pour l’achat d’une maison. Mieux vaut payer cher un contrat bien carré plutôt que de le payer cher après.
    Mais n’est ce pas aussi le cas en France? Car pour toutes questions un peu compliquées vous ne trouverez pas forcément votre bonheur sur le web en terme de réponses juridiques, social et fiscal. Mieux vaut aussi avoir un bon comptable, fiscaliste.

    2)Inegalités
    Làlencore, Made a bien raison quand il pointe le fait qu’en Indonésie, personne n’est seul, ni assisté. Il y a une conception de la famille et du respect envers les ainés que nous n’avons plus en occident et qui régule tout ça. Chacun s’occupe de ses « vieux » et de ses « jeunes ». En occident, on ne veut plus avoir de contraintes donc, on a délégué ça aux états et la solidarité intrafamiliale n’existe plus. Plus de liberté et plus de dépressions aussi….

    3) Trop de différences culturelles??!!! Alors là, je ne suis vraiment pas d’accord avec ton point de vue car c’est justement ce qui m’attache à ce pays. J’adore être dans un endroit où j’ai tout à découvrir et qui me surprend tous les jours. L’Indonésie est idéale pour ça car comme tu l’as bien précisé, les gens sont tout sourire et vivent leur culture et sont toujours contents de la partager avec toi.
    Quand je suis en Indonésie, je raconte la culture française et je vis la culture indonésienne. Quand je rentre en France, je raconte la culture indonésienne et je vis la culture française.
    Vivre dans 2 cultures différentes, quelle aventure.

    5) Les étrangers en Indonésie
    Il est vrai que nous sommes un peu perçus nous les « bule » comme des gens qui peuvent dépenser beaucoup et qui ont une vie un peu étrange.
    C’est là même chose pour un étranger qui arrive en France, ou même pire car lui il ets tout d’abord pris pour un « con » jusqu’à ce qu’il prouve le contraire.

    Bref, si tu vas en Indonésie en restant avec tes préjugés occidentaux tu as des chances de passer à côté de plein de choses, mais si comme le souligne justement Made, tu y vas pour apprendre et recevoir, en restant curieux, si tu t’ouvres à la culture locale tout en gardant tes valeurs, tu seras le bienvenu en Indonésie, et pas seulement en vacances.

  • Je vis depuis 33 ans en Indonesie, 20 ans a Jakarta , 11 ans a Balikpapan et depuis 2 ans a Bali….
    votre article est une bonne photo instantanee du pays……mon analyse , qui inclus l’historique depuis 33 annees , serait beaucoup plus severe et je dirais qu’il est lamentable que ce pays n’a pas reussi a s’ameliorer alors qu’il deborde de ressourse…et il me semble que le virage que tente de prendre jokowi est tres tres dangeureux dans le sens ou , si il le negocie pas parfaitement , alors c’est le crash….les barbus ne laisseront pas passer l’ocasion.
    votre raport ne mentionne pas le pricipal probleme en Indonesie =l’education.
    L’education reste a un niveau si bas que la population n’a aucune volontee d’ameliorer , de penser , de contester etc….on ne leur apprends qu’a immiter et cela depuis la maternelle…si vous ajoutez a cela la mentalite musulmane (in’chaalla ) vous comprendez pourquoi rien ne bouge…..
    Autre commentaire important est de dire que la grande majorite des expats vivant a Bali ne connaissent rien a l’Indonesie , rien aux loies du pays et ont trop souvent un comportement aux bord de la ligne rouge…Allez vivre 10 ans ou plus a Jakarta ou Balikpapan , ou Seram…..et vous aurez une vue reelle.
    Enfin pour ceux qui me demanderez pourquoi je suis toujours dans ce pays apres avoir une telle opinion..je reponds qu’a plus de 60 ans , et parceque j’ai la Nationalite Indonesienne , c’est effectivement un pays ou on peut monter un business interessant sans les tracasserie de l’administration Francaise qui pousse les gens a la retraite alors meme qu’il ne peut plus payer les dites retraitres…..

  • Merci de partager tes points de vu ! Faisant de l’anthropologie je m’intéresse beaucoup à ce qui se passe en dehors de l’Europe même si je n’ai pas encore eu l’occasion de voyager, c’est important de s’informer. J’ai pu voir que différentes personnes partagent ton avis… N’y a-t-il pas une politique volontaire de pousser les touristes à ne pas rester ?

  • Ce qui est dit est vrai dans certains cas, mais beaucoup de stéréotypes sont présent. Évidement que quand vous allez dans un pays dit « en développement » ou du « tiers-monde » vous allez rester attacher aux idées que tout le monde se fait de ces pays: pauvreté, pollution, inégalité… Dès que vous allez voir quelque bidonville, cela sera généraliser à grande ampleur. Certes on ne peut pas dire non plus que la pauvreté n’est pas présenté, mais il beaucoup de progrès ont été fait. Contrairement à ce que vous avez dit, la classe moyenne explose, devant passer de 70millions de personnes en 2013 à 141millions en 2020, soit le double. Un programme de « Universal healthcare » a été lancé depuis début 2014 prévoyant d’assurer l’accès aux soins gratuit pour tous, soit 253millions de personnes, d’ici 2019. Pareil pour l’éducation. En plus de ça, les villes comme Jakarta ou Makassar lance leur propre carte d’accès aux soins et à l’éducation aux plus démuni.

    Les bidonvilles perdent rapidement du terrain et sont souvent remplacé par des appartements « low-cost » pour les classes à bas-revenus. Par exemple, un quartier de bidonville sur l’eau était jonché de déchet a été complètement nettoyé et a fait place à une belle promenade avec des tours d’appartement low-cost en arrière plan. Un vaste plan de construction de 1millions de maison et appartement par an pour les populations à bas-revenus a également été lancé. La ville de Jakarta a elle pour plan de construire 200 tour d’appartement low-cost par an. Plus d’une centaine de parc technologique se développent à travers le pays, un autre point en plus pour l’éducation.

    Ensuite, même si beaucoup reste à faire, la population prend de plus en plus conscience de l’environnement, et les maires innovent pour tacler ces problèmes, comme ramassage d’ordure dans ses alentours obligatoire tous les matins, journée de sensibilisation, des poubelles « attractif » y a même un docteur qui donne des soins gratuit contre des déchets.
    Ensuite beaucoup de programmes innovants sont lancés par les villes, comme des applications qui permettent de signaler via son smartphones des problèmes comme des déchets, un trottoir en mauvais état, corruption, incendie, vols, inondation…. Une photo est prise avec le téléphone, on signale le problème, ils localisent, règle le problème, et répondent via l’application des que cela est réglé. C’est le cas à Jakarta et Bandung.

    Pour ce qui est de la corruption, c’est par le biais d’application comme celle-là qu’elle diminue. Une autre application contre la corruption consiste en un jeu qui met en scène différentes situation, et c’est par des questions comme « dois je accepter l’ordinateur ou pas? » « Est-ce de la corruption? » Et autre que la population est éduqué au sujet de la corruption pour s’ils sachent vraiment ce que sait et pour qu’ils luttent contre. D’autre service se font maintenant en ligne pour éviter ce contact avec les personnes corrompus dans les bureaux qui risque de vous demander de l’argent pour « accélérer le processus ». La collecte des taxes, les demandes de permit et autre se font maintenant en ligne par exemple. Un « one-stop integrated service » est maintenant lancé aussi, pour éviter d’aller d’une administration à l’autre et d’accumuler les demandes d’argent pour encore une fois accélérer le processus. Maintenant tout de règles à un seul endroit, le temps de délais pour l’obtention de permit est largement réduit, et la corruption avec, et ça, beaucoup d’experts en témoignent.
    Bref, certes l’Indonésie est encore mon d’être parfaite comme tous les autre pays, ça reste un pays émergent qui s’améliore d’année en année, encore un exemple avec la ville de Jakarta, enfin les transport en commun se développe pour diminuer le trafic, avec la construction d’un métro et d’un monorail, plus l’agrandissement de son réseau de bus à haute performance avec la construction de voies réservées maintenant plus à terre, mais élevée. Des pompes et des réservoirs sont construit et remit en état contre les inondations.

    Laissez bien une dizaine d’années à l’Indonésie, et je vous garanti que vous allez changer d’avis. Parce que l’Indonésie, en plus de ses paysages magnifiques et diversifié allant aux volcans aux m’ont enneigé de Papouasie, ses rizières, des récifs coralliens super, des temples grandioses, ses lacs d’acides, sa culture riche, ses gens tellement accueillant et sympathique, est un super pays! :D Je suis sûre qu’avec encore quelque année de développement, l’Indonésie fera rêve encore plus. La France n’a pas toujours été ce qu’elle est aujourd’hui, on a du lui laisser le temps se développer aussi ;)

  • Article intéressant. Moi qui comptais aller découvrir l’Indonésie et notamment Bali pour éventuellement y rester plus longtemps par la suite si des opportunités se présentent, j’avoue que désormais, je vois les choses sous un autre jour.
    En tout cas, merci d’avoir montré des aspects trop peu mis en avant par les voyageurs de manière générale, c’est agréable d’avoir une transparence sur ces lieux souvent abordés avec des lunettes roses sur le nez.

    PS : je suppose que tu voulais utiliser le futur simple et non le conditionnel dans le titre de ton article hé hé… ;)

  • merci pour ce site qui offre des commentaires intelligents, recherchés, je peux désormais me faire un avis plus étayé sur ce petit morceau de planète avec des pistes pour aller un peu plus loin.
    Bonne continuation à chacun d’entre vous qui m’avez éclairée…
    MJ Lovera

  • Habitant moi-même en Indonésie depuis 7 mois et ce pour 1 an, je me suis reconnu dans le titre et approuve totalement ce (très long mais juste) article!
    J’ajouterais aussi un point concernant la vie d’expatrié à Jakarta: tu ne peux pas vivre complètement comme un local et des que tu fais des activités « pour expats » on retrouve une vieille mentalité expat nouveaux riches/snob/je suis caucasien donc je pisse sur le monde/malsain. Ducoup obligé de s’exiler le plus souvent possible à la découverte des îles pour fuir la civilisation..pas très civilisée!
    Ah oui et aussi le Kitas ça ne m’a pas du tout été galère à faire, tout dépend par qui tu passes.
    Merci pour cet article :)

  • Bonjour ,j’ai lu ton article avec intérêt ,mais le but de s’installer la bas et aussi de changer de culture ,non ? Oui il y’a de la corruption ,mais ,j’ai voyagé un mois en scooter l’année dernière sur Bali sans jamais me faire arrêter par la Police ! Rien a voire avec le Vietnam ou des types déguisés en policier ou en militaires veulent te faire payer le parking du scooter ou meme l’accès a la plage !
    Les religions omniprésentes , les déchets … Oui c’est vrai ,mais tellement supportable ,et puis il y’a une prise de conscience sur les déchets ,nous oublions trop vite qu’avant notre arrivé en temps que touristes ,les déchets étaient moindre et les sacs plastiques inexistant ! Notre tourisme est en parti responsable des dégradations de leur pays ,c’est peu être aussi un peu a nous de les aider …

  • bonjour
    je suis entièrement d accord,j ai été un peu déçu par Bali qui est loin d avoir des plages paradisiaques mais des rizières magnifiques Jatiluwih et les couleurs a Hamed.je suis allee 4 fois en indonesie et j ai adoré Kanawa ile minuscule avec des fonds marins sublimes..Flores mais toujours un peu dommage cette pollution sur les plages (nombreux déchets plastiques)mais ça commence à évoluer a Labuan Bajo en un an j ai vu l évolution des poubelles ont été installées les rues balayees ,information dans les écoles et en grande partie grace a Nina installee a Waecicu une partie de l année elle se bat pour eco flores et fait un travail énorme ..j ai eu aussi la chance de passer une semaine a Kai Kecil au sud des molluques.des plages de rêve .et très peu de touristes nous étions 6 européens répartis sur 4 bungalows trajet un peu long au départ de Bali en avion,plusieurs escales dont une de 8h à Ambon qui je vous assure n a rien de charmant comme ville;.donc partie à 19h de Bali arrivee 18h le lendemain mais dépaysement assuré et idéal pour se reposer et vous avez possibilité de partir la journée avec des locaux sur petit bateau découvrir de petites iles inhabitées avec des plages de sable blanc et une nuance de couleur de mer impressionnante et des fermes de cultures de perles .
    J aime beaucoup ce pays mais suis aussi d accord avec vous Michael ,trop compliqué pour s y installé et trop de corruption,mais j ai hate d y retourner pour l accueil et la générosité de s indonésiens .mon dernier voyage date de Mai 2014;

  • Merci pour cet article que je considère comme objectif…je suis allée a Bali en juin 2015 et j avoue que j ai eu un coup de Coeur pour cette culture, ces temples magnifiques et une population humaine… Voila mon sentiment : De l humanité! J aime partir en laissant mon confort et mes habitudes chez moi…et pour cette ile, une osmose était présente..de la simplicité et de réelles valeurs.j ai loge chez l habitant et en auberge.de belles rencontres dans de beaux endroits.la beauté de.l ile ne provient pas forcement de ses paysages. C est un tout, un lieu, une personne, une musique ou une senteur…malheureusement l Asie est loin de considérée ses terres comme en Occident..pollution, déchet et rejet..un contraste vu la propreté des temples, des jardins, des maisons…mais une vraie humanité s y degage.rdv début septembre pour decouvrir java qui parait moins touristique, moins corrompu et plus authentique… En espérant que mes émotions soient aussi bonnes que Bali, voir plus.merci encore

  • Merci pour cette article. J’ai vécu 5 ans à Bali mais en restant 2 mois vous avez parfaitement résumé la situation. J’ai décidé de rentrer en Europe il y a 4 ans et je ne regrette rien. L’ile a tellement changé en 20 ans, c est incroyable. Pollution, embouteillage, saleté des plages, surpopulation et surtout désormais ce nombres incroyables d’expatriés vivant entre eux dans la zone de Canggu. Profitant de la gentillesse des Balinais qui sont devenu leurs esclaves. Au menu : Jardiniers, chauffeurs, gardiens, femmes de ménage, poolman, baby-sitter, cuisinier, lavage auto, réparation en tous genre… Evidemment ce genre d’individus qui avaient fuit l’Europe pour différentes raisons se retrouvent entre eux. Mais ils payent leurs séjours aux prix fort. Le danger est omniprésent, on ne compte plus le nombres d’expatriés morts sur les petites routes de Bali. La drogue qui en envoient chaque années quelques un dans l’enfer des prisons. Les maladies principalement du à cause de l’eau sale. La chaleur et l humidité étouffante surtout en saison des pluies. La très forte pression touristiques qui a fait énormément monter les prix ces dernières années. Certains regrettent même déjà de si être installer. Mais renoncer aux privilèges d’avoir une femme de ménage et toute une équipe sous ses ordres pour quelques euros par mois, ça jamais !

  • Bonjour,
    Merci pour cet article Michael!
    Apres 3 mois de voyage en Asie dont 1 mois et demi de « ride » à travers le vietnam et le Cambodge, me voici à Bali.
    J’aimerai continuer à moto à Java et/ou lombok (ou autre?) Mais les locaux me deconseillent de le faire sous pretexte d’insecurité (vols de motos a java notamment) et de religion (on me dit que les femmes musulmanes nont pas le droit de se deplacer a moto). Je serai contente de lire ton avis sur la question si tu as un peu de temps :)
    Caroline

  • hello
    super, cet article et vos commentaires, tellement de vérité, objectives, réalistes. je suis toute aussi choquée de cette importation de pollution pour contenter ces touristes.(canette, bouteille, plastique….qui pourrissent les plages de Bali. une femme me dit « je suis fatiguée de ramasser ces détruitus. ce n’est pas une fois par jour mais toutes les heures.
    c’est voir l’ampleur du problème mondiale. (pollution, religion…comportement social face au monde de l’argent…)
    Pourtant,
    Je vous assure y avoir vue des coins sans touriste où c’est tout simplement BEAU, PROPRE. je voyage seule comme vous Michael, et la gentillesse des gens n’ont fait découvrir des coins invraisemblables.
    Etant encore à Bali, après avoir fait le nord et sud, Gili. T. M. Air, Lembogen, Lombok
    je me pose cette question, puis je vivre ici ?
    Mais Où est la douceur de vivre dans nos banlieues, surtaxée (la corruption prélévée à la source), polluée de publicité, de saleté, bruit….où nos libertés se réduisent de jour en jour, où le stress augmente, les maladies dépressives et psychosomatiques, où les lois sociales sont en perdition, l’agressivité de toute sorte, transport, travail, sur les routes…. je ne parle pas des inégalités, même les bidon-ville apparaissent sur Paris. et préparons-nous à pire, nous qui ne connaissons pas la misère.
    Alors, vivre zen, avec des gens dont le sourire se lève avec le soleil, qui m’accueille à leur table, m’invite à participer à leur séance de yoga, à danser, ou être stressé dans la même merde qu’est notre monde. Faut voir !!
    Après, chacun a sa vision, et cherche sa cause, selon les temps, les âges.
    Merci de vos commentaires, en espérant que nous tous, amoureux de la nature puissions faire avancer la sagesse des hommes.Trika massi
    Bien à vous
    Saona

  • Salut Michael!
    Y vivre peut être pas, c’est vrai que plusieurs facteurs peuvent être rebutant, en pour des vacances où un séjour plus ou moins long, c’est génial!
    J’y ai passé un mois, car je suis moi aussi blogueur et voyageur (Tour du monde à durée indéterminée) et j’ai adoré ce magnifique pays!
    Je conseils d’ailleurs, pour toi, mais aussi les lecteurs qui lieront ce post, de sortir un peu du classic « Bali », « Gili » et « Java », pour explorer un peu plus loin cet immense pays.

    Pour ma part, je me suis rendu en Sulawesi du nord et même jusqu’en Papouasie, plus précisément « Raja Ampat »!

    Bonne lecture et surtout bon voyage! :D

  • Salut Michael,
    Bel article, je suis assez d’accord avec toi, pour ma part je suis marié à une indonésienne et nous avons un enfant. Je vis avec elle sur Sumatra et la vie ici est complètement différente, en 6 ans je me suis pas fait arrêter par la police.
    J’ai acheté beaucoup de terrains et construit une très belle maison pour 12000 euros.
    Concernant la corruption elle existe aussi mais elle est très faible, parler la langue est un atout considérable, si tu parles la langue et garde le sourire il n’y a pas de corruption.
    Bonne continuation
    Frèd

  • Bali est un endroit trop touristique et ne reflète en aucun cas l’Indonésie !
    Je vous conseille de vous aventurer sur des îles moins « occidentales », d’apprendre quelques mots de bahasia, et alors vous comprendrez ce pays formidable….

    • Bonjour,

      Complêtement d’accord avec toi, il y a BALI et le reste, personnellement je vis sur Sumatra, en champagne, je suis marié avec une indonésienne (Batak) et attendons un enfant.
      Parler le bahasa est un avantage, les gens te regarderons autrement, gardes toujours le sourrire et tu verras tu découvriras une autre Indonésie.

      Frèd

  • Je suis tout a fait d accord , votre article ça me parle énormément, ça fait 7 mois que je suis a Ubud je pense entre vivre comme un touriste et se projeter de vivre ici. Il y a 2 face une face dreamland là tu dois avoir pas mal d argent et l’autre face, vivre avec les indonésiens et là chacun aura sa propre version selon son vécu. D’après moi et ma croyance je suis d accord avec votre article je me trouve là-dedans. J aimerais bien vous poser une question. D’après vous, quel est le pays ou vous pouvez avoir la nature surtout la mer et ouvrir un petit projet sans trop se casser la tête avec des moyens raisonnable. Merci encore pour votre article

  • Bonjour,
    Ma belle fille est indonésienne,adorable,elle vit en France et travaille,elle retourne en Indonésie tout les deux ans mais quoiqu’il arrive elle ne retournera jamais vivre dans son pays les raisons pour elle, médecine ,éducation, scolarité,pollution,corruption,alimentation,circulation,de confession musulmane,c’est un pays très tolérant,mon fils athée ne s’est pas converti à la religion de son épouse et cela n’a posé aucun problème à sa famille, mes petits enfants ne vivent pas dans la religion, adore le cochon ,parle indonésien et tout le monde est content,pour être allé plusieurs fois dans ce pays j’adore leur sourire,leur gentillesse, mais j’avoue que je n’y resterais pas au delà d’un mois,trop pollué,circulation infernale,jakarta c’est de la folie,bali,j’aime le nord,ubud,et sanur plus calme,j’adore leur cuisine mais suis rapidement en manque de fromage et de bon steak,les plages sont très sale, sanur tout à fait correct
    Ball commence à faire la chasse aux poches plastiques dans les commerces,c’est un début,çà prendra du temps mais il faut bien un début
    J’ai aimé votre sujet

  • Merci pour ce poste super intéressant !
    J’y vais dans un mois et demi, j’aurais l’occasion de me faire un avis sur le sujet. C’est toujours constructif de lire ceux qui ont pu découvrir ce pays.

    Je te souhaite de vivre encore d’autres beaux voyages.

    Déborah

  • Salut Michael,

    Je me presente deja rapidement. Je m’appelle Antoine. Je vis en Indonesie depuis 5 ans. De part mon travail j’ai vecu dans quelques lieus differents, sur Java, mais j’ai aussi pas mal bouge a l’interieur du pays et ailleurs en Asie du Sud Est.

    J’ai lu ton article avec grand plaisir. Tu as vraiment explorer le pays, meme si au final tu as couvert une petite partie du pays, mais je pense que c’est une des parties les plus interessantes, et surtout tu as pris le temps de comprendre le pays. Bravo.

    Le titre de l’article est direct: “Je n’irai pas vivre en Indonesie”. Ca, franchement, je peux comprendre et je respectes.

    Les raisons que tu evoques sont aussi valable; corruption, polution, inegalites, differences culturelles. Ok la encore, il est difficile de te contredire.

    Par contre, la question que j’ai envie de te poser c’est, ou irais tu vivre et pourquoi ?

    Je vai un peu ouvrir un debat et me faire « l’avocat » de l’Indonesie. J’aime ce pays et suis heureux d’y vivre. Je serai aussis heureux de vivre ailleurs (j’ai deja vecu dans d’autres pays d’ailleurs), mais je souhaite apporter un angle un peu different.

    A ma connaissance il n’existe pas de pays ou 1- la vie est pas cher, 2- il n’y pas de corruption, 3- peu d’inegalite, 4-les gens sont sympa, 5-ca se developpe vite et 6-culturellement on s’integre facilement.

    Conaissant principalement l’Asie, je dirait que tous ces parametres existent dans chaque pays, a des degres differents et surtout varient les uns les autres.

    Sans prendre d’exemple particulier, quand on etudie un peu chaque pays, ca penche toujours d’un cote ou de l’autre.

    Je ne pense pas qu’un pays puisse rester peu cher et en meme temps avoir des salaires eleves, avoir une economie qui s’ouvre depuis une 15 aine d’annee sans qu’il y ai une contrepartie sur l’environnement, exister en tant que pays depuis 71 ans incluant 31 ans de dictature militaire sans corruption.

    Je ne justifie pas, j’explique juste que les choses sont liees.

    Alors vivre ici, voir y faire du business, est-ce etre complice de cela ?

    Oui, un expat ici beneficie des avantages de la situation economique. La vie est pas cher, plutot facile, on a un niveau de vie supperieur a chez nous.

    D’un autre cote, un expat dans le cadre de son activite peut apporter une main d’oeuvre qualifiee, une expertise et une capacite de formations qui contribue “a un petit niveau” au developement du pays. Bien sur le development est en extreme majorite grace aux habitants de ce pays. Mais une petite contribution a ce developement c’est aussi une petite contribution a la reduction des inegalites, a creer des expertises.

    On eut aussi facilement avoir des activites de charite et d’aide aux communautes.

    Tout ceci qui conduira a moyen ou plus long terme au development de generations plus eduquees qui aura plus conscience de la necessite de proteger la nature, ou encore que la corruption n’est pas une solution.
    Car, entre parenthese, il faut aussi comprendre que la corruption, ce n’est pas que les agents des services publiques, politiciens ou policiers qui en profitent mais a peu pret tout le monde. Tu peux avoir ton permis de conduire pour quelques dizaine d’euros, sans passer l’examen, ou obtenir des licenses d’exploitation pour une usine par exemple meme si toutes les conditions en sont pas reunies, a partir du moment ou tu met ce qu’il faut sous la table. C’est pour tous, la solution de facilite, et de rapidite.

    Maintenant niveau culturel.

    D’experience et aussi en parlant avec d’autres expatries, je pense qu’il s’agit du pays, au moins en Asie, ou il est le plus facile de vivre en tant qu’etranger. Parce qu’ici les gens n’ont pas une opinion negative, ou suspect envers les etrangers. Il y a des cliches sur les etranges, mais ca reste en gerneal bienveillant. Tu n’es pas vu comme un touriste (a part a Bali), un colon, ou un infidele. Tu es comme tu es.

    Et je met ca en parralelle avec les difficultes administratives que tu consideres comme un signe qu’un etranger n’est pas le bienvenue, je ne suis personnellement pas d’accord.
    D’autres pays que tu cites ont sans doute des facilites de visa plus simple mais tu n’y sera pas forcement bien recu ou percu.

    Quand a monter sa boite et la regele des 49% / 51% c’est une regle qui existe dans pas mal de pays, notamment pays en development. L’Indonesie se develope et attire beaucoup d’etranger qui souhaitent profiter du development economique pour y faire des affaires. Cette regle permet de guarantir que ces affaires continuent a profiter avant tout aux Indonesiens eux memes.

    Les gens ont une grande ferveur religieuse quelque soit leur religion, et la religion est une affaire publique. De l’autre la tolerance religieuse, meme si elle parfois ebranlee, est inscrite dans la constitution.

    Je pense que tu as pu mesurer deja les degres de diversite culturelles entre Bali, et Java. Laquelle est aussi divisee en regions qui diferent culturellement. En allant a Sumatera, on trouve encore des cultures differents, en Sulawesi aussi, etc…

    C’est cette diversite qui fait que la population se doit d’etre ouverte et tolerante, car les differences culturelles se doivent d’etre respectees deja au sein de ce pays.

    J’ai deja eu des poses dejeuner avec une personne musulmane voilee, une autre qui pris et fait le signe de croix avant de manger, un autre Indonesien d’origine chinoise, et tout le monde parle ensemble et rigole entre amis.

    De mon point de vue, vivre dans un pays etranger ce n’est pas devenir citoyen du pays. On y vit rester en tant qu’etranger. On peut etre surpris ou ne pas comprendre la ferveur religieuse ici comme tu peux ne pas comprendre l’amour immodere des Thais pour leur rois par exemple, mais c’est normal, on a pas ete eduque comme ca. Ce qu’il faut c’est le comprendre, le respecter et s’adapter. Pas necessaire de l’assimiler.

    Pour le reste, on peut adapter ses activite, sa facons de vivre, faire des affaires avec son ethique et pouvoir te regarder dans la glace et te dire que tu ne participes pas a des choses que tu juge immoral ici.

    Je suis souvent frustre par les lenteurs, la corruption, l’impossibilite de faire des choses qui parraissent simples pour nous.

    Neammoins, quand je marche dans la rue, on me sourit, quand je conduis et que je suis bloque dans les embouteillage, personne ne klaxon ou me gueule dessus, si je me balade a minuit dans Jakarta avec ma tete d’etranger en regardant en jouant avec mon dernier Iphone, personne ne viendra m’emmerder, je travail avec des gens formidables qui ont envie d’apprendre avec qui on se develope et avec qui j’ai creer des choses.

    C’est sans doute pour ces raisons que de nombreux expats aiment vivre ici malgre les problemes de ce pays, et si ils partent dans un autre pays, reviennent souvent. On y est pas si mal.

    Amicalement

    Antoine

    • Merci pour ton commentaire intelligent et ton point de vue très intéressant.
      Pour répondre à ta question, je ne sais absolument pas où j’ai envie de vivre et me poser. Je dois d’abord savoir ce que je veux vraiment et quels compromis j’ai à faire, car aucun endroit n’est parfait !

  • J’habite en indonésie à Bandung (île de Java) depuis presque 2 ans. J’adore vivre ici. Pour moi qui suis française, c’est mieux la vie ici. La corruption est « cachée » en France ici non et elle est moins élevée. La religion, je m’en fout, et il m’accepte ici, par contre en France pour un pays qui accepte toutes les religions on ne fête que les fêtes chrétiennes, ici toutes les fêtes sont célébrées. Les pauvres ici je peux les aider, en France il faut déjà que je m’aide moi. Bref je peux faire beaucoup plus de choses, aider beaucoup plus de gens et surtout mieux vivre ici.

  • Bonsoir à tous,

    Merci pour cet article fort intéressant où vous nous exposez avec sincérité votre vécu et votre perception au delà de la carte postale.

    J’ai moi même voyagé à plusieurs reprises dans ce magnifique pays auquel pour ma part je me suis attaché (essentiellement sur java, bali et lombok) . A côté de mes nombreux voyages j’entretiens également beaucoup de relations avec des indonésiens du « crû » : Permettez moi donc de vous exposer ma vision de ce pays (je suis très proche de la perception d’Antoine) . On a malheureusement trop souvent en France 2 visions extrêmes (qui quelque part se rejoignent en réalité) : Celle du néo colon qui s’offusque de la barbarie des autochtones et celle du néo colon angeliste qui pense que le « bon sauvage » est bon par nature…
    Chers amis les Indonesiens ne vous ont pas attendu pour polluer leur pays ou jeter des detritus naturellement dans la rue, donc arretez de vous autoflageller (sans doute un reliquat du catholicisme): C’est un vrai probleme lié à un manque de sensibilisation dans ce domaine .
    Oui il y a de la corruption à tous les niveaux (l’Indonésie est regulierement epinglée par differentes organisations) et les premiers à s’en plaindre sont les indo eux même ; Et non la corruption c’est pas cool : c’est des passes droits, des normes de securités non respectés, des criminels qui ne sont pas inquiétés et un frein au developpement (regardez singapour à côté qui a très tôt compris que le salut économique devait passer par une tolerance zero sur la corruption…c’est pas un hasard).
    Oui le systeme de santé n’est pas genial (les plus fortunés partent se soigner en Malaysie) et il y a beaucoup de morts prématurées pour différentes infections (j’ai regulierement des retours sur un tel est mort de ceci, un tel de cela pour une moyenne d’age d’une 40aine d’années voir moins).
    A celà j’ajoute une persistence des superstitions de toutes sortes et des prejugés de la part d’une bonne part de la population vis à vis des « bule » et autres etrangers (je vous passe les détails)

    A côté de celà c’est un pays gigantesque et fabuleux avec une nature luxuriante, des paysages à couper le souffle et une culture variées où tout les jours on peut découvrir quelque chose de nouveau. C’est aussi une population attachante et curieuse de l’autre (contrairement au reste de l’Asie), souriante, mais c’est pas des bisounours non plus : attention à la signification du sourire en asie (mais c’est quand même mieux que de faire la tronche lol). C’est aussi un pays dynamique économiquement et je pense que les opportunités doivent être nombreuses (à condition de garder à l’esprit tout ce qui a été mentionné plus haut).

    Donc s’y installer? je dirais pourquoi pas, mais celà supposera des efforts comme partout, d’autant plus que vous vivrez avec un standing plus élevé (et donc plus cher) que celui des locaux (n’espérez pas vivre « comme les locaux »)
    Après chacun vois midi à sa porte : il n’y a pas de pays idéal, mais des pays moins pire que d’autre ou qui matchent plus avec nos exigences du moment.

  • Bonjour à tous,
    Je rentre d’un séjour de 2 mois en Indonésie et j’ai lu avec intérêt tous ces commentaires.
    2 mois c’est long mais à la fois court pour « juger » un pays mais je retiendrai avant tout un accueil et une gentillesse de sa population que je n’ai rarement rencontré ailleurs…
    Bali est certes très touristique mais il est quand même aussi assez facile d’échapper au développement touristique massif si l’on est un tant soit peu curieux ! J’ai évité Gili…et ai privilégié Nusa Penida (pour le coup pas de touristes ou très peu…)
    J’ai en effet pu constater à peu près les mêmes choses que vous tous mais il me semble qu’en France, nous avons cette fâcheuse tendance à montrer du doigt ce qui ne va pas bien chez les autres…mais chez nous ??? Corruption, accueil des étrangers, pauvreté, saleté (Paris est une catastrophe…)et la liste est longue !
    J’ai vécu longtemps dans les Dom/Tom et croyez-moi, ce n’était pas tous les jours facile…et c’est la France pourtant !
    Alors l’Indonésie, moi j’y vivrais bien avec toutes ses différences, c’est ce qui fait l’intérêt d’une vie à l’étranger sinon restons chez nous…

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend