Traverser la frontière

Les métiers pour voyageurs qui nécessitent peu de compétences

Vous savez désormais que vous pouvez travailler n’importe où sur la planète, mais que pouvez-vous faire exactement ?

Dans ce chapitre, nous explorons tous les métiers que vous pouvez exercer en voyage. Je ne parle pas d’emplois d’ingénieur ou de comptable, mais des emplois que monsieur/madame tout le monde peut faire.

Peu importe votre expérience dans le monde du travail, les jobs proposés ici vous sont accessibles facilement.

Généralement, ils demandent peu ou pas d’expérience, s’apprennent rapidement ou sont basés sur des compétences que vous avez déjà. Leur objectif n’est pas de faire carrière, mais de vous permettre de continuer à voyager et de poursuivre votre incroyable aventure.

Pour harmoniser et faciliter la lecture de l’article, tous les métiers sont au masculin. Ils sont évidemment tous déclinables au féminin !

Travailler dans un bar

Barman : qui n’a jamais rêvé d’être barman ? J’avoue que j’y ai déjà pensé, mais je ne me suis jamais lancé ! Il y aura un petit temps d’apprentissage pour faire les cocktails et savoir gérer la clientèle, mais par la suite, rien de très compliqué. D’ailleurs, on sert 80 % des mêmes boissons dans le monde entier.

Généralement, les gérants de bar demanderont un peu d’expérience. Pour acquérir vos premières expériences, travaillez gratuitement ou dans des endroits un peu « pourris » pour monter en gamme ensuite. Dans certains pays les pourboires sont importants et permettent d’avoir un bon salaire, comme aux États-Unis ou au Canada. À savoir que dans d’autres, il faut un certificat pour être derrière le bar, comme en Australie.

Serveur : pas de dessin à vous faire ici. Vous prenez les commandes et vous servez les clients. Petit boulot par excellence, il ne nécessite pas de compétences particulières à part votre sens du contact client et une bonne mémoire! Si vous voulez de bons postes, dans un bar d’hôtel ou des bars hauts de gamme, il faudra par contre accumuler de l’expérience.

C’est un travail facile d’accès partout dans le monde qui permet de faire plein de rencontres.

Rabatteur de clients : très courant dans certains pays comme l’Espagne ou les endroits très touristiques. Le job est simple : vous devez convaincre les gens de venir dans le bar pour lequel vous travaillez. Armé de vos flyers, bons de réduction et votre plus grand sourire vous allez voir les passants et vous vous débrouillez pour les emmener dans le bar en question. Vous serez parfois rémunéré au nombre de personnes rabattues.

Il faut quand même être assez extraverti et avoir le contact facile pour réussir dans ce job. Dans tous les cas, il vous permettra de rencontrer là encore beaucoup de monde !

Travailler en hôtellerie

Réceptionniste : votre job est d’accueillir les clients qui arrivent ou qui partent et parfois de les informer lorsqu’ils ont des questions. Ici, il est impératif de maitriser la langue du pays dans lequel vous travaillez et parler d’autres langues sera un gros avantage. En soi rien de compliqué, même si chaque hôtel va avoir ses propres règles et procédures. C’est un boulot assez répétitif, mais avec de l’expérience vous pouvez travailler dans de beaux hôtels. C’est plutôt sympa !

Portier : votre boulot est d’ouvrir et tenir la porte aux clients de l’hôtel. Tout le monde peut faire ça, vous n’avez même pas besoin de parler la langue locale à part dire « bonjour ». Selon les hôtels, vous allez peut-être devoir aussi porter les bagages des clients, les emmener dans leurs chambres… Pour l’avoir fait, je peux confirmer que c’est un travail assez ennuyeux, mais ça paie les factures.

Voiturier : garer des voitures et ramener les voitures aux clients de l’hôtel. Plutôt monotone comme boulot, mais il y a une certaine excitation à conduire de nouvelles voitures tous les jours. Notamment lorsque ce sont de voitures de luxe. Attention à ne pas avoir d’accidents, ça m’est déjà arrivé au Canada lorsque je travaillais dans un hôtel quatre étoiles.

Concierge : tout hôtel de luxe aura son concierge. Son travail est de répondre à toutes les demandes que peuvent avoir les clients : réserver un restaurant, trouver une voiture de location… Ce boulot demande de bien connaitre la ville et l’environnement de l’hôtel.

Travailler dans un restaurant

Serveur : un peu plus compliqué que serveur dans un bar, il faut ici porter des plats et avoir une attention plus forte envers le client. Mais il s’agit d’un job facile d’accès, que tout le monde peut faire. À savoir que vous pouvez être aussi « runner », rôle dans lequel vous devez seulement apporter les plats et débarrasser les tables.

Cuisinier : avec quelques connaissances en cuisine, vous pouvez vous faire embaucher dans certains restaurants. Je me souviens de mon coloc australien au Canada qui préparait le petit-déjeuner dans un restaurant à Toronto, pourtant ce n’était pas un chef, mais il savait faire des œufs et du bacon ! Ce qui était largement suffisant.

Évidemment, plus vos expériences sont élevées ou votre réputation bien établie, plus vous aurez des postes intéressants et bien payés. En sachant qu’être Français aide toujours un peu à l’étranger dans ce secteur.

Faire la plonge : pas de qualifications requises ici, vous allez faire la vaisselle comme à la maison, mais multipliée par 1 000 ! Votre boulot est de nettoyer tout ce qui passe sous vos yeux : assiettes, couverts, verres… Si vous n’avez pas d’autres choix de boulot, il ne devrait pas être compliqué de vous faire embaucher. En plus de cela, pas besoin d’expérience ou de parler la langue.

Traduire les menus des restaurants : cela peut paraitre étrange, mais en voyageant, vous allez trouver des menus de restaurant qui ne ressemblent à rien ! Soit il n’y a pas de traductions, soit elles sont très approximatives. Profitez-en et mettez à profit vos connaissances acquises en langues. Proposez aux restaurateurs de faire de belles traductions de leurs menus. Dites-leur que cela augmentera la satisfaction client et qu’ils feront plus de ventes, cela devrait les convaincre ! Pour ce travail, il faut constamment prospecter de nouveaux restaurants et être à l’affut de nouvelles opportunités.

Réceptionniste en auberge de jeunesse

Il s’agit d’un boulot de voyageur par excellence. Dès que vous voyagez un peu, vous allez remarquer que souvent, les réceptionnistes des auberges ne sont pas forcément du pays en question, mais des voyageurs. Les auberges échangent un lit contre quelques heures de travail. Mais, vous pouvez aussi être payé pour travailler. Le job consiste à faire le check-in, le check-out et informer les voyageurs lorsqu’ils ont des questions. C’est assez relax comme travail et l’avantage est de pouvoir rencontrer beaucoup de monde !

À savoir que d’autres boulots sont possibles en auberge : faire le ménage, organiser des évènements, refaire le site Internet, etc.

Travailler sur un bateau de croisière ou yacht

Si vous aimez l’eau, vous pouvez travailler sur un yacht ou bateau de croisière. Le travail principal est celui de steward, de vous occuper des cabines, des pièces communes, de faire en sorte que tout soit propre et organisé. Sur un grand yacht, vous pouvez aussi être marin ou cuisinier, mais cela demande de l’expérience. Pour les bateaux de croisières, le spectre de travail disponible est encore plus grand, avec plus d’opportunités.

En ce qui concerne le boulot de steward, il est accessible assez facilement si vous avez un certificat STCW 95 (sécurité à bord d’un bateau), que vous parlez anglais et que vous êtes motivé.

Généralement, il s’agit d’un boulot de plusieurs mois, nourri et logé, qui permet de voyager. Vous trouverez des offres d’emplois sur des sites spécialisés, bouche-à-oreille ou directement dans les marinas.

Centre d’appels / conseiller clientèle

Il existe des centres d’appels partout dans le monde. Que ce soit pour faire du télémarketing, du service client ou de la vente. Ils sont tout le temps en train de recruter, car il y a une rotation importante des effectifs.

Si vous parlez plusieurs langues, c’est un gros avantage, vous serez une ressource rare et vous serez embauché plus facilement. J’avais fait ce boulot à Toronto au Canada, car ils recherchaient des Français, j’ai été embauché en 30 minutes. Barcelone est très connu aussi pour embaucher à la pelle les Français en centre d’appels, les offres sont abondantes.

Écoutez l’interview de Marion qui a fait ce travail pendant 1 an à Barcelone

Vous allez passer et recevoir des appels, faire ce pour quoi vous avez été entrainé, et parfois lire des scripts. Je vous préviens, cela peut vite devenir répétitif, mais vous vous y ferez aussi vite des amis !

Vendeur en magasin

Tous les magasins (vêtements, électronique, supermarché…) ont besoin de vendeurs. Pour informer les clients, les aider dans leurs choix ou bien vendre un produit spécifique. Ce n’est généralement pas très compliqué, mais la maitrise de la langue locale est impérative. En bonus, vous pouvez aussi être caissier en magasin !

Cueillette et travail agricole

On cultive des fruits et légumes partout dans le monde ! C’est un travail de backpacker par excellence.

Vous pouvez proposer vos services selon les pays et les saisons pour aider à cueillir et ramasser tout ça. Il existe un phénomène de saison qui implique qu’il y a quasiment toujours quelque chose à faire quelque part. On peut bien élargir ce type de travail à tous les emplois proposés dans le secteur agricole au sens large du terme. Cela peut aller de la récolte de perles en Australie, des vendanges en Espagne à l’entretien d’un troupeau de vaches en Patagonie.

Nul doute que vous allez améliorer votre forme physique avec ce type de job, sans compter les avantages de passer vos journées en extérieurs pour obtenir ce bronzage tant recherché !

Travail saisonnier

La plupart des boulots évoqués plus haut peuvent être influencés par les saisons.

En France, pensez notamment à l’été sur la Méditerranée ou l’hiver dans les Alpes. À certaines périodes spécifiques, certaines régions vont embaucher à tour de bras des saisonniers pour satisfaire la demande. Avant d’y aller, renseignez-vous sur les saisons et les possibilités de travailler dans les pays où vous souhaitez aller.

Guide touristique

C’est surement le boulot parfait si vous tombez amoureux d’un endroit, un lieu qui vous passionne et que vous souhaitez en apprendre un maximum. Vous pouvez être guide pour un parc naturel, dans une ville… peu importe. Vous pouvez même vous spécialiser dans les graffitis, l’architecture, la nourriture, il n’y a pas de limites.

Vous pouvez trouver facilement des entreprises qui organisent des visites touristiques ou bien créer votre propre visite et la vendre auprès des touristes. Par exemple, Élise Goujon, qui vit à New York a commencé à faire des visites insolites de la ville avant de créer carrément une entreprise, qui marche maintenant super bien !

Traducteur

Si vous êtes doué en langues, vous pouvez très bien faire office de traducteur à l’étranger. Que ce soit pour des visites guidées, des walking tour, des treks… vous pouvez faire l’intermédiaire entre le guide local et les touristes qui ne parlent pas la langue. Vous trouverez toujours des d’opportunités dans les endroits avec beaucoup de touristes.

Par exemple, j’ai interviewé Evy, une Belge qui travaillait en tant que traductrice sur un safari au Botswana. Les guides parlaient anglais et les touristes uniquement français, son travail était donc de traduire tout ce que le guide racontait. Elle partait ainsi trois semaines en safari avec le groupe pour observer les animaux et camper dans la savane. Elle était nourrie, logée et avait un salaire pour le travail effectué. Plutôt pas mal comme boulot, j’envisage même de faire pareil !

Jouer dans des films ou séries

À l’étranger, la couleur de votre peu ou certaines de vos caractéristiques physiques peuvent vous permettre de travailler dans l’industrie cinématographique et de devenir figurant. J’ai déjà rencontré des voyageurs qui ont vraiment été figurants, ce n’est pas juste un mythe.

Vos meilleures chances de réussir sont en Asie ou en Afrique. Mumbai est notamment connu pour être un bon endroit pour trouver un emploi de ce type. Apparaitre dans un film de Bollywood peut devenir une expérience sympa et unique !

Par contre, à moins de vous spécialiser là-dedans, vous ne gagnerez pas énormément d’argent par apparition, mais cela vous permettra de continuer votre voyage quelques semaines supplémentaires.

Enseigner les langues : français, anglais…

Parler français en France n’apporte pas grand-chose, par contre à l’étranger, c’est une autre histoire !

En voyage, vous pouvez monétiser vos connaissances en langues, notamment le Français. Mais cela aussi concerne d’autres langues que vous parlez très bien et qui peuvent être en forte demande : anglais, espagnol, portugais…

Énormément d’anglophones enseignent l’anglais à l’étranger afin de voyager plus longtemps, j’en ai rencontré des dizaines. C’est une pratique populaire et pas très compliquée. Donc si vous parlez un excellent anglais, ce type d’emploi est à votre portée. Le français est aussi demandé à travers le monde, il a la cote en Asie ou au Canada par exemple. Vous pourrez travailler soit dans une école de langue, dans une alliance française, soit devenir indépendant et trouver vos élèves.

J’ai récemment revu un ami qui venait de passer deux mois au Salvador où il était professeur de français dans une école de langues. Sans qualifications particulières il a été embauché très facilement. Une autre amie qui travaille au Mexique vient de me dire qu’une alliance française manquait de professeurs de français et m’a même proposé un job ! Bref, les opportunités existent, à vous de les saisir.

Mannequin

Vous êtes beau gosse ? Super canon ? Avec des mensurations parfaites ?

Il est possible d’être mannequin un peu partout dans le monde et d’être rémunéré pour votre physique. Pour cela, il est préférable d’avoir un book en ligne et d’avoir des contacts locaux pour avoir du travail intéressant. J’ai une copine qui travaille dans le milieu de la mode à Barcelone et elle me raconte souvent qu’elle a des mannequins qui viennent de France, d’Espagne, d’Italie, de Colombie ou du Brésil. peu importe votre nationalité, dans ce type de métier.

Être au pair

L’idée est plutôt simple, vous allez vivre dans une famille à l’étranger et vous devrez vous occuper des enfants (comme une nounou à temps plein), en échange vous êtes logé, nourri, blanchi. Vous avez aussi droit à une rémunération, variable selon les cas.

La plupart du temps, il faut passer par une agence de placement afin de trouver une famille d’accueil, il en existe beaucoup en France, plus ou moins spécialisées selon votre destination favorite. Un dossier complet et un entretien seront le minimum pour pouvoir trouver une famille, le processus peut-être un peu long, mais cela en vaut la peine.

Je connais quelques personnes qui ont été au pair et cela a toujours été une superbe expérience pour eux. Vous allez apprendre une nouvelle langue, découvrir un nouveau pays, sans rien dépenser et être payé ! La majorité sont des filles, mais les garçons peuvent aussi le faire.

Voici un article d’une copine qui raconte comment elle est devenue au pair

Faites votre job actuel, mais à l’étranger

Cela peut paraitre un peu bête, mais pourquoi ne pas faire le même travail à l’étranger que celui exercé en France ?

Je suis conscient que tout n’est pas possible. J’ai par exemple rencontré en voyage un contrôleur aérien à Roissy, je ne pense pas qu’il puisse changer d’aéroport comme ça. Mais il existe des métiers qui peuvent facilement être reproduits. Je pense notamment aux métiers manuels comme menuisier ou des métiers liés à de compétences spécifiques comme prof de yoga, professeur de langues…

Vous avez déjà des connaissances et vous pouvez surement les transposer dans un autre pays.

Des petits boulots qui ouvrent votre horizon

Vous vous dites peut-être que ces métiers ne paient pas de mine, ils possèdent cependant des avantages indéniables pour votre voyage :

  • Ils existent partout dans le monde
  • Ils nécessitent peu de compétences
  • Ils permettent d’étendre votre réseau et de faire de nouvelles rencontres
  • Ils améliorent votre connaissance du pays : culture, langue ou coutumes
  • Ils permettent d’acquérir de nouvelles compétences
  • Ils peuvent être source d’opportunités pour un meilleur job
  • Ils procurent une expérience de vie indispensable pour votre développement personnel
  • Et surtout, ils vous apportent un revenu pour voyager

Lorsque je vivais à Toronto au Canada, j’ai décroché ce job de portier/voiturier dans un bel hôtel, avec le recul, ce fut une incroyable expérience.

Les tâches quotidiennes en elles-mêmes n’étaient pas les plus intéressantes. En revanche, ce job m’a beaucoup apporté : j’ai amélioré mon anglais de façon exponentielle, je me suis créé des amitiés avec certains collègues, j’ai conduit des voitures de luxe, j’ai mieux compris le marché du travail anglo-saxon, j’ai amélioré mes compétences en service client et j’ai bien sûr financé mon séjour au Canada ainsi qu’un voyage d’un mois aux États-Unis.

Cette liste pourrait s’allonger à l’infini ! Il existe des milliers de jobs différents partout dans le monde qui vous attendent. Sans obtenir des salaires mirobolants, vous aurez assez d’argent pour continuer à voyager et parcourir le monde.

Ce qu’il faut retenir :

  • Il n’y a pas besoin d’être expérimenté pour travailler à l’étranger
  • Les bars, restaurants et hôtels ont souvent besoin de main d’oeuvre, la rotation des employés est importante
  • Il y aura toujours des boulots saisonniers ainsi que des emplois agricoles
  • Utilisez vos qualités ou connaissances pour travailler : parler plusieurs langues, être très sociable, aimer la cuisine…

Livre : Voyage à Durée IndéterminéeCet article est un extrait du livre Voyage à Durée Indéterminée qui est disponible depuis 10 janvier 2017 au format papier, ebook et PDF.

C’est le livre parfait si vous avez envie de faire un voyage au long cours, mais que vous n’avez jamais franchi le pas. Il détaille comment surmonter vos peurs, voyager moins cher, gagner de l’argent à l’étranger ou encore comment planifier votre aventure.

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

2 commentairesLaisser un commentaire

  • Pleins d’idées intéressantes, notamment traducteur des guides en expédition ! Tu peux aussi t’occuper de faire les ménages pour les propriétaires des Airbnb, par exemple. Si tu remarques qu’un propriétaire à beaucoup de logements, cela peut l’intéresser. Une de nos hôtes nous avait proposé ce type de travail. Et comme tu le dis, si tu peux exercer ton métier à l’étranger, c’est encore mieux. En étant freelance, tu peux déplacer ton bureau où tu le souhaites !

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend