Traverser la frontière

Désolé maman, je ne peux pas rester ici, je dois repartir

je dois repartir

Ça y est, je veux repartir. Depuis quelques semaines, les envies de voyage et d’aventure agitent de plus en plus dans mon esprit. Après 4 mois à Barcelone, cette stabilité tant recherchée il y a quelques mois commence à m’agacer.

Ma maman était contente de me voir de retour après 1 an à parcourir la planète. Elle était encore plus contente lorsque je lui ai annoncé que j’allais vivre à Barcelone. À côté de la France, pas d’à priori négatifs sur la sécurité et l’idée que peut-être, j’allais me poser, trouver un travail sérieux et arrêter mes bêtises d’être un « voyageur ».

Désolé maman, ce virus du voyage est décidément très persistant

Tous les jours, au fil des inspirations et des discussions, j’ouvre Google Maps, j’ouvre Skyscanner et je regarde où je pourrais vagabonder sur cette belle planète. Les choix sont infinis.

pyramide mexique

Le Mexique dans le top de ma liste

Je rêve d’ailleurs. Constamment.

Poser enfin le pied en Afrique, découvrir l’Amérique centrale, tenter l’aventure de l’Océanie, explorer de nouveaux pays asiatiques ou bien encore retourner dans mes 2 pays chéris en Amérique du Sud que sont la Colombie et le Brésil.

Il faudra faire un choix, mais je partirais.

Ne vous méprenez pas, Barcelone est une chouette ville avec plein d’avantages. J’y mène une vie tranquille et j’avance bien sur plusieurs projets personnels et professionnels.

Par contre, je me rends compte que cette stabilité comporte quelques défauts. Une vie un peu trop confortable, un retour au cercle vicieux de notre société de consommation, un gros manque d’excitation, un certain renfermement sur soi ou encore une vie connectée nonstop.

Michael Pinatton

Quasi 30 ans et toutes mes dents !

Il y a quelques jours, je me suis demandé :

À l’aube de mes 30 ans, est-ce que je veux un tel degré de confort ?

Je suis en pleine force de l’âge, j’ai de l’énergie à revendre, je suis célibataire, je n’ai pas d’enfants et j’ai encore un peu d’économies pour vivre certains de mes rêves.

J’ai fait des choix et certains sacrifices durant ces dernières années pour arriver à cette situation et avoir cette liberté. Certains rêveraient d’être dans ma situation, d’autres la détesteraient. En tout cas, j’ai choisi d’en profiter.

C’est quoi le futur alors ?

Avant tout, dans 2 jours (4 mai), je m’envole en Roumanie pour 1 semaine. Comme pour prendre une bouffée d’oxygène, je pars seul avec un petit sac à dos, sans aucune organisation et surtout en mode 100% déconnecté. Pas de téléphone, pas d’ordinateur, pas d’Internet. Je n’ai jamais fait ça et je flippe un peu, mais bon vous savez la zone de confort tout ça tout ça.

Un bon challenge dans un pays que j’ai cruellement envie de découvrir. Merci à Audrey pour le coup de boost..

Je vais rester en Europe jusqu’à la sortie de mon prochain livre Voyage à Durée Indéterminée, puis je reprendrais mon fidèle compagnon (aka mon backpack qui fête bientôt ses 7 ans) sur mes épaules pour de nouvelles aventures.

Voilà pour la théorie. Je vous tiendrais au courant de la réalité dans les prochains mois ! Facebook, Snapchat et la Newsletter sont les meilleurs moyens de suivre tout ça.

N’allez pas dans la mauvaise direction

Pour vous dire la vérité, ces 6 derniers mois ont été une grosse période de doute. Depuis que je suis rentré de mon tour du monde, depuis que j’ai quitté le pays de la samba et ses enivrantes Brésiliennes pour revenir en France, j’avais en face de moi énormément de questions, mais très peu de réponses.

Ce que je veux faire de ma vie, où je veux vivre, est-ce que je continue Traverser la Frontière ou encore quid de ma vie amoureuse sens dessus dessous.

J’y vois désormais un peu plus clair.

mozambique

Le Mozambique m’attire, je ne sais pas pourquoi … son nom bizarre peut-être

Même si je n’ai pas encore trouvé le véritable objectif de ma vie, j’ai certains rêves et un idéal de vie en tête. Je vais tout mettre en œuvre pour les accomplir.

D’ailleurs, vous devriez en faire autant. Ne laissez personne vous empêcher d’aller dans la direction vos rêves. Le temps passe et vous n’avez qu’une seule vie, pas deux, comme certains le pensent.

Mettez tout en œuvre pour vivre la vie dont vous rêvez !

Cela commence par un petit pas en avant, pas besoin d’un truc gigantesque, mais il faut commencer sans attendre et ne pas repousser l’échéance. Peu importe la route que vous prenez, faites les premiers kilomètres.

Pourquoi ne pas vous inspirer des invités du podcast (+40) qui ont décidé de suivre leur propre chemin en voyageant ?

Désolé maman, je vais repartir

Oui, je sais que ce n’est pas « une vie » de voyager.
Oui, certains pays auront une mauvaise réputation.
Oui, il y aura bien quelques galères.
Oui, parfois je ne donnerais pas de nouvelles.
Oui, je partirais seul

Mais, tout se passera bien.
Je serais en train d’explorer notre belle planète.
Je serais en train de vivre mes rêves.

PS : Pour les fidèles de Traverser la Frontière, sachez que plein de bonnes choses vont arriver. J’ai  de nombreux (voir trop) projets en tête, des articles et guides en attente, des histoires de voyages encore secrètes à vous raconter. Sans compter le prochain livre que vous allez surkiffer !

– Michael

Articles qui peuvent vous intéresser :

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Michael

Auteur et Entrepreneur nomade, Michael est le créateur de Traverser La Frontière. Passionné de voyage, il a créé ce site pour aider et inspirer tous ceux qui ont envie de voyager, partir vivre à l'étranger et changer leur vie.

7 commentairesLaisser un commentaire

  • Pour le Mozambique, j y ai vecu 6 mois il y a 10 ans, ce n’est pas que le nom qui donne envie mais c’est un super pays a decouvrir qui s’est et se reconstruit encore apres tant d annees de guerre.

    Pour la Roumanie, moi je serais en long week end a Timisoara a la Pentecote aussi avec ma fille mais avec Internet ! Nous vivons a Budapest et avons ecume la Roumanie qui est une perle a decouvrir egalement. Nous quitterons Budapest apres 18 mois de vie pour aller vivre en Afrique mais on ne sait pas ou encore ( choix possible entre Senegal et Zimbabwe), on te fera signe si tu y passes un jour. Bon courage pour la suite de tes reves.

    Quant a Barcelone, j’y ai vecu 4 ans, de belles annees mais moi aussi je suis partie voguer sous d autres cieux mais pas en mode sac a dos, je bosses a chaque fois et installes ma fille a l’ecole puis on change et on ecume les environs.

    • Salut Karine,
      Tu as un super parcours, c’est génial ! Comme quoi tout est possible …
      Merci pour la confirmation que la Roumanie et le Mozambique sont deux pays intéressant :)

      • Oui tout est possible, apres, en vieillissant, d autres considerations rentrent en jeu comme les parents qui approchent la mort, les enfants qui aiment la stabilite, ils sont assez conservateurs en fait… mais on peu se creer des elements de stabilite et combiner le nomadisme avec, ainsi que celui d etre pret aussi a venir aupres de ses proches si ils en ont besoin. J essaye mais quand on choisi une route, on a elimine d autres chemins, ainsi est la vie.

  • Aaaaaaah en voilà un article bourré d’inspiration !

    Merci de te confier à nous ! Ce n’est pas chose aisée et j’imagine qu’en appuyant sur le bouton « publier » quand il s’agit de parler de choses personnelles, ça fait tout drôle. Pas vrai ?

    En tout cas, je ne suis pas surprise du tout que tu veuilles remettre les voiles ! :-) Ou alors, peut-être que c’est parce que je suis (à peu près) dans la même situation que toi ?! Pour ce qui est du désir de repartir et de fuir un mode de vie trop confortable, ça c’est certain. C’est marrant, le chaos me manque ! Manger dans la rue sur des chaises en plastique dans des boui-boui à l’hygiène douteuse, ça me manque terriblement (entre autres trucs). Avoir le minimum mais l’essentiel, sans artifice.

    Bref, qu’importe ce que tu décides, FONCE ! Inutile de te le dire mais c’est juste pour te soutenir dans tes désirs les plus (et les moins) fous, pourvu que TU sois heureux ! :-)

    Pour ce qui est de ta petite maman, j’imagine que ce n’est pas facile mais au moins, elle te laisse vivre tes rêves et rien que pour ça, c’est sûr, c’est une super maman !

    Profitons pendant qu’on a l’énergie d’en profiter autant ! Comme j’aime le dire, on aura le temps de dormir quand on sera morts ! (Sauf si on a une deuxième vie haha)

    Allez, à bientôt camarade !

    • « Manger dans la rue sur des chaises en plastique  » oui, ça me manque aussi les resto pourris ahah.
      Merci de ton soutien Cynthia :)

  • Super article et je pense que plus de monde devrait penser comme toi ^^ le principal ce n’est pas d’avoir un boulot fixe, gosse et maison avec barrière blanche (ouai je sais très cliché xD) si ça te rend pas heureux, le principal c’est de poursuivre ses rêves !! Tu disais que tu n’arrivais pas a choisir entre te poser et voyager mais as tu déjà envisager un pvt ? C’est plutôt cool pour te poser (sans te poser vu que tu fais du pays!) c’est vraiment un choix intéressant car tu voyages plus doucement pouvant te poser dans les villes que tu aimes et vraiment découvrir un pays avec sa culture et des traditions :) bon voyage !!

Laisser un commentaire

Je vous remercie par avance de participer à la discussion et d'ajouter votre commentaire. Sachez que tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Votre email ne sera pas visible.

Send this to friend